Exclu FM Ligue 1

Ça s’agite fort en coulisse à Nice !

Par Santi Aouna - Sebastien Denis
3 min.
Le tandem Bruno Genesio - Florian Maurice à Rennes @Maxppp

Ça bouge à Nice ! Après les départs de Ghisolfi et de Farioli des noms circulent au sein d’un club azuréen qui va subir de profonds changements aussi bien au niveau de sa direction sportive que sur son effectif.

À l’instar du RC Lens, l’OGC Nice est en pleine mutation. À la seule différence que les hommes forts du club azuréen de la saison 2023-24 sont déjà partis. Francesco Farioli a rejoint officiellement l’Ajax Amsterdam après un an seulement passé à la tête tandis que Florent Ghisolfi s’est engagé pour trois saisons du côté de l’AS Roma. La fin d’une ère sans doute pour INEOS désormais bien plus focalisé sur Manchester United que sur le Gym.

La suite après cette publicité

Pour Jean-Pierre Rivère et Fabrice Bocquet, il est déjà tant de préparer la suite. Pour le poste de directeur sportif déjà, puisque Ghisolfi laisse un vide immense et de nombreux dossiers à gérer. Jean-Clair Todibo, Kephren Thuram et même Terem Moffi pourraient être cedés cet été pour renflouer les caisses du club. D’autres cadres du club devraient quant à eux rester et seront rejoints par quelques recrues décidées par le nouveau DS.

À lire JT Foot Mercato : l’OM dit adieu à Jonathan Clauss

Florian Maurice tient la corde pour le poste de directeur sportif

À l’heure où l’on écrit ses lignes, c’est bel et bien Florian Maurice qui tient la corde. Le directeur sportif du Stade Rennais, qui songe plus que jamais à quitter la Bretagne, est en discussion avancée avec Nice depuis quelques semaines. Si certaines voix au sein du club breton espèrent le voir rester et tentent de le convaincre malgré un bilan mercato chaotique ces derniers mois, le flou est encore présent puisque l’ancien homme fort du mercato de l’OL est au coeur d’un jeu de chaises musicales avec Grégory Lorenzi et l’Italien Frederic Massara dont les noms reviennent également à Nice, mais aussi et surtout à Rennes et à Lens.

La suite après cette publicité

Pour le poste d’entraîneur et comme nous vous le révélions il y a peu, des discussions ont été entamées avec Bruno Genesio dont le profil et l’expérience séduisent Nice. L’idée de réunir de nouveau le tandem rennais Genesio-Maurice a du sens côté niçois et ce, même si les destins des deux hommes n’est pas forcément lié. De son côté, le meilleur coach de ligue 1 saison 2021-22 réfléchit et ne compte pas se précipiter. Il étudie les contours du projet du club azuréen et reste à l’écoute du marché.

Une bataille Franck Haise-Bruno Genesio pour succéder à Francesco Farioli

Autre cible privilégiée par Nice, Franck Haise un coach suivi de longue date et que Ghisolfi souhaitait déjà faire venir l’été dernier. Si un départ du technicien lensois de 53 ans était une possibilité, celui-ci a pris encore plus de poids ces dernières heures avec l’agitation qui règne en coulisse au sein du club artésien. Une situation suivie avec le plus grand intérêt par le Gym. Là aussi le profil d’Haise a des partisans en interne. Ses qualités de meneur d’hommes et les résultats qu’il a obtenus avec le RC Lens plaident pour lui.

La suite après cette publicité

Les prochains jours s’annoncent donc épiques et déterminants quant aux contours de la suite du projet INEOS à Nice. Du choix des hommes qui va en découler et des moyens qui seront mis en oeuvre donneront sans doute une vraie information quant aux véritables intentions de Sir Jim Rattcliffe avec le club azuréen qualifié pour la Ligue Europa la saison prochaine après sa cinquième place en Ligue 1 rappelons-le.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité