Ligue 1 : le PSG gagne sans briller, sale soirée pour l'OL et l'OM, Monaco giflé par Lens

Soirée de folie en Ligue 1. Pendant que le PSG a bataillé pour s'imposer contre Lorient à domicile, l'OL a perdu deux points à domicile après un match rocambolesque et l'OM, réduit à 10 dès la première période, a encaissé une défaite cruelle. Lens s'est baladé à Monaco et l'ASSE a renoué avec la victoire.

Mbappé et Kean buteurs face à Lorient
Mbappé et Kean buteurs face à Lorient ©Maxppp
La suite après cette publicité

La 15e journée de Ligue 1 se poursuivait ce mercredi soir après la première salve de 19 heures. Avec un programme chargé puisque le PSG, l'OL, l'OM et Monaco étaient notamment sur les terrains en même temps. Commençons par le Paris Saint-Germain, qui devait se relancer à domicile contre Lorient après la défaite contre l'OL dimanche dernier. Thomas Tuchel avait choisi de faire tourner les joueurs mais de garder le système en 3-5-2. Il fallait attendre 5 minutes pour voir une première frappe, lointaine, signée Idrissa Gueye, repoussée par Nardi. Mais la première grosse occasion était en faveur de Lorient avec Wissa qui s'échappait en contre, plein axe, mais qui butait sur Rico, titularisé à la place de Navas (8e). Danilo se blessait sur l'action et était obligé de céder sa place dès la 10e minute, remplacé par le jeune Pembélé. Pembélé se signalait d'ailleurs par une belle présence offensive, alors que le PSG haussait le rythme avec plusieurs situations chaudes devant le but de Nardi. Frappe de Gueye, tête de Pembélé, accélération et frappe de Mbappé, le club de la capitale tentait de forcer la défense à 5 de Lorient, mais se faisait peur défensivement. A deux reprises, Moffi récupérait un ballon cafouillé par la défense centrale. Sur la première, il croisait trop sa frappe, sur la deuxième, il loupait son contrôle (26e)... Les Merlus gâchaient clairement les cartouches offertes par leurs hôtes.

Et le PSG se montrait nerveux à l'image d'un Mbappé averti après une faute gratuite, quelques minutes après s'être senti lésé d'un penalty non sifflé. Le club francilien et son attaquant français ne trouvaient pas la solution face à des Lorientais bien regroupés. La malchance s'en mêlait avec la barre transversale touchée par Ander Herrera après une belle frappe enroulée (42e). Le PSG rentrait aux vestiaires avec 81 % de possession, mais tenu en échec. Cela n'allait pas durer longtemps en 2e mi-temps, avec un penalty sifflé en faveur du PSG pour une faute de Gravillon sur Mbappé. Penalty et carton rouge pour le défenseur lorientais. Mbappé se chargeait de transformer (1-0, 51e). Les choses devenaient forcément plus faciles pour le PSG. Rafinha, déjà auteur de la passe vers Mbappé avant le penalty, dosait parfaitement son ballon dans la surface pour Kean, qui frappait du droit en première intention et trompait Nardi (2-0, 61e). Sans briller, le PSG a fait le minimum face à de vaillants Merlus et repasse 2e grâce à la contre-performance de l'OL.

L'OL s'est sabordé

L'Olympique Lyonnais espérait capitaliser sur la victoire au Parc des Princes face à Brest. Rudi Garcia procédait à un turnover, avec Guimarães, Caqueret, De Sciglio et Dembélé titulaires. L'OL s'offrait les meilleures situation en début de rencontre. Toko Ekambi (11e) puis Kadewere (16e) s'offrait les premières occasions. Le club rhodanien semblait à nouveau bien en jambes et Dembélé pouvait frapper à son tour (19e). Le jeu se déroulait quasiment exclusivement dans le camp brestois. Kadewere (29e) et Marcelo de la tête (31e) n'attrapaient pas le cadre. Dominateurs mais pas efficaces, les Lyonnais ne s'agaçaient pas pour autant et insistaient dans les couloirs notamment. Mais à force de gâcher, l'OL s'exposait au hold-up. Et il allait arriver. A l'entrée de la surface, Philippoteaux n'était pas attaqué par De Sciglio, décevant, et enroulait sa frappe. Le ballon heurtait le poteau puis Anthony Lopes et terminait au fond des filets (0-1, 39e) ! Archi-dominés, les Brestois rentraient aux vestiaires en menant au score. Pour changer le cours de la rencontre, Rudi garcia lançait Cornet, Depay et Paqueta aux places de De Sciglio, Toko Ekambi et Caqueret. Et l'OL s'offrait à nouveaux de grosses occasions. Dubois trouvait la barre après une frappe du gauche (58e) et accréditait la thèse d'une soirée sans réussite pour Lyon.

Mais les entrants faisaient leur effet. Sur un débordement côté gauche, Memphis Depay entrait dans la surface et était déséquilibré par Duverne. Penalty sifflé et marqué par le numéro 10 lyonnais (1-1, 69e), juste récompense de la débauche d'énergie offensive déployée par les Rhodaniens. Le scénario semblait enfin basculer en faveur de l'OL, avec l'expulsion de Paul Lasne, coupable d'un gros tacle sur Kadewere (74e). L'OL poussait, Cherki était entré en jeu et sur une accélération de la jeune pousse lyonnaise, Aouar récupérait et décalait habilement, d'une talonnade, Cornet, qui crucifiait Larsonneur d'une frappe du gauche (2-1, 81e). L'OL avait-il vaincu le sort ? On pensait que oui, avant que Lopes se distingue par sa spéciale en percutant de plein fouet Mounié après avoir raté le ballon (86e) ! Chardonnet avait la balle d'égalisation mais Lopes détournait le penalty ! Oui, mais non. L'arbitre donnait le penalty à retirer et cette fois, c'était dedans grâce à Faivre (90+3e) !

L'OM a perdu le fil

Passons désormais par la Bretagne, où Rennes, prétendant décevant au podium jusqu'à présent, devait se relancer face à un OM très réaliste en Ligue 1. Mais le réalisme a fui le club olympien en début de rencontre. Balerdi, de la tête, pensait ouvrir la marque mais Maouassa sauvait sur la ligne (8e) puis Benedetto vendangeait une occasion après un bon service de Thauvin (13e). Les Olympiens avaient toutefois pris le match par le bon bout, avec concentration et agressivité. Et ils allaient être récompensés par un joli but. Décalé côté gauche par Thauvin, Payet adressait un centre puissant en retrait. Pape Gueye contrôlait et envoyait une mine du pied gauche qui trompait Salin (0-1, 24e). Tout se passait bien pour l'OM qui dominait sans mal une triste équipe rennaise. Jusqu'à l'expulsion de Gueye pour un deuxième jaune en raison d'un coup de coude involontaire sur M'Baye Niang (35e) ! Héros malheureux de la première période, le milieu de terrain avait du mal à se résoudre à quitter ses partenaires avant la pause.

André Villas-Boas profitait de la pause pour faire du coaching, en lançant Germain à la place de Benedetto. Rennes s'enhardissait enfin et se rapprochait du but de Mandanda. Cela manquait toutefois de mouvements dans la surface et ses alentours pour déstabiliser une solide équipe marseillaise. Sur l'une des rares actions avec plus de deux joueurs dans la surface, Doku trouvait la tête d'Hamari Traoré, monté aux avant-postes. Le latéral trompait Mandanda et égalisait (1-1, 63e) ! Le but galvanisait les hommes de Julien Stéphan, encore plus hauts sur le terrain. Cela ne débouchait sur aucune occasion tranchante, alors que l'OM tenait bon, profitant du manque de créativité de son adversaire. Jusqu'à la 83e minute et un coup-franc de Bourigeaud déposé sur la tête d'Aguerd, qui remisait vers Hunou. Ce dernier ne se faisait pas prier pour terminer le travail (2-1, 83e) ! Très mal embarqués dans cette rencontre, les Rennais avaient renversé la vapeur, bien aidés par l'expulsion de Pape Gueye. Ils retrouvent le succès et grimpent à la 6e place, avec 25 points. Coup d'arrêt pour l'OM qui n'avait pas perdu en L1 depuis le 17 septembre dernier !

Dans les autres rencontres de la soirée, Lens a réalisé le coup parfait à Monaco. Dès la 1ère minute de jeu, sur une action collective aboutie, Michelin servait Sylla au deuxième poteau (0-1, 1ère). Monaco réagissait avec notamment une tête de Maripan sur la barre transversale suite à un corner botté par Ben Yedder. Mais le match allait définitivement basculer avec l'expulsion de Disasi, qui retenait Ganago en position de dernier défenseur. Lens n'avait pas besoin de ça pour développer du jeu, à l'image d'un nouveau deuxième but amené par Michelin côté droit, dont le centre était victorieusement repris par Banza (0-2, 34e). Kakuta enfonçait le clou, avec une frappe puissante du gauche (0-3, 39e). Enfin, match plaisant entre Bordeaux et l'AS Saint-Etienne, avec de très beaux buts. Les buts de Nordin et Neyou pour l'ASSE, de deux frappes splendides, ont égayé la soirée stéphanoise, alors que Hwang avait égalisé en première période. Score final 2-1 en faveur des Verts, qui renouent enfin avec la victoire après 11 matches sans succès en Ligue 1.

Les résultats de la soirée :

PSG 2-0 Lorient : Mbappé (51e sp), Kean (61e) pour le PSG

OL 2-2 Brest : Depay (69e sp) pour l'OL ; Lopes (39e, csc), Faivre (90+3e) pour Brest

Rennes 2-1 OM : Traoré (63e), Hunou (83e) pour Rennes ; Gueye (24e) pour l'OM

Monaco 0-3 Lens : Sylla (1ère), Banza (34e), Kakuta (39e) pour Lens

Bordeaux 1-2 ASSE : Hwang (24e) pour Bordeaux ; Nordin (15e), Neyou (75e) pour l'ASSE

Le classement de la Ligue 1

Plus d'infos

Commentaires