Promis au banc de touche, voire à la tribune et annoncé un peu partout sauf dans son club actuel, Merih Demiral fait mentir pas mal de monde en ce moment à Turin. Le défenseur central turc vient d’enchaîner trois titularisations en Serie A (Udinese, Sampdoria et Cagliari). On peut même rajouter la Super Coupe d’Italie perdue face à la Lazio (3-1) et la rencontre de Ligue des Champions le 11 décembre dernier avec une victoire face au Bayer Leverkusen (2-0). Voilà 5 matches de suite où il était associé à Bonucci dans l’axe, mettant carrément la recrue phare de l’été sur dernier, Matthijs de Ligt sur le banc.

« Je suis le premier à être convaincu que De Ligt deviendra le meilleur défenseur du monde. Il a eu 5 mois difficiles à jouer tous les trois jours, à s’installer dans un nouveau pays, avec une nouvelle langue, un nouveau championnat. Demiral se porte très bien en ce moment. Il est en forme mentalement et physiquement et je trouve normal d’en profiter » a pourtant expliqué Maurizio Sarri lundi après la victoire bianconera sur Cagliari 4-0. Le Néerlandais recruté 85 M€ (avec bonus) à l’Ajax n’a plus participé à une rencontre de Serie A depuis le 15 décembre (15 minutes de jeu contre Udinese) et semble promis au banc des remplaçants pour encore quelque temps.

Demiral a mis De Ligt sur le banc

« Demiral a cette grande énergie positive qu’il transmet à tous ses coéquipiers et nous devons l’utiliser pour le moment. Si vous voyez quelqu’un à l’entraînement qui regorge d’énergie comme lui, vous le mettez sur le terrain. Une fois que vous vous rendez compte qu’il maintient cette attitude pendant un match, vous n’avez pas d’autre choix que le laisser. Demiral déborde de confiance en ce moment, il semble donc juste qu’il joue », lançait déjà le coach de la Vieille Dame, décidément très fan, après le succès face à la Sampdoria. Demiral revient pourtant de très loin.

Recruté cet été en provenance de Sassuolo contre 18 M€, l’international turc (12 sélections) était prédestiné à ne pas jouer. Cinquième dans la hiérarchie en août derrière Chiellini, Bonucci, De Ligt et Rugani, le très prometteur défenseur central a connu une première catastrophique. Titulaire lors de la réception du Hellas Vérone le 21 septembre dernier, il concède un penalty dès le début de match et affiche globalement une grande fébrilité derrière. On le pense alors trop tendre pour la Juventus et de nombreuses rumeurs pour un départ cet hiver ont émergé dans la foulée.

Promis à un transfert rapide, Demiral va finalement rester à la Juve

Sarri lui a pourtant maintenu sa confiance même s’il ne le faisait pas jouer. Demiral a également profité d’un concours de circonstances. Depuis son arrivée en Italie, De Ligt a du mal à se faire à sa nouvelle équipe. Chiellini s’est lui blessé pour six mois au genou et Rugani n’a visiblement pas les faveurs de son coach avec une toute petite titularisation en Serie A. Projeté dans le onze de départ à partir de décembre, l’ancien de la réserve du Sporting n’en a plus bougé grâce à son physique de déménageur (1m92 pour 87 kilos), son agressivité et son timing défensif. « La Juve a des problèmes de défense. Dans tous les matches, elle concède trop de buts. Sarri a en effet inséré Demiral à la place de De Ligt car Bonucci a besoin d’un joueur comme Demiral », appuie le grand Fabio Capello sur Sky Italia.

Désormais titulaire, il semble difficile de croire à un départ cet hiver du Turc. On peut même dire que les récentes belles performances arrivent à point nommé car de plus en plus de clubs souhaitent le récupérer cet hiver. Il y a d’abord eu Schalke 04 mais c’est surtout Leicester et le Borussia Dortmund qui ont pointé le bout de leur nez. Une offre de 30 M€ était même évoquée pour le club anglais, alors que celle du BvB serait montée à 40 M€. Tous ont finalement reçu une fin de non-recevoir et Fabio Paratici, le directeur sportif de la Juventus, a même confirmé cette tendance en personne. Demiral ne bougera pas cet hiver. Il faudra même compter sur lui pour les futures échéances, à commencer par ce déplacement contre la Roma ce dimanche soir.