Cette 34ème journée de Ligue 1 ne manquait pas d’intérêt. Dauphin du PSG, le LOSC accueillait Nîmes au stade Pierre-Mauroy. A cette occasion, Christophe Galtier décidait finalement de titulariser Loïc Rémy en pointe à la place de Leao. Les Dogues devaient enchaîner pour remettre l’OL à distance respectable au classement. Les Crocos provoquaient un premier frisson chez les supporters nordistes. Sur la droite, Ripart centrait fort devant le but mais Miguel ne parvenait pas à redresser suffisamment le ballon (23ème). Sur leur première occasion franche de la rencontre, Lille ouvrait le score. Bien lancé dans la profondeur par Soumaré, Loïc Rémy ajustait sans trembler Bernardoni (1-0, 51e). Le LOSC doublait la mise par Bamba de la tête sur un excellent centre de Koné (2-0, 64e). Les Dogues assénaient le coup de grâce grâce à un lob astucieux de Celik bien servi par Thiago Mendes (3-0, 70e). Le festival offensif lillois se poursuivait avec Leao qui s’enfonçait dans la surface et servait sur un plateau Pépé (4-0, 80e). Dans les ultimes secondes, Rui Fonte parachevait le succès lillois (5-0, 90+2). Grâce à ce nouveau succès, le LOSC confortait sa deuxième place et repoussait à six longueurs l’Olympique Lyonnais.

Dans la course à l’Europe, le Stade de Reims se déplaçait à Angers. Le SCO manquait de peu l’ouverture du score sur une lourde frappe de Santamaria juste avant la pause. Dans un match indécis, le club champenois prenait l’avantage grâce à Cafaro à la réception d’un excellent centre d’Oudin (0-1, 63e). Mais les hommes de David Guion craquaient huit minutes plus tard sur une réalisation de Manceau (1-1, 71e). Le Stade de Reims réalisait la mauvaise opération de l’après-midi. De son côté, l’OGC Nice recevait Guingamp à l’Allianz Riviera. Les Aiglons qui s’étaient fait surprendre par Caen (0-1) le week-end dernier devaient absolument l’emporter pour continuer d’y croire. Les hommes de Patrick Vieira ouvraient rapidement le score. Tameze alertait Atal dans la surface. Le défenseur niçois d’une superbe volée trompait Caillard (1-0, 9e). Les Aiglons rataient le break juste avant la pause sur un coup-franc très bien tiré par Sarr qui venait s’écraser sur le montant de Caillard (45e). L’En Avant manquait l’égalisation d’un rien par Ngbakoto bien servi par Rebocho (60e). Nice réalisait le break sur une réalisation d’Atal qui s’offrait un doublé (2-0, 68e). En feu cet après-midi, le latéral droit se trouvait à la réception d’un centre de Sacko (3-0, 73e). Le joueur algérien rejoignait Saint-Maximin avec six réalisations au compteur. Avec cette victoire, les Aiglons maintenaient l’espoir pour une qualification européenne.

Amiens cale, Caen obtient une précieuse victoire

Dans la lutte pour le maintien, Amiens affrontait le Racing Club de Strasbourg. A cette occasion, Stéphanie Frappart devenait la première femme à arbitrer une rencontre de Ligue 1. Il fallait attendre le retour des vestiaires pour entrevoir la première opportunité du match. Konaté se débarrassait de Mitrovic et parvenait à frapper. Sa tentative rasait le montant de Sels (48e). Les deux équipes se quittaient dos à dos (0-0). Le maintien attendra pour Amiens. Enfin, le choc des mal classés opposait le Stade Malherbe de Caen à Dijon. Les hommes d’Antoine Kombouaré se procuraient la première occasion franche du match sur une volée de Said mais Samba s’interposait (29e).

Les Bourguignons se montraient très pressants devant le but. Chafik décochait une belle frappe qui filait juste à côté (35e). Les Normands réagissaient avant la pause. Guilbert sur la droite centrait fort pour Crivelli se jetait mais ratait le coche (41e). Les hommes du duo Mercadal, Courbis pensaient ouvrir le score peu après l’heure de jeu. Sur un centre de Yoël Armougom, Runarsson s’interposait, le ballon revenait dans les pieds de Fajr dont la frappe passait juste à côté (61e). Mais Dijon craquait quelques minutes plus tard sur une belle inspiration de Fajr qui lobait Runarsson (1-0, 67e). En fin de match, Dijon se procurait une occasion franche par Tavares dont la reprise à bout portant obligeait Samba à s’employer (87e). Grâce à cette victoire étriquée, Caen enchaînait avec une deuxième victoire consécutive et devenait barragiste.

Les résultats de l’après-midi

Caen 1-0 Dijon : Fajr (67e) pour Caen

Amiens 0-0 Strasbourg

Nice 3-0 Guingamp : Atal (9e, 68e, 73e) pour Nice

Angers 1-1 Reims : Manceau (71e) pour Angers ; Cafaro (63e) pour Reims ;

Lille 5-0 Nîmes : Rémy (51e), Bamba (64e), Celik (70e), Pépé (80e), Rui Fonte (90+2) pour le LOSC