Que ce soit au Paris Saint-Germain ou en sélection nationale, Presnel Kimpembe (23 ans) est souvent réclamé par les observateurs. Défenseur de talent, le natif de Beaumont-sur-Oise est considéré comme un grand espoir à qui il faudrait accorder davantage de temps de jeu pour qu’il explose. Kimpembe est en effet l’un des rares titis parisiens à s’être imposé dans l’équipe première rouge-et-bleu avant d’avoir réussi à se faire une petite place au sein du groupe France.

Et si Thomas Tuchel lui accorde une certaine importance dans la rotation à trois avec Thiago Silva et Marquinhos, « Kim » espère grappiller davantage de minutes de jeu en équipe de France. Une mission pas vraiment facile puisque Raphaël Varane et Samuel Umtiti sont deux éléments plus que redoutables devant lui (le Blaugrana est toutefois le réel concurrent du Parisien étant donné que tous les deux sont gauchers). Alors, avec la blessure d’Umtiti et un Varane diminué physiquement (le Merengue a d’ailleurs laissé sa place à la mi-temps), Kimpembe avait une belle carte à jouer face à l’Islande, avant le vrai test contre l’Allemagne.

Fautif sur les deux buts encaissés par la France

C’est raté. Crédité d’un 3/10 par notre rédaction, ainsi que par une large partie des autres médias, Kimpembe ne s’est pas vraiment distingué au Roudourou puisqu’il est impliqué sur les deux buts encaissés par Hugo Lloris. A la 30e minute, c’est lui qui s’est fait chiper le cuir par Finnbogason avant que ce dernier ne serve Bjornason pour l’ouverture du score. A l’heure de jeu, son marquage lâche sur Arnason a permis au Scandinave d’envoyer une tête sublime au fond des filets. Deux erreurs comme point d’orgue d’une copie également marquée par des interventions parfois non maîtrisées et une protection de balle pas toujours assurée.

Un constat qui fait mal à un joueur sans doute pas satisfait de ses dernières prestations. Quatre jours auparavant, alors qu’il était titulaire en charnière centrale, KImpembe n’est resté que 35 minutes sur la pelouse du Parc des Princes face à l’Olympique Lyonnais. La faute à un tacle grossier et dangereux sur Ndombélé. Suspendu trois matches, le Francilien ratera le Clasico contre l’OM. Un trou d’air dans un début de saison jusqu’ici sans perturbations. Reste maintenant à savoir si Kimpembe trouvera les ressources pour retrouver de l’altitude.