Les révélations du début de saison en Ligue 2

Que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue 2, on assiste souvent à des surprises, des révélations. Voici quelques joueurs de la deuxième division française qui ont fait forte impression et qui pourraient rapidement monter à l'échelon supérieur.

Umut Bozok célèbre un de ses buts lors de la rencontre entre Nîmes et Brest en Ligue 2
Umut Bozok célèbre un de ses buts lors de la rencontre entre Nîmes et Brest en Ligue 2 ©Maxppp
    La suite après cette publicité
  • Umut Bozok, 21 ans, Nîmes Olympique : « comme l'équipe, il a eu du mal lors des cinq premiers matches. Franchir les étapes de deux divisions de cette façon, c'est un rêve », expliquait Bernard Blanquart, le coach de Nîmes, juste après le triplé de son attaquant lors de la dernière journée. Il faut dire que le club gardois a eu du nez en allant chercher le meilleur buteur du National avec Marseille Consolat. À l'heure actuelle, Bozok, dont nous vous partagions l'histoire il y a peu, est le meilleur buteur de Ligue 2 avec 10 buts et il reste sur deux triplés à domicile. De quoi voir plus haut à seulement 21 ans, avec Nîmes en Ligue 1 dès l'année prochaine ?

  • Denis Bouanga, 22 ans, FC Lorient : l'attaquant international gabonais a bien bourlingué ces dernières saisons. En prêt à Strasbourg voici deux ans, il a marqué en troisième division cinq réalisations puis 16 l'année passée en Ligue 2 avec le Tours FC. Suivi par de nombreux clubs cet été, Bouanga, 22 ans, est resté avec le FC Lorient de Mickaël Landreau et on peut dire qu'il se régale pour le moment avec cinq réalisations en 14 matches dont 13 titularisations. Retrouvez notre papier, datant de mars 2016, le concernant ici.

  • Jean-Ricner Bellegarde, 19 ans, Lens : si le club artésien fait un mauvais début de saison, ce n'est pas le cas de Jean-Ricner Bellegarde, le jeune milieu de terrain de 19 ans. L'international des moins de 20 ans français se projette bien vers l'avant et crée des situations offensives. Délivre de belles passes aux attaquants en étant plutôt rapide et costaud dans l'entrejeu. 12 matches cette saison, 10 en Ligue 2 tous en tant que titulaire avec des statistiques honorables : 1 but et 1 passe décisive. Casanova ne lui a pas trop donné sa chance l'an passé. Cette saison un tout petit peu avant qu'il ne quitte le club, mais il l'avait alors testé au poste d'ailier droit. Pur milieu central, il peut parfois dépanner un peu plus haut sur le terrain. Depuis l'arrivée d'Éric Sikora, c'est un titulaire indiscutable. Bellegarde est certainement le jeune le plus prometteur formé à la Gaillette actuellement, avec le défenseur Jean-Kévin Duverne.

  • Sofiane Alakouch, 19 ans, Nîmes Olympique : si le NO fonctionne aussi bien, ce n'est pas uniquement grâce à Umut Bozok et son attaque de feu. En effet, Sofiane Alakouch, 19 ans, tient aussi la baraque défensivement parlant. À son poste de latéral droit, le Nîmois excelle et surtout a déjà joué dix rencontres pour dix titularisations avec l'équipe de Bernard Blanquart. Il a déjà offert une passe décisive à son attaquant... Umut Bozok lors de la défaite contre le Paris FC au Stade Charléty (1-2). Promis à un bel avenir. Ses performances ont même attiré l'oeil du sélectionneur marocain Hervé Renard, qui l'a appelé en août dernier.

  • Amine Bassi, 19 ans, AS Nancy Lorraine : « Amine Bassi c'est déjà quatre buts et trois passes décisives en seulement... sept titularisations en Ligue 2 ! C'est dire l'importance qu'a prise le milieu offensif dans le dispositif de Vincent Hognon. C'est devenu le dépositaire du jeu de Nancy et il assume bien ce rôle malgré sa jeunesse et des résultats collectifs pas à la hauteur. Il a une superbe frappe de balle pour et à déjà inscrit quelques tops buts dans le jeu ou sur coup franc. À 19 ans, il a vite taper dans l'oeil d'un club de Ligue 1 s'il parvient à garder cette régularité et à se montrer décisif », nous a expliqué Dorian Waymel, journaliste pour Ma Ligue 2, sur la pépite nancéienne que nous vous faisions découvrir en juin dernier.

  • Yoane Wissa, 21 ans, AC Ajaccio : à 21 ans, Yoan Wissa vit son deuxième prêt loin d'Angers. L'année passée, l'attaquant angevin était prêté chez les Tangos à Laval. L'avant-centre, avec ses trois buts, n'a pas pu empêcher la formation lavaloise de descendre à l'échelon inférieur. Prêté à nouveau par Angers à Ajaccio cette année, ça semble aller mieux puisque le natif d'Epinay a déjà trouvé le chemin des filets à sept reprises en 14 rencontres jouées. Il semble enfin trouver sa place dans le milieu professionnel. À voir peut-être avec Angers dans l'élite la saison prochaine.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires