OM-Lorient : les notes du match

Solide contre Lorient, l'Olympique de Marseille s'est largement imposé au Vélodrome, ce dimanche soir (4-1), avec une grande performance de Dimitri Payet.

Dimitri Payet et Boubacar Kamara lors d'OM-Lorient.
Dimitri Payet et Boubacar Kamara lors d'OM-Lorient. ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'OM a rendu ce dimanche 17 octobre encore plus spécial pour ses supporters. Les joueurs de Jorge Sampaoli se sont imposés contre le FC Lorient (4-1) dans un stade Vélodrome en fusion et rempli d'émotion en raison de l'hommage réservé à leur ancien patron, Bernard Tapie. Les Bretons, orphelins de Moffi, forfait de dernière minute, ont entamé cette rencontre de la meilleure des manières. Alors que Nardi a stoppé un tir du n°10 marseillais (5e), le remplaçant de Moffi, Diarra, poussait Peres à la faute et obtenait un penalty transformé par Laurienté (0-1, 13e). Mais les Olympiens, alignés en 3-3-3-1 avec De La Fuente, Payet ou encore Milik, n'ont pas trop tardé à réagir.

Si le portier de Lorient a repoussé une première tentative de Kamara, il a dû s'incliner dans la foulée sur un nouveau tir contre par Laporte du polyvalent joueur de l'OM (1-1, 27e). Pas de quoi refroidir les visiteurs. Diarra, très en vue, forçait Lopez à s'employer (32e), alors que les locaux peinaient à créer du danger devant les buts adverses. Dos à dos à la pause, les deux formations revenaient sur le terrain avec des intentions plus offensives.

Revivez le film de cette partie sur notre direct commenté

Payet, en maestro, double passeur

De La Fuente manquait toutefois de précision (49e), alors que Lopez sortait le grand jeu devant Laurienté puis Diarra (50e). Le ballon allait d'un but à l'autre et les 22 acteurs se rendaient coup pour coup. Et c'est finalement Guendouzi, d'une tête coupée au premier poteau lobant Nardi sur un corner de Payet, qui donnait l'avantage à Marseille (2-1, 56e). Juste après, Abergel manquait d'un rien l'égalisation sur un centre de Diarra. À noter que ce dernier a reçu quelques projectiles à l'heure de jeu, obligeant Antony Gaultier à signaler cet incident au délégué et Payet à calmer les supporters.

Le rythme de ce match est ensuite peu à peu retombé, mais Milik, seul face à Nardi et bien servi par Payet, ne tremblait pas et donnait un avantage confortable aux Marseillais (3-1, 85e), qui alourdissaient même le score sur une frappe de Guendouzi détournée dans son propre but par Mendes (4-1, 90e+2). Grâce à cette victoire, l'OM, qui restait sur 3 rencontres sans succès en L1, relève la tête et revient à une longueur du RC Lens, dauphin du PSG. Les joueurs de Jorge Sampaoli infligent au passage au FC Lorient sa première défaite depuis le 22 août dernier (1-3 à Montpellier, J3 de L1). Marseille peut aborder sereinement la réception de Paris pour un classique très attendu sur la Canebière dimanche prochain.

Retrouvez le classement de la Ligue 1

L'homme du match : Payet (7,5) : avec la titularisation de Milik en pointe, il retrouvait son habituel poste de meneur de jeu. Il est le premier à inquiéter Nardi, qui s'est bien interposé devant lui (5e). Il a régalé ses partenaires par son jeu en une touche de balle et des déviations bien senties. Sur l'égalisation de Kamara, il laisse intelligemment le ballon passer afin que le milieu de terrain puisse le reprendre (27e). Il dépose un corner sur la tête de Guendouzi, ce qui donne l'avantage à l'OM (56e). Il est une nouvelle fois passeur décisif en fin de match. Il fixe la défense adverse et sert parfaitement Milik en profondeur, qui offre définitivement la victoire aux Marseillais (85e).

OM

- Lopez (6,5) : difficile pour lui d'intervenir sur le penalty qui permet à Lorient d'ouvrir le score (13e). Il est vigilant pour détourner la frappe enroulée de Diarra en corner (32e). Il réalise une double parade incroyable, face à Laurienté puis Diarra, pour permettre à son équipe de rester à égalité au score (50e). Probablement son meilleur match sous les couleurs de l'OM depuis son arrivée.

- Saliba (6) : match solide de sa part. Il a rarement été mis en difficulté et a remporté la plupart de ses duels (4/5 duels gagnés à la pause). Il a également été précieux et précis dans ses relances (95 % de passes réussies à la pause). En fin de première mi-temps, il est auteur d'un retour important dans les pieds de Le Fée (44e). S'il a perdu 6 ballons, il en a également récupéré 7, dont 3 interceptions.

- Caleta-Car (6) : rarement titularisé cette saison, le défenseur croate a réalisé un bon match. Si sa défense sur la grosse occasion de Laurienté puis Diarra (50e) était un peu douteuse, il a globalement pris le dessus sur ses adversaires directs. Il termine la rencontre avec la totalité de ses duels remportés (3/3), pour trois ballons récupérés. Dans les relances, il n'a pas fait d'erreur et a été sérieux (94 % de passes réussies).

- Peres (5) : il défend très mal face à Diarra et fait faute sur ce dernier dans la surface, ce qui permet aux Lorientais d'ouvrir le score (11e). Encore une fois face à l'attaquant lorientais, il revient bien sur lui et dévie sa frappe en corner (21e). Il est mal aligné avec ses partenaires et couvre le départ en profondeur de Laurienté (50e). Heureusement pour lui, Lopez réalise une double parade qui permet à l'OM de rester à 1-1. Il a souvent été en difficulté face à Diarra, qui lui a donné beaucoup de mal ce soir.

- Rongier (5,5) : il décale bien de La Fuente, ce qui met ce dernier en bonne position de frappe (49e). Il tente de frapper en pivot, mais sa tentative est contrée (56e). Il a également eu une grosse activité à la récupération du ballon (4 ballons récupérés) même s'il est un des joueurs de l'OM qui en a également perdu le plus (11). Remplacé par Balerdi (87e).

- Kamara (6) : il prend trop de risque et perd le ballon dans ses 25 derniers mètres, ce qui amène le penalty provoqué par Diarra (11e). Il se rattrape quelques minutes plus tard. Il tente d'abord sa chance depuis l'entrée de la surface, mais Nardi repousse. Guendouzi récupère et le sert de nouveau en retrait, cette fois-ci le gardien lorientais doit s'incliner, la frappe étant déviée par Laporte (27e). En fin de première mi-temps, son tacle pour couper la passe Le Goff est décisif, car Le Fée était à la réception.

- Guendouzi (7) : comme à son habitude, il a eu une grosse activité au milieu de terrain. Il a su s'imposer physiquement (4/5 duels gagnés à la pause) tout en étant précis dans ses transmissions (95 % de passes réussies à la pause). Il s'arrache pour récupérer le ballon et servir Kamara en retrait, ce qui permet à l'OM d'égaliser (27e). Il vient couper un corner de Payet au premier poteau et donne l'avantage à son équipe (56e). Dans le temps additionnel, il se défait facilement de Faissal Ouattara et s'arrache pour pousser le ballon, finalement dévié par Mendes dans son propre but (90e+2).

- Lirola (4) : s'il a souvent été trouvé par ses coéquipiers et a fait les efforts défensifs dans son couloir, il a manqué de précision dans ses transmissions. Souvent bien positionné et malgré de la présence devant la cage adverse, ses centres n'ont que trop rarement trouvé preneur. Il termine la rencontre avec un triste pourcentage de passes réussies (59) et seulement trois duels remportés sur huit disputés. Remplacé par Gueye (75e).

- Payet (7,5) : voir ci-dessus

- de La Fuente (5) : il a apporté par sa vitesse et sa percussion, mais n'a pas réussi à se procurer d'occasion de but en première mi-temps. Au retour des vestiaires, il est trouvé par Rongier dans la surface et sa frappe passe juste au-dessus de la barre transversale de Nardi (49e). Il a tout de même eu du déchet dans ses transmissions (64 % de passes réussies) et finit la rencontre avec 10 ballons perdus. Remplacé par Dieng (74e).

- Milik (5,5) : il ne peut que dévier le ballon sur un coup franc de Payet et sa tentative fuit le cadre (17e). Il a beaucoup décroché pour permettre à ses coéquipiers de s'appuyer sur lui, mais n'a pas eu l'occasion de se montrer dangereux en première mi-temps. Un match compliqué pour lui, mais il va finir par être récompensé. Bien servit par Payet, il se retrouve seul face à Nardi et ajuste parfaitement le gardien lorientais, assurant définitivement la victoire aux Marseillais (85e).

Lorient

  • Nardi (3) : masqué par Laporte sur l'ouverture du score, il ne peut pas faire grand-chose. De même sur la tête de Guendouzi, où il est surpris. Il perd son duel devant Milik lors du troisième but. Deux arrêts à signaler en première période (4e, 26e).

  • Silva (3,5) : une rencontre compliquée où il aura eu du mal face aux montées de de La Fuente sur son côté. Deux interceptions à noter (38e, 52e). Sur le plan offensif, il a été beaucoup moins en vue avec seulement deux centres à signaler, qui n'ont abouti à rien.

  • Mendes (3) : positionné axe droit au sein de la défense lorientaise, il a eu beaucoup de mal devant Payet, de la Fuente et Kamara notamment. Avec beaucoup d'erreurs de positionnement, il est notamment fautif sur l'égalisation de Kamara. En fin de rencontre, il est également fautif au marquage sur Milik, qui s'est offert le troisième but phocéen (86e). Sa prestation est entachée d'une déviation dans son propre but sur la frappe de Guendouzi (90e+4).

  • Laporte (5) : une belle intervention de la tête (18e), avant de détourner malencontreusement la frappe de Kamara lors de son but. Il réalise encore une intervention décisive devant Payet avant la pause (45e+1). Il a vécu une deuxième période plus compliquée au sein de la défense bretonne. Il est notamment fautif au marquage devant Guendouzi, qui a inscrit le deuxième but marseillais. Malgré cela, sa prestation aura été convaincante dans la défense à trois des Merlus.

  • Jenz (3,5) : une bonne intervention à signaler en début de match (3e) et une bonne efficacité dans le jeu aérien. Mais au fur et à mesure de la rencontre, il a perdu le fil face à la force offensive marseillaise, avec notamment une erreur de placement sur le deuxième but et une erreur de marquage sur le troisième marseillais.

  • Le Goff (4) : plus à l'aise sur son côté, il a bien contenu les montées de Lirola en première période. Mais à l'image de toute la défense lorientaise, il a eu beaucoup de mal après la pause et a semblé souvent en retard. Offensivement, il s'est montré plus dangereux et a notamment beaucoup combiné avec Abergel.

  • Le Fée (4,5) : un début de match assez intéressant, notamment dans le secteur défensif où il aura récupéré deux ballons (24e, 30e). Offensivement, on l'a beaucoup moins vu et il a été mis à mal par le milieu de terrain marseillais. Un total de cinq ballons perdus. En seconde période, il a rapidement été remplacé par Boisgard (61e).

  • Abergel (5) : malgré la pression du bloc marseillais, Abergel a réussi un match propre avec notamment quatre interceptions à signaler en première période (32e, 33e, 39e, 41e). Dans le secteur offensif, il s'est moins montré. Globalement, il aura réussi à sauver les meubles dans cette partie malgré les quatre buts encaissés.

  • Monconduit (5) : quelques erreurs dans ces centres en début de rencontre, mais il a été en difficulté pour alimenter le jeu des Merlus ce dimanche soir. Bien cerné par le milieu phocéen, il n'aura pas réussi à s'exprimer, mais aura rendu une copie assez propre, où il n'aura perdu que deux ballons.

  • Diarra (6,5) : pour sa première titularisation en Ligue 1, l'attaquant de 22 ans a été remarquable. Après une bonne interception amenant un contre (6e), sa deuxième récupération a été décisive puisqu'il provoque le penalty sur Peres. Très efficace et dangereux dès qu'il a touché le ballon, sa deuxième frappe est passée tout près du poteau (21e). Une belle frappe enroulée également à signaler (32e). Moins en vue en seconde période, il reprend parfaitement le tir dévié de Laurienté (50e), mais Lopez s'est interposé. Remplacé par Grbic (69e).

  • Laurienté (5) : un penalty bien tiré et transformé qui a permis à Lorient de prendre l'avantage, mais il n'a pas eu beaucoup d'opportunité à se procurer par la suite. En seconde période, il manque son duel devant Lopez (50e) et loupe un coup-franc à out portant. Un match où il n'aura touché que 24 ballons, mais où il aura su être décisif. Remplacé par Ouattara (86e), mangé par Guendouzi sur le quatrième but de l'OM.

Plus d'infos

Commentaires