La Liga se venge du FC Barcelone et de Lionel Messi

Alors que le FC Barcelone espère boucler la prolongation de Lionel Messi au plus vite, la Liga n'aide pas vraiment les Catalans...

Lionel Messi sous le maillot du Barça
Lionel Messi sous le maillot du Barça ©Maxppp
La suite après cette publicité

Si cela ne tenait qu'au FC Barcelone et à Lionel Messi, l'Argentin serait déjà à l'entraînement sous les ordres de Ronald Koeman. Voilà plusieurs semaines que les deux parties sont d'accord sur les bases d'un contrat de cinq ans, avec une réduction de salaire allant jusqu'à 50%. Seulement, le contrôle financier de la Liga empêche le club catalan de valider ce nouveau contrat, après de nouvelles limites imposées par l'organisme de la Liga concernant la masse salariale du Barça.

Le club catalan doit donc dégraisser, encore et encore, pour pouvoir inscrire le joueur argentin, ainsi que les joueurs arrivés en début de mercato. Comme l'explique Marca, la Liga ne fait aucun cadeau au FC Barcelone dans cette histoire. Si des présidents d'autres clubs comme Angel Torres (Getafe) se sont même manifestés pour que la Liga facilite l'opération, conscients de l'importance de la présence du numéro 10 pour leur business, Javier Tebas ne tremble pas comme l'indique la publication espagnole.

La Liga se venge-t-elle du projet Super League ?

Tout d'abord, car il n'a aucune intention de changer le règlement pour favoriser l'écurie catalane. Les règles sont les mêmes pour tout le monde, et si des clubs ont déjà été sanctionnés par le passé ou handicapés par ce contrôle financier, il n'y a pas de raisons pour que le Barça y échappe. Ensuite, il ne veut pas que les clubs de Liga, qui ont retrouvé des finances saines pour la plupart ces dernières années, se retrouvent dans le rouge. Le Barça, qui fait partie des quelques mauvais élèves à ce niveau en Espagne, pourrait réellement se mettre en difficulté s'il continue à faire n'importe quoi et Tebas ne veut pas que l'un des mastodontes de ce championnat risque de se retrouver dans une situation où il ne pourra par exemple pas payer ses joueurs.

Mais surtout, c'est la dernière raison qui fait beaucoup parler. Le président de la Liga, fortement opposé à la Super League, profiterait de cette situation pour en quelque sorte se venger du Barça, qui fait partie des instigateurs du projet avec le Real Madrid et la Juventus. C'est du moins ce que beaucoup pensent en interne au FC Barcelone. Une sorte de vengeance qui coûte donc très cher aux Catalans. Quoi qu'il en soit, l'issue de ce dossier devrait être positive et pourrait même se produire jeudi, mais, en Catalogne, on pense qu'elle serait déjà arrivée depuis longtemps avec un peu plus de bienveillance de la part des décisionnaires du championnat...

Plus d'infos

Commentaires