Real Madrid : la soirée cauchemardesque de Raphaël Varane

Le défenseur tricolore de 27 ans a vécu une soirée assez compliquée du côté de l'Etihad Stadium vendredi soir. Après la rencontre, il a même voulu assumer à lui seul la responsabilité de la défaite.

Raphaël Varane au duel avec Gabriel Jesus
Raphaël Varane au duel avec Gabriel Jesus ©Maxppp

Vendredi soir, Manchester City a mis fin à la belle série de Zinedine Zidane, qui restait sur douze éliminatoires européennes remportées. Et si les Citizens ont réussi à mettre le Real Madrid à la porte en s'imposant 2-1 lors des deux rencontres, c'est, en partie, à cause de Raphaël Varane. En l'absence de Sergio Ramos, suspendu, le défenseur central français devait être le taulier de la défense madrilène. Mais il s'est troué sur les deux réalisations des Mancuniens, d'abord en perdant le cuir dans sa surface dans un duel avec Gabriel Jesus (9e), puis avec une mauvaise remise en retrait de la tête pour Courtois, interceptée par l'attaquant brésilien.

La suite après cette publicité

Même s'il ne peut logiquement pas être tenu pour le seul responsable de l'élimination madrilène, les Merengues ayant été inférieurs sur tous les plans lors des deux confrontations, c'est logiquement de lui dont on parle le plus en Espagne ce samedi matin. « Varane condamne le Real Madrid », titre ainsi Marca, qui évoque « des erreurs inappropriées pour un champion du monde ». De même du côté de AS, où on explique que le Français a tout simplement « ouvert la porte à Manchester City ».

« Cette défaite est pour moi »

Après la rencontre, il a d'ailleurs entonné un énorme mea culpa. « Je veux faire front parce qu'à mes yeux, cette défaite est pour moi. Je dois l'assumer. Je suis triste pour mes coéquipiers, pour leurs efforts. J'ai ma responsabilité dans la défaite, les erreurs se paient très cher à ce niveau de compétition. On a tout donné sur le terrain mais, parfois, tu peux échouer. Aujourd'hui, j'ai échoué, et je dois l'assumer. Je n'ai pas d'explications pour ces erreurs. C'est une nuit compliquée pour moi. Je dois assumer mon rôle dans les bons comme dans les mauvais moments », a-t-il ainsi lancé après la rencontre.

Si Zinedine Zidane et plusieurs de ses partenaires ont tenu à le défendre publiquement, et que la presse espagnole reste relativement clémente compte tenu du fait que c'est la première fois qu'il passe autant à côté, cette prestation risque tout de même de faire mal sur le plan mental à l'ancien du RC Lens. Ses qualités et ses prestations récentes ne sont pas à remettre en question, mais il faudra réussir à évacuer la pression d'ici le début de la nouvelle saison...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires