Pour expliquer la défaite du Paris Saint-Germain face au Real Madrid, plusieurs points noirs sont à souligner dans la prestation des leaders de la Ligue 1. Entre un secteur offensif peu efficace, un Giovani Lo Celso en grande difficulté et un coaching étonnant, les arguments sont légions. Mais du côté parisien, ce revers en huitième de finale aller (1-3) s’explique en grande partie par la prestation de l’arbitre jugé très complaisant avec les Merengues.

Et après la charge d’Unai Emery en conférence de presse, c’est le président rouge-et-bleu Nasser Al-Khelaïfi qui s’en est pris à l’homme en noir en zone mixte. « Il y a deux ou trois opportunités de marquer. On doit accepter, mais on n’oublie pas que l’arbitre était un peu contre nous aujourd’hui. Il a fait trois grandes fautes pour moi : les deux cartons qui n’y étaient pas et le hors-jeu de Mbappé qui ne l’était pas ».

Agacé par les décisions du corps arbitral, Al-Khelaïfi n’a pu s’empêcher de faire référence aux événements du Camp Nou lors de la remontada du Barça, avant d’envoyer un message à l’UEFA. « Ce sont les détails avec les grandes équipes. C’est la différence. Je ne dis pas qu’on a perdu à cause de l’arbitre, mais il a fait la différence. L’année dernière contre Barcelone : l’arbitre, aujourd’hui : l’arbitre. l’UEFA va devoir faire quelque chose ». Pas sûr toutefois que ces critiques suffisent à faire taire celles sur la prestations des hommes d’Unai Emery.