L'OM ne promet pas une fin de mercato agitée...

Quelle sera la suite du mercato olympien ? Jacques-Henri Eyraud dit ne pas s'inquiéter, Andoni Zubizarreta semble ne pas se presser et André Villas-Boas n'a que ses yeux pour pleurer...

Le triumvirat de l'OM, Zubizarreta-Villas-Boas-Eyraud
Le triumvirat de l'OM, Zubizarreta-Villas-Boas-Eyraud ©Maxppp
La suite après cette publicité

Et de une pour l'OM ! La recrue Alvaro Gonzalez, malencontreusement nommée Alvaro Gomez par le président Jacques-Henri Eyraud durant la présentation, a fait ses débuts médiatiques à la Commanderie et expliqué les raisons de son choix cet été. Mais forcément, les journalistes présents voulaient en savoir plus sur la suite du mercato, alors qu'il reste un bon mois pour finaliser d'autres transferts. Interrogé sur une éventuelle inquiétude pour la suite du mercato, le président de l'OM a tenu à rassurer les supporters.

« Aucune inquiétude ni contrariété. C'est la première recrue. On avait deux priorités immédiates, le poste de défenseur central et celui d'attaquant. On peut être raisonnablement optimiste sur l'arrivée d'un attaquant dans les jours qui viennent. Mais il faut respecter le club dans lequel il se trouve aujourd'hui. Il ne devrait plus y avoir longtemps à attendre pour qu'un attaquant rejoigne le club », a-t-il lancé. Il évoque bien sûr le sujet Dario Benedetto, sur lequel l'OM a avancé ses pions depuis plusieurs semaines. Relancé sur le sujet et sur la date d'arrivée du joueur (annoncé samedi à Marseille), il a préféré calmer le jeu.

Zubizarreta pas pressé, AVB fataliste

« Vous êtes mieux informés que moi ! On n'a plus beaucoup à attendre, mais il faut respecter un grand club comme Boca qui a un attaquant qui s'appelle Benedetto, qui souhaite venir ici et qu'on souhaite accueillir. Un attaquant, c'est difficile à trouver, à recruter. Il faut respecter ce club. Il n'y a plus beaucoup de temps à attendre maintenant », a-t-il déclaré. Puis c'est Andoni Zubizarreta qui a pris le relais pour évoquer le dossier suivant, celui de latéral gauche. Mais à écouter le directeur sportif olympien, il n'y a pas de quoi se presser. « On n'a pas présenté l'avant-centre qu'on parle déjà du latéral gauche... On travaille toujours pour améliorer l'équipe. On va essayer d'améliorer et de mettre de la concurrence », a-t-il glissé.

André Villas-Boas attend des renforts et il le fait savoir, sans râler bien au contraire. À écouter AVB, il faut peut-être se préparer à une saison de transition. « L'effectif actuel est un peu plus court, avec des jeunes, c'est une nouvelle réalité pour nous. Ça va être une année difficile. On verra l'année prochaine, ce sera un peu mieux la saison prochaine si on atteint les objectifs. Les jeunes auront leur mot à dire, ce sont les difficultés du moment, liées à notre incapacité financière. Tout est contrôlé et un peu difficile sur ce mercato, il peut y avoir du changement jusqu'à la fin du mois d'août. La fin du mercato anglais nous donnera un peu de tranquillité. Les Anglais ont toujours la mauvaise habitude de faire beaucoup de choses le dernier jour, ce qui change beaucoup de choses en Europe. Il nous reste ensuite jusqu'à la fin du mois pour trouver des solutions. L'attaquant, je pense qu'il arrivera d'ici dimanche. Pour le reste, pas sûr que quelqu'un d'autre arrive. » On a connu des discours plus optimistes du côté de la Canebière !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires