Liga : la prestation indigente du Real Madrid inquiète en Espagne

Battu pour la première fois de la saison par le promu Cadix ce week-end, le Real Madrid inquiète dans tous les secteurs de jeu. Zidane l'a même reconnu face à la presse, alors que se profile la Ligue des Champions et le Clasico.

Zinedine Zidane fait la moue depuis son banc de touche
Zinedine Zidane fait la moue depuis son banc de touche ©Maxppp

La Liga vit un week-end particulier. À une semaine du Clasico au Nou Camp (à suivre en live sur notre site), le Real Madrid et le Barça ont tous les deux perdu. Comme le signale Opta, une telle statistique n'était plus arrivée depuis avril 2003. Une autre époque. Lionel Messi n'avait même pas encore effectué ses débuts professionnels. Les Culés ont chuté sur la pelouse de Getafe, pendant que, plus étonnant encore, la Casa Blanca perdait dans l'intimité du stade Alfredo Di Stefano 1-0 face au promu Cadix. Une défaite méritée car les Merengues ont affiché un niveau de jeu très inquiétant, alors que la Ligue des Champions se profile également cette semaine.

La suite après cette publicité

C'est sans doute Zinedine Zidane qui a le mieux résumé la rencontre de ses ouailles. «Cadix a montré plus de rythme, plus d'envie. Nous n'avons pas d'excuses, c'est un mauvais match et nous devons féliciter Cadix. Nous ne sommes pas heureux de cela. C'est ce qui peut arriver en football. Cela a été très compliqué depuis le début et oui, s'ils nous marquent deux ou trois buts en première mi-temps, il n'y a rien à redire. Nous n'avons pas d'excuse», a reconnu l'entraîneur madrilène, qui n'a pas hésité à effectuer 4 changements dès la pause (Ramos, Modric, Isco et Vazquez ont été remplacés par Militao, Casemiro, Valverde et Asensio).

Des difficultés dans tous les secteurs du jeu

Malgré cela, le Real Madrid n'est jamais revenu dans la partie, manquant terriblement d'efficacité dans les deux surfaces. Benzema, qui a trouvé la barre en fin de rencontre, a traversé ces 90 minutes comme une ombre. Le Français n'est finalement que la figure de proue d'une animation offensive en grandes difficultés. C'est déjà la seconde fois en seulement cinq rencontres de Liga que le leader ne marque pas. Pire encore, le club de la capitale n'a trouvé le chemin des filets qu'à six reprises cette saison, notamment grâce à Benzema (1 but) et Vinicius (2 réalisations) ; une barre bien trop faible quand on prétend à rafler le plus de titres possible.

«Le pire match du Real ?, ose même interroger la presse à Zidane après la rencontre. Nous n'avons perdu que trois points, importants, mais rien de plus. Il faut maintenant penser au prochain match.»Cette problématique déconcertante est également défensive où Courtois a semblé très fébrile hier. Pour ne rien arranger, Ramos, auteur d'un sauvetage sur sa ligne après deux minutes de jeu seulement, est sorti blessé, par précaution d'après la presse espagnole. Le capitaine n'est pas le premier à rejoindre l'infirmerie puisque le champion en titre évoluait hier sans Carvajal, Odriozola, Odegaard et Hazard toujours blessés. Il y a tout de même de quoi s'inquiéter à 7 jours du Clasico.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires