Cela devait ressembler à un déplacement facile pour la Juventus Turin. Mais tout s’est transformé en un cauchemar pour Blaise Matuidi et Moise Kean sur la pelouse de Cagliari. La faute à une nouvelle manifestation du racisme dans les stades italiens. Ce n’est pas une nouveauté, malheureusement, du côté de Cagliari puisque l’international français avait déjà été la cible des supposés supporters des Rossoblù le 6 janvier 2018, au point de recevoir des excuses officielles de la part du club. Hier, l’ancien du PSG s’est de nouveau plaint de cris racistes et autres sifflets, et est même allé le signaler à l’arbitre.

Le speaker du stade s’est fendu d’un message pour tenter de calmer l’audience, chauffée à blanc. Et c’est Moise Kean qui a à son tour été la cible du déchaînement des fans de Cagliari. Après avoir marqué le deuxième but de la Vieille Dame (qui s’est imposée 2-0), il s’est tourné vers le virage et a fêté son but les bras écartés, impassible face à ceux qui le sifflaient en raison de sa couleur de peau. De quoi déclencher encore plus la fureur de ces spectateurs. Les joueurs de la Juve ont alors encadré leur coéquipier pour le protéger et Blaise Matuidi, logiquement très remonté, a demandé à l’arbitre d’interrompre la rencontre face au déchaînement de haine.

L’incroyable déclaration de Leonardo Bonucci

Mais le plus fou est à venir. Interrogé à l’issue de la rencontre, le défenseur central de la Juve Leonardo Bonucci, qui avait ouvert la marque, a remis en cause le comportement de son compatriote Moise Kean ! « Kean sait que, quand il marque, il devrait fêter ça avec ses équipiers. Il sait qu’il aurait pu faire quelque chose de différent. Il y a eu des cris racistes après le but. Blaise les a entendus et était en colère. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n’aurait pas dû faire ça et le virage n’aurait pas dû réagir comme ça ». Une brèche dans laquelle s’est également engouffrée Tommaso Giulini, le président de Cagliari, qui considère que la célébration de Kean était « une provocation » envers le public…

L’attaquant italien, qui vient d’inscrire 4 buts lors des 5 derniers matches disputés avec la Juve, a répondu indirectement à Bonucci et aux autres via un post Instagram, où il a légendé de la sorte la photo de sa célébration : « le meilleur moyen de répondre au racisme ». Blaise Matuidi a également publié sur les réseaux sociaux des photos de Kean et lui-même dans les vestiaires ou encore de la célébration avec le hashtag #NoToRacism. Ce nouvel épisode, d’une tristesse infinie, sera-t-il le déclencheur d’une vraie prise de conscience de l’autre côté des Alpes ? On l’espère tant il est inconcevable d’assister à de telles scènes dans des stades de football.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10