Une saison et puis s’en va. Rafael Leão (20 ans) a quitté Lille ce jeudi pour rejoindre l’AC Milan, avec qui il s’est engagé pour 5 saisons, jusqu’en juin 2024. Un transfert qui rapportera 35 M€ hors bonus aux Dogues. Une somme qui a poussé le Sporting CP, furieux d’avoir vu partir son ancien attaquant libre l’été dernier du côté du Stade Pierre-Mauroy, a publié un communiqué officiel.

« Face au transfert de Rafael Leão de Lille à l’AC Milan, le Sporting CP tient à préciser :

- 1. qu’il continue à considérer que le joueur Rafael Leão n’avait pas de raison de résilier le contrat de travail qui le liait au Sporting CP ;

- 2. qu’il continuera à se battre pour faire valoir ses droits devant les instances compétentes et, surtout, la FIFA, auprès de laquelle il réclamera à Lille la compensation qui lui est due pour les droits sportifs du joueur. Compensation dont il s’est vu privé l’été dernier, illustrée par la valeur du transfert annoncé ce jeudi.

- 3. et qu’il continuera à tout faire pour les règles du jeu et de l’éthique entre les clubs », peut-on lire.

Le LOSC n’est pas sorti d’affaire

Suite à l’envahissement du centre d’entraînement des Lisboètes en mai 2018, l’international Espoirs portugais (5 sélections) avait résilié son bail avec les Leões de manière unilatérale, alors qu’une clause libératoire à hauteur de 45 M€ était incluse dans son contrat. Dans la foulée, les pensionnaires du Stade Alvalade XXI avaient entamé des démarches pour obtenir réparation.

Visiblement, l’écurie lusitanienne n’a pas l’intention de lâcher l’affaire. On notera que, dans des cas similaires, le Sporting avait obtenu gain de cause pour Rui Patricio, parti à Wolverhampton (18 M€), et Gelson Martins, transféré à l’Atlético de Madrid puis à l’AS Monaco (22,5 M€). Lille peut trembler...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10