Mercato : Hamari Traoré dans la short-list du FC Barcelone

En quête d'un latéral droit, le FC Barcelone explore plusieurs pistes. Le Rennais Hamari Traoré est suivi selon nos informations.

Hamari Traoré interesa al Sevilla
Hamari Traoré interesa al Sevilla ©Maxppp

Le FC Barcelone vit un mercato décidément agité. Et ce n'est pas encore terminé. Les pensionnaires du Camp Nou s'agitent en coulisses afin de vendre plusieurs joueurs et renflouer leurs caisses. Et si Frenkie de Jong devrait donc rester, Memphis Depay, qui se rapproche de la Juventus, et Pierre-Emerick Aubameyang, qui est sensible aux avances de Chelsea, sont proches de la sortie. En parallèle, les Blaugranas s'activent afin de compléter l'effectif de l'équipe chapeautée par Xavi. Ils espèrent donc boucler les arrivées de Marcos Alonso et de Bernardo Silva.

La suite après cette publicité

Un latéral droit est également attendu en Catalogne. Et à ce poste, les pistes ne manquent pas. Après l'échec de la piste César Azpilicueta, les Culés se sont penchés sur Thomas Meunier (Dortmund), Hector Bellerin (Arsenal), Diogo Dalot (Manchester United), Aaron Wan-Bissaka (Manchester United), et Jeremie Frimpong (Bayer Leverkusen). Le nom d'Achraf Hakimi (PSG) a même été cité. Mais la piste la plus chaude ces derniers jours menait à Juan Foyth. Toutefois, Villarreal souhaite le vendre pour au moins 42 millions d'euros, soit le prix de sa clause libératoire. Ce qui est impossible pour le Barça.

Hamari Traoré est sur les tablettes du Barça

D'autres options sont donc étudiées par la direction azulgrana. Sport cite le nom de Vanderson (Monaco) ce vendredi. Mais un autre joueur de notre chère Ligue 1 plaît aussi aux Espagnols. Selon nos informations, Hamari Traoré (Stade Rennais) est dans la short-list des décideurs barcelonais. Son profil est apprécié par Jordi Cruyff notamment. Auteur d'une jolie saison l'an dernier avec les Bretons, l'arrière-droit présente l'avantage d'être en fin de contrat dans un an, soit en juin 2023, et d'être certainement plus abordable qu'un Juan Foyth.

Cet été, plusieurs écuries ont tâté le terrain. Comme expliqué sur notre site en juin dernier, le Borussia Dortmund s'est renseigné à son sujet. Mais les Allemands ne sont pas allés plus loin. L'Eintracht Franfort en a fait de même. En Angleterre, Crystal Palace s'est montré intéressé par le natif de Bamako. Enfin, il y a eu des approches d'écuries au Qatar. Mais celles-ci ne souhaitent pas payer d'indemnités de transfert. Le champ est donc libre si jamais le Barça souhaite aller au-delà du simple intérêt. Affaire à suivre...

Plus d'infos

Commentaires