L'OL a dû faire une nouvelle offre pour Tyrell Malacia

Par Matthieu Margueritte
1 min.
Tyrell Malacia en match @Maxppp

Ces derniers jours, un accord entre Feyenoord et l'OL était annoncé pour le latéral hollandais. Mais le club batave fait durer le suspens.

Tout semblait enfin réglé. Repéré cette saison par les dirigeants de l’Olympique Lyonnais, Tyrell Malacia (22 ans) était annoncé tout proche de la capitale des Gaules. Jeune latéral gauche supersonique, Malacia avait déjà donné son aval pour évoluer sous les ordres d’un Peter Bosz déjà fan du joueur lorsqu’il entraînait l’Ajax Amsterdam.

La suite après cette publicité

Un accord entre les deux clubs avait ensuite été annoncé. Les Gones, grâce à l’intervention de John Textor, semblaient avoir convaincu Feyenoord avec un chèque de 15 M€. Mais depuis, l’optimisme lyonnais est quelque peu redescendu. Hier, en conférence de presse, l’entraîneur de la formation batave, Arne Slot, a mis un gros bémol concernant l’accord évoqué ci-dessus.

À lire OL : Pierre Sage est fan de Nemanja Matic

L’OL a refait une offre

« Qu'il y ait un club qui ait fait une offre pour lui, ce serait un peu stupide de ma part de le nier maintenant. Mais ce club n'a pas encore réussi à le faire poser en photo avec son maillot. Ils devront donc travailler un peu plus dur pour cela (...). Tyrell fait partie de ces joueurs qui ne sont pas avec nous cette semaine, car il est aussi devenu international. » De quoi faire craindre le pire ? Ce matin, Le Progrès nous apprend quelques détails de l’opération.

La suite après cette publicité

L’OL a bien fait une offre de 15 M€, mais les Gones proposaient en réalité 12 M€ plus 3 M€ de bonus. Une formule écartée par les Bataves qui veulent (au moins) 15 M€. L’intérêt du Manchester United d’Erik ten Hag a été confirmé, mais le quotidien local annonce que l’OL a fait une nouvelle proposition dimanche dernier. « On attend une réponse après cette proposition », a indiqué le club au journal. Patience.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité