Papu Gomez n'a toujours pas digéré son divorce surprise avec l'Atalanta

Papu Gomez sous les couleurs du Séville FC
Papu Gomez sous les couleurs du Séville FC ©Maxppp
La suite après cette publicité

Il était le phare de l'Atalanta, d'une équipe qu'il a réussi à mener jusqu'en quart de finale de la Ligue des Champions. Et puis tout s'est cassé avec le club et l'entraîneur Gian Piero Gasperini. Papu Gomez a dû plier bagage cet hiver. À 33 ans, le milieu de terrain argentin s'en est allé du côté de Séville. Ses débuts sont plutôt délicats. Il était d'ailleurs remplaçant contre l'Atlético de Madrid ce week-end. Jusque là, il ne s'était pas exprimé sur son départ inattendu de la Dea mais sur Sky Sport Italia, il a enfin crevé l'abcès. Encore meurtri par son départ, il n'a pas digéré et espère que le temps fera son œuvre. «J'essaie de comprendre comment tout cela s'est passé. Je sais que je ne suis pas le coupable de cette histoire. Ça ne pouvait pas continuer comme ça et j'ai pris la bonne décision. Je suis content du choix que j'ai fait, et je reste calme», entame-t-il avant de poursuivre.

«Je ressens de la tristesse. J'ai du mal à regarder un match de l'Atalanta. Ça me fait mal de voir mes anciens coéquipiers. Je suis content pour eux car ils se débrouillent très bien et je sais quelle équipe ils ont, mais je ne peux pas. Alors aujourd'hui, je dis "tristesse" mais j'espère que le temps m’aidera. J'avais des offres intéressantes de la MLS et de l'Arabie saoudite, avec beaucoup d'argent, mais je m'en fichais. Je savais qu'il y avait des gens qui voulaient me voir partir dans ces pays, mais ma priorité était Séville et je suis fier d'être ici», conclut le joueur, qui a trouvé une fois le fond des filets en 14 rencontres toutes compétitions confondues avec les Andalous.

Plus d'infos

Commentaires