Le Stade Rennais explique la démission surprise de Julien Stéphan

Quelques heures seulement après la démission surprise de Julien Stéphan, le président Nicolas Holveck et le directeur sportif Florian Maurice ont pris la parole pour raconter les dessous de cette décision.

Florian Maurice et Nicolas Holveck en conférence de presse
Florian Maurice et Nicolas Holveck en conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

Vendredi soir, le Stade Rennais perdait à domicile face à Nice, confirmant la période de crise traversée en 2021. Julien Stéphan gardait clairement la confiance de sa direction. Mais le couperet n'allait pas venir de sa hiérarchie. C'est l'entraîneur lui-même qui a décidé de quitter le club breton, après un week-end de réflexion et de discussion avec le président Nicolas Holveck et le directeur sportif Florian Maurice. En conférence de presse, Nicolas Holveck a raconté le déroulement de ce week-end fatal.

« C'est assez simple. Après le match de vendredi et les conférences de presse, on a échangé avec Julien, qui a commencé à nous faire part de sa réflexion. C'était trop chaud après le match pour une discussion vraiment saine. On s'est donné rendez vous dans la suite du week-end. Et Julien nous a confirmé qu'il ne se sentait plus capable de donner la force nécessaire au groupe pour continuer à avancer et à chercher les objectifs. Il a toujours dit qu'il mettrait l'institution en premier et qu'il préférait ne pas mettre en danger l'institution », a-t-il annoncé d'entrée de jeu. « Ça a commencé vendredi, ça a continué samedi, on a échangé de manière permanente. (...) On sait que ce métier est extrêmement dur. Il a un degré d'exigence incroyable. Il ne voulait pas mettre le club en danger. Il pensait que c'était mieux sans lui. On a essayé de le convaincre. (…) C'était impossible de le faire changer d'avis. »

Personne n'a réussi à le dissuader

Alors que, dans certains clubs, un soutien de sa direction peut déboucher sur un limogeage quelques jours plus tard, Julien Stéphan n'avait rien à craindre malgré les mauvais résultats enregistrés et la 9e place au classement de Ligue 1. « C'est une décision très lourde pour lui-même. J'imagine qu'il avait bien pesé les éléments avant. Il a montré qu'il avait cette force de caractère. Quand il vous donne cette décision, pour le faire changer d'avis, c'est impossible. Je pense que c'était mûrement réfléchi en lui. Il était intimement convaincu qu'il n'était plus l'homme de la situation pour le Stade Rennais. Ça fait 10 ans qu'il est au Stade Rennais. Il s'identifie au Stade Rennais. Il ne veut en aucun cas être un problème pour le Stade Rennais. Je ne suis pas d'accord avec son analyse mais il est déterminé. »

Florian Maurice, présent aux côtés de son président, a évoqué la réaction des joueurs à l'arrivée de cette nouvelle. « La réaction des joueurs est un peu comme la nôtre. C'est surprenant, soudain. On ne s'attendait vraiment pas à ça. On n'avait pas imaginé cette décision-là il y a quelques jours. Les joueurs étaient un peu surpris. Après, ce sont des professionnels, certains l'ont déjà vécu. Ils ont une carrière à faire, une saison à terminer, ils doivent s'adapter, on doit s'adapter. » Comme Holveck, Florian Maurice n'avait pas entendu le moindre bruit avant-coureur. « C'est une décision qu'il a prise dans le week-end. On a tout fait pour le dissuader de prendre cette décision. On était parti pour faire un bout de chemin ensemble. Il ne l'avait pas prise avant. » Sous le choc, l'ancien triumvirat devenu tandem a assuré se concentrer sur le prochain match, avant de penser à identifier le nouvel entraîneur, pour lequel nous vous avons suggéré plusieurs noms.

Plus d'infos

Commentaires