Incidents ASSE-OM : le communiqué cinglant de l'OM

La rencontre entre l'AS Saint-Etienne et l'Olympique de Marseille n'est pas encore terminée que le club phocéen a déjà communiqué sur les incidents survenus à l'extérieur de Geoffroy-Guichard avant le coup d'envoi de la rencontre.

Le président Eyraud va avoir du pain sur la planche
Le président Eyraud va avoir du pain sur la planche ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'AS Saint-Etienne affronte en ce moment même l'Olympique de Marseille dans le cadre de la 23e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur notre live commenté). Mais ce choc a été marqué par de gros incidents survenus avant même le coup d'envoi, à l'extérieur de Geoffroy-Guichard. Des affrontements entre supporters qui ont obligé les forces de l'ordre à faire usage de gaz lacrymogènes.

Résultat : le coup d'envoi de la rencontre a été décalé d'une dizaine de minutes, les joueurs ayant été incapables de terminer normalement leur échauffement en raison des effets des gaz utilisés. Et ce n'est pas tout. Si le match a pu démarrer, le parcage marseillais est resté vide. Et pour cause, la préfecture ayant décidé de renvoyer les supporters phocéens chez eux. Autant d'événements malheureux qui ont fait réagir l'OM. Les Olympiens ont en effet publié un communiqué destiné à pointer du doigt le traitement réservé à leurs fans.

L'OM est furieux

«À quelques centaines de mètres de l’entrée au stade Geoffroy-Guichard, les cars des supporters de l’OM ont été la cible d’individus cagoulés qui les ont violemment attaqués. Les cars ont subi des dégradations importantes. Arrivés sur le parking du stade, nos supporters ont été confinés sur place et ont subi des jets d’objets multiples de la part des supporters stéphanois et des réactions particulièrement violentes des forces de l’ordre qui ont utilisé des gaz lacrymogènes, un canon à eau mais aussi visiblement des flash-balls. Ils n’ont pas été autorisés à rentrer dans leur tribune pour des raisons obscures», indique le communiqué, avant de poursuivre.

«Dans l’attente de connaître les circonstances précises de ces incidents, l’OM ne peut que déplorer que ses supporters aient été obligés de repartir pour Marseille sans avoir pu assister au match pour lequel ils s’étaient déplacés dans un cadre organisé. Les supporters de l’OM sont en effet ce soir doublement victimes, d’une part de l’aveugle brutalité de certains prétendus supporters adverses, et d’autre part du droit de vivre leur passion pour l’OM, ce que le Club ne peut cautionner. L’Olympique de Marseille se réserve en conséquence le droit d’envisager et de mettre en œuvre toutes les démarches ou actions qui permettront au Club et à ses supporters d’être rétablis dans leurs droits». C'est dit !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires