Chelsea - Manchester City : les notes du match

Au terme d'un match rondement mené, Manchester City n'a fait qu'une bouchée d'une faible équipe de Chelsea (3-1). Les hommes de Pep Guardiola intègrent le top 5 de Premier League grâce à ce large succès.

Phil Foden et Kevin De Bruyne face à Chelsea
Phil Foden et Kevin De Bruyne face à Chelsea ©Maxppp

A l'occasion de la 17ème journée de Premier League, Chelsea accueillait Manchester City à Stamford Bridge. Tenu en échec par Aston Villa (1-1) lundi dernier, les Blues pouvaient se rapprocher du podium en cas de succès face aux Citizens. De son côté, City devait composer avec les multiples cas positifs au Covid-19 au sein de son effectif, ce qui a provoqué le report du match face à Everton. Pour ce choc de Premier League, Frank Lampard alignait un 4-3-3 avec le trio Pulisic, Werner, Ziyech en pointe. Pep Guardiola optait lui pour un 4-2-3-1 avec le seul Sterling en attaque.

La suite après cette publicité

Il fallait attendre la 17ème minute pour entrevoir la première occasion du match. Bien servi par Cancelo, De Bruyne seul devant Mendy croisait trop sa frappe. Mais ce n'était que partie remise pour les Citizens qui ouvraient le score une minute plus tard. Foden alertait Gundogan à l'entrée de la surface dont la frappe en pivot trompait Mendy (0-1, 18e). Trois minutes plus tard, Manchester City réalisait le break. Sur la gauche, De Bruyne distillait un bon centre pour Foden qui ajustait de près Mendy (0-2, 21e).

Manchester City profite des largesses défensives de Chelsea

Totalement dépassé par la qualité technique affiché par son adversaire, Chelsea ne parvenait pas à s'approcher des buts gardés par Steffen. Manchester City assénait le coup de grâce après la demi-heure de jeu. Sur une contre attaque éclaire, Sterling voyait sa tentative heurter le montant. Le cuir revenait sur De Bruyne qui poussait le ballon au fond des filets (0-3, 34e).

Au retour des vestiaires, les hommes de Guardiola se portaient toujours autant à l'offensive mais Zinchenko puis Rodri voyaient leurs tentatives stoppées par Mendy (51e, 53e). Extrêmement serein, City maîtrisait la rencontre face à des Blues en perdition. Les hommes de Lampard réduisaient le score dans le temps additionnel par Hudson-Odoi bien servi par Havertz (1-3, 90+2). Grâce à ce huitième succès de la saison, Manchester City se hissait à la cinquième place au classement et dépassait ainsi son adversaire du soir.

Retrouvez le classement de Premier League ici

L'homme du match, Foden (8) : sur son couloir gauche, il en aura fait voir de toutes les couleurs à Azpilicueta. Entre son placement parfait entre les lignes et sa justesse technique, le jeune prodige anglais a livré une partition quasi parfaite. Passeur sur le premier but après un contrôle « zidanesque » (18e), il s’en allait inscrire son petit but en reprenant parfaitement un centre tendu de Kevin De Bruyne (21e). Toujours dangereux dans les petits espaces, il a donné le tournis à Zouma et consorts et cela devrait plaire à son coach. Remplacé par Riyad Mahrez à la 86e. L’ailier algérien n’aura pas eu l’occasion de s’illustrer.

Chelsea

  • Mendy (4) : auteur de six cleen sheats en championnat cette saison, l'ancien gardien de Rennes voulait en réaliser un autre dans un choc XXL. Mais sur sa pelouse, le portier de 28 ans en a pris trois. Surpris par la frappe de Gundogan (18e), il a ensuite vu Foden mettre le ballon au fond des filets (21e) avant la réalisation de De Bruyne peu de temps quelques secondes après avoir été sauvé par son poteau (35e). Sinon, il a réalisé d'autres arrêts (23e, 51e), dont un très important devant Rodri (54e). Avec les multiples assauts, il a donc fait ce qu'il a pu.

  • Azpilicueta (2) : capitaine de l'équipe londonienne, l'ancien Phocéen se devait de montrer l'exemple. Mais il a fait l'inverse. Totalement impuissant face à Foden (21e, 27e, 36e) ou encore Zinchenko, le latéral droit espagnol a rendu une copie désastreuse ce soir. Jamais bien placé sur les offensives adverses, il a pris l'eau en première période, comme tous ses coéquipiers. S'il a montré un visage plus convaincant après la pause, ça n'a cependant pas été assez pour oublier le reste.

  • Zouma (3,5) : indéboulonnable cette saison en charnière centrale, le défenseur central français n'a pas été très solide dans cette rencontre. Après une mauvaise communication avec Thiago Silva sur une première occasion de Manchester City (16e), l'ancien Stéphanois a laissé trop d'espaces à Foden, passeur décisif sur l'ouverture du score (18e). Derrière, il a été trop attentiste jusqu'à la pause. Un peu plus intéressant au retour des vestiaires, comme sur cette intervention devant Sterling (69e), mais les Citizens ont été un peu moins offensifs.

  • T. Silva (4) : l'ancien roc du Paris Saint-Germain était encore aligné aux côtés de Zouma mais cette fois-ci, la paire n'a pas fonctionné. S'il a aussi beaucoup souffert comme toute son équipe, le Brésilien a cependant eu le mérite de se battre, avec quelques interventions importantes (17e, 21e). Plus tranquille en deuxième période, le joueur de 36 ans a eu moins de travail, malgré quelques percées des Citizens, et a fait le boulot en couverture.

  • Chilwell (4,5) : avec un adversaire direct nommé Sterling, le latéral anglais allait avoir du travail, et il en a eu. Si l'ailier de Manchester City n'a pas fait de différences directes dans ce match, le latéral des Blues a tout de même souffert en laissant des espaces dans son dos, même s'il s'est souvent repris. Auteur de quelques gestes défensifs (24e, 61e), l'ancien élément de Leicester City a beaucoup joué dans le camp adverse pour multiplier les centres, qui n'ont cependant rien donné.

  • Kovacic (3) : alors qu'on a beaucoup vu Kanté malgré le score, le milieu croate a lui un peu traversé cette partie. Tout avait pourtant bien débuté avec un gros retour dans la surface (7e) mais ensuite, l'ancien joueur du Real Madrid n'a rien eu à se mettre sous la dent, que ce soit offensivement ou défensivement. En manque d'inspiration, il a légèrement joué au ralenti, entrainant par exemple une perte de balle dangereuse (51e). Remplacé par Havertz (77e). Le joueur formé au Bayer Leverkusen a trouvé Hudson-Odoi sur la réduction du score en fin de partie (90e+2).

  • Kante (4) : placé devant sa défense, le champion du Monde 2018 a mis en place un gros pressing dès le coup d'envoi pour gratter quelques ballons. Mais au fur et à mesure, avec un bloc londonien beaucoup trop bas, il a pris l'eau dans l'entrejeu, la faute notamment à des coéquipiers un peu endormis. On notera sa perte de balle juste avant le troisième but (35e) mais globalement, il est l'un des seuls à avoir tenté de faire bouger les choses sur la pelouse. Remplacé par Gilmour (64e). Le jeune joueur de 19 ans, entré en jeu dans un match compliqué, n'a pas pu marquer de points.

  • Mount (3) : placé un peu plus haut que Kanté ou Kovacic, le milieu de 21 ans a été le plus actif des trois sur le plan offensif. Mais malgré cela, il n'a pas eu le rendement attendu et la connexion avec les attaquants n'a jamais été bonne. Et face aux milieux de Manchester City, Mount n'a jamais réellement existé. Il faudra montrer de meilleures choses à l'avenir

  • Ziyech (3) : de retour de blessure environ un mois après se dernière apparition, l'international marocain était forcément en manque de rythme et ça s'est rapidement vu. Pas très actif dans son couloir droit, l'ancien Ajacide n'a rien montré d'intéressant, même s'il s'est procuré deux occasions, un coup-franc contré (5e) et une frappe de plus loin également renvoyée par la défense mancunienne (29e). Pas plus inspiré en seconde période, il a cédé sa place à Hudson-Odoi (64e), qui a été plus rapide que Zinchenko pour reprendre le centre de Havertz et sauver l'honneur (90e+2).

  • Werner (2) : plus habitué à jouer côté gauche avec Chelsea cette saison, l'ancien attaquant du RB Leipzig était cette fois-ci titulaire à la pointe de l'attaque. Un choix pas forcément payant de la part de Frank Lampard, qui avait les options Abraham ou Giroud sur le banc. Car du début à la fin dans ce match, l'Allemand est redescendu sur le terrain pour toucher le ballon, puisque celui-ci n'arrivait jamais dans la surface. Un match à très vite oublier.

  • Pulisic (2,5) : côté droit, côté, numéro 10. L'ailier américain joue à plusieurs postes dans l'équipe de Frank Lampard mais ce soir, il aurait pu changer autant de fois, il n'aurait jamais été décisif. Un peu esseulé dans son couloir, l'Américain n'a pas été précis dans ses dribbles et ses transmissions. Un début d'année 2021 qui commence très mal pour l'ancien du Borussia Dortmund, un peu comme toute son équipe.

Manchester City

  • Steffen (5) : il n’avait pas commencé son match de la meilleure des manières en reprenant de la main une passe en retrait de son coéquipier Rodri, mais finalement Zack Steffen a passé une soirée plutôt tranquille. Il n’aura quasi jamais été inquiété du match. Il ne peut rien faire sur le seul but de Chelsea, en fin de partie.

  • Cancelo (6) : le latéral droit portugais a livré un match solide. Très propre défensivement, sa forte activité sur son couloir a d’abord éteint toutes les offensives de Pulisic et a ensuite (et surtout) contraint Chilwell à défendre tout au long du match. Techniquement toujours très juste, il a offert plusieurs bons ballons à Kevin De Bruyne notamment.

  • Stones (6) : si son gardien a passé une soirée plutôt tranquille, c’est en grande partie grâce à lui et à son coéquipier en défense centrale. Pendant tout le match, il aura parfaitement muselé Werner, son adversaire du jour avec des interventions autoritaires et tout en maîtrise (24e). Toujours propre à la relance, le défenseur anglais a livré une prestation qui devrait satisfaire Pep Guardiola.

  • Dias (6,5) : cette saison, Manchester City est la meilleure défense de Premier League et c’est aussi grâce à Ruben Dias. Le jeune défenseur portugais n’a pas été mis en difficulté une seule fois. Ses anticipations et sa capacité à venir chercher haut le porteur du ballon ont fait du bien à son équipe. Troisième match de suite sans encaisser de but pour son équipe, les trois fois avec lui.

  • Zinchenko (6) : préféré à Benjamin Mendy dans le couloir gauche de la défense des Citizens, Zinchenko aura donné satisfaction aussi bien sur le plan offensif que défensif. Son duel face à Hakim Ziyech était une clé du match et le moins que l’on puisse dire, c'est que l’Ukrainien a pris le dessus sur le Marocain. Ses nombreuses montées ont posé des soucis à Azpilicueta. Il est aussi à l’origine de l’ouverture du score en trouvant dans l’intervalle Phil Foden (18e).

  • Rodrigo (7) : l’Espagnol a incarné à lui seul toute la maîtrise de son équipe dans cette rencontre. Toujours propre, toujours tranquille dans sa zone, il a récupéré énormément de ballons et a dicté le jeu de son équipe comme il sait le faire. Il aurait même pu y aller de son but mais sa tête était arrêtée de justesse par Edouard Mendy (56e).

  • Gundogan (7) : l’international allemand a confirmé qu’il était l’un des joueurs en forme de son équipe ces dernières semaines. Dans un rôle très offensif, il a parfaitement épaulé ses attaquants. C’est d’ailleurs lui qui venait ouvrir le score après un enchainement contrôle orienté frappe petit filet imparable (18e). Son 3ème but sur les quatre derniers matches. Remplacé par Fernandinho à la 76e. Le Brésilien aura permis à son équipe de verrouiller le résultat.

  • De Bruyne (7,5) : positionné dans un rôle de faux neuf, Kevin De Bruyne a une nouvelle fois prouvé qu’il était l’un des touts meilleurs du championnat. Toujours juste dans ses passes, il donnait le tempo aux attaques de son équipe. C’est lui qui servait parfaitement Foden pour le but du break (21e) et c’est aussi lui qui reprenait dans la surface le ballon pour inscrire le troisième but de son équipe. Remplacé par Kun Aguero à la 86e. L’attaquant argentin a retrouvé du temps de jeu et c’est tout ce qui compte.

  • Foden (8) : voir ci-dessus

  • Bernardo Silva (5,5) : le milieu portugais aura peut-être été l’offensif le moins en vue de la rencontre. Mais à l’image de son équipe, il a parfaitement joué son rôle en étant toujours très juste dans ses transmissions. Sa qualité technique dans les petits espaces lui a permis de réaliser des jolies combinaisons avec Joao Cancelo (34e, 55e).

  • Sterling (6) : d’abord un peu timide en début de match, il est peu à peu monté en puissance. Il a plusieurs fois porté le ballon en obligeant Kanté à intervenir illégalement. Son petit numéro a même permis d’offrir le troisième but à De Bruyne après que sa frappe ait heurté le poteau.

Plus d'infos

Commentaires