Quel mercato hivernal pour l'OM ?

L'Olympique de Marseille a peut-être une chance unique de se rapprocher du titre de champion de France en fin de saison. Mais le mercato hivernal pourrait bien venir compliquer encore un peu plus la tâche d'André Villas-Boas. À moins d'une surprise.

André Villas-Boas, le coach de l'OM
André Villas-Boas, le coach de l'OM ©Maxppp

L'Olympique de Marseille s'avance, pour cette deuxième partie de saison, dans la peau d'un cinquième de Ligue 1 à huit points de l'Olympique Lyonnais, leader. Mais les Phocéens comptent bien combler leur retard avec deux rencontres reportées (contre Lens et contre Nice). Toutefois, la première partie de saison a montré quelques défaillances et il faudra s'activer cet hiver pour se renforcer.

La suite après cette publicité

Mais là où le bât blesse, c'est que l'OM ne dispose pas de fonds illimités. « J'aime beaucoup le mot enveloppe. On dirait qu'on met tout ensemble. Je crois que la façon de faire dans le foot moderne est plus globale. Tu dois chercher le salaire, le prix du transfert, comment est-ce que tu vas payer le transfert, quelle formule de transfert... Il faut inventer des opérations, être créatif. Pour le mercato d'hiver, il faut être imaginatif », déclarait le directeur sportif, Pablo Longoria, dans les colonnes de La Provence récemment.

Des ventes cet hiver ?

Est-ce que cela signifie qu'il faudra vendre ? Probablement. Les joueurs qui ont une cote sur le marché semblent déjà avoir un successeur. Il s'agit de Boubacar Kamara et de Duje Caleta-Car. Les vente des deux hommes pourraient faire un bien fou aux finances de l'OM et ils pourraient être remplacés dans le onze d'André Villas-Boas par deux éléments : Pape Gueye et Leonardo Balerdi.

Mais ce ne sont pas les seuls joueurs qui pourraient être poussés vers la sortie. C'est aussi le cas des joueurs en fin de contrat dans six mois. Et il y en a quelques-uns. Florian Thauvin, l'ailier gauche, est le premier de ceux-ci. Si des discussions ont pu être entamées entre le joueur et le club pour prolonger, on en est bien loin encore.

De nombreuses fins de contrat à gérer

Le natif d'Orléans est pisté par l'AC Milan, le Sevilla FC et Naples, qui comptent bien le récupérer libre. Kostas Mitroglou, l'attaquant grec qui n'a pas joué une seule minute cette saison, est aussi en fin de contrat. Sera-t-il libéré cet hiver ? Un club viendra-t-il déposer quelques deniers pour le récupérer ? Rien n'est moins sûr. Sa cote semble toutefois toujours intacte dans son pays.

Valère Germain est aussi en fin de contrat en 2021, tout comme Saîf-Eddine Khaoui, Jordan Amavi, Florian Chabrolle, Christopher Rocchia et le gardien Yohann Pelé. Peu de probabilité que l'OM enregistre des gains importants sur ces hommes (s'ils étaient amenés à partir à six mois de la fin de leur bail), mais l'économie d'un salaire comme celui de Germain est non négligeable. Enfin, au rayon des départs, Kevin Strootman est encore poussé vers la sortie. Le Néerlandais joue peu cette année, mais c'est surtout son salaire hallucinant qui pose problème (plus de 500 000€ bruts par mois). Un prêt avait été envisagé, ce sera peut-être toujours le cas.

Les arrivées dans tout ça

Après tout cela, quand on aura fait les comptes du côté de la Commanderie, on pourra penser à l'arrivée de certains éléments. Depuis le départ de Bouna Sarr au Bayern Munich, l'Olympique de Marseille se cherche désespérément un latéral droit pour concurrencer Hiroki Sakai. Celui-ci ne sera pas Joakim Maehle, le Danois de Genk, qui s'est engagé avec l'Atalanta.

Est aussi attendu un attaquant. Depuis l'arrivée de Frank McCourt et le départ de Bafétimbi Gomis, l'OM se cherche un neuf et a souvent échoué dans cette quête. Cet hiver, un attaquant pourrait arriver en prêt pour épauler un Dario Benedetto un peu en panne cette saison. André Villas-Boas l'a déjà dit : il y aura des échanges et des prêts cet hiver. Du court terme donc. Mais si c'est pour essayer d'aller viser le titre, les supporters n'en tiendront probablement pas rigueur au Portugais.

Plus d'infos

Commentaires