Dépossédé de Neymar par le Paris Saint-Germain, le FC Barcelone avait fait de Philippe Coutinho (25 ans) sa priorité pour remplacer le Brésilien. Un choix séduisant, mais osé étant donné qu’il restait moins d’un mois aux Blaugranas pour conclure l’affaire. Fort du chèque de 222 M€ reçus dans le cadre du transfert de Neymar, le Barça espérait toutefois qu’une somme comprise entre 120 M€ et 150 M€ suffirait à faire céder les Reds. C’était mal connaître le club de la Mersey.

Bien décidée à conserver son numéro 10, la formation anglaise n’a cessé de repousser les avances espagnoles, allant même jusqu’à publier un communiqué, histoire d’affirmer officiellement son avis sur la question. Une posture qui n’avait pas dissuadé les Blaugranas pour autant. Outre leur manne financière, les Catalans étaient également parvenus à ce que Coutinho fasse un transfer request auprès de ses dirigeants. Mais là encore, sans succès. Très mal embarqué, le dossier n’avait pourtant pas été abandonné. Autorisé à recruter jusqu’à ce soir à minuit, le FC Barcelone avait un jour de plus que les autres grands clubs européens pour voir un miracle arriver.

Liverpool a eu gain de cause

« Jour Coutinho » avait d’ailleurs titré en chœur la presse catalane ce matin. Un infime espoir qui vient de s’évaporer. Sport et Mundo Deportivo viennent en effet d’affirmer que le Barça a « définitivement jeté l’éponge » pour Coutinho. Impuissant face à l’intransigeance de Liverpool, le président Bartomeu essuie un nouveau revers de taille après le refus du PSG de lui vendre Marco Verratti. Une information qui vient confirmer la nouvelle relayant le mal-être de Coutinho suite au refus des Reds de s’en séparer.

Rembarré, le Barça va-t-il chercher à faire un dernier coup ? Plus tôt dans la journée, la Cadena Cope indiquait que l’Allemand d’Arsenal Mesut Özil pourrait faire l’objet d’une tentative désespérée du Barça. Mais faut-il vraiment s’attendre à voir les Gunners lâcher leur milieu offensif, eux qui n’ont pas hésité à renvoyer Manchester City dans les cordes malgré une offre dépassant les 60 M€ ?