Le Real Madrid a annoncé ce jeudi la tenue d’une conférence de presse surprise de Zinedine Zidane à Valdebebas. Accompagné de Florentino Pérez, l’ancien numéro 10 de l’équipe de France a annoncé qu’il quittait son poste d’entraîneur du Real Madrid. Une décision surprenante mais assumée par Zizou qui a remporté de nombreux trophées, dont trois Ligue des Champions, depuis son arrivée sur le banc merengue en janvier 2016. « C’est le moment pour tous. Pour moi, l’effectif, le groupe. Je sais que c’est bizarre, mais c’est important. Je devais faire ça pour tous. Ce que je pense c’est que cette équipe doit continuer à gagner et a besoin d’un changement. Après trois ans, elle a besoin d’un autre discours, d’une autre méthodologie. C’est pour ça que j’ai pris cette décision », a-t-il expliqué.

Un coup de massue pour Florentino Pérez, qui a avoué qu’il ne s’attendait pas à ce départ. Mais le président du Real Madrid va devoir trouver le remplaçant de Zidane. La conférence de presse à peine terminée, la presse ibérique a déjà donné quelques noms de successeurs potentiels sur le banc des pensionnaires du stade Santiago Bernabéu. AS et Marca annoncent en chœur que Mauricio Pochettino serait dans le viseur des Madrilènes. Marca indique même que l’entraîneur de Tottenham est "la principale alternative pour le banc du Real Madrid". Florentino Pérez apprécie particulièrement le profil de l’Argentin, qui a d’ailleurs battu les Merengues en phase de poules de la Ligue des Champions cette saison avec les Spurs.

Plusieurs noms sortis déjà du chapeau

Il aime aussi son travail lui qui a eu de bons résultats à Southampton ou à Tottenham. Mais la prolongation récente de Pochettino jusqu’en 2023 pourrait poser problème selon la presse anglaise puisqu’il n’a pas de clause de départ. De son côté, Marca assure justement qu’il avait pris les devants en incluant une clause qui lui permettrait de partir libre si le Real Madrid tentait de le recruter. Autre nom avancé : celui de Joachim Löw. Le sélectionneur de l’Allemagne est souvent approché par des clubs. Mais le 15 mai, il a étendu son bail à la tête de la Mannschaft jusqu’en juin 2022. Une option qui paraît donc compliquée pour les Espagnols. Des Espagnols qui pourraient tenter leur chance auprès d’un coach libre également.

Enfin, ils pourraient aussi s’orienter vers une solution en interne, comme ils l’avaient fait pour Zidane au moment de remplacer Rafael Benitez. Depuis de nombreux mois, le nom de Guti circule à Madrid. Ancien joueur du club entre 1986 et 2010, il présente l’avantage de parfaitement connaître la Casa Blanca. Cette saison, il a entraîné l’équipe de Juvenil A (U19) du club de la capitale avec laquelle il a eu de bons résultats. Coacher l’équipe fanion ne lui fait pas du tout peur comme il l’avait confié à l’émission El Chiringuito. « Comment ne pas vouloir entraîner le Real Madrid un jour ? Si Florentino Perez m’offrait la première équipe, je dirais oui, je suis prêt ». Nul doute que le président madrilène va recevoir de nombreuses candidatures lors des prochains jours pour trouver le nouvel homme fort du Real Madrid. L’après-Zidane a déjà commencé à Madrid !