Manchester United, ou le club qui surmonte sans peine la crise

Les excellents résultats financiers de Manchester United depuis des années lui permettent de surmonter bien mieux que ses camarades anglais la crise actuelle. Notamment grâce à ses juteux contrats de sponsoring.

Ed Woodward disposé à beaucoup dépenser sur le marché
Ed Woodward disposé à beaucoup dépenser sur le marché ©Maxppp

La situation se tend en Angleterre entre les clubs et les joueurs. Face à la crise économique qui découle de l'épidémie liée au coronavirus, les dirigeants des clubs voient leurs sources de revenus disparaître un à un, de la billetterie aux droits TV. Ces derniers sont le nerf de la guerre en Angleterre et beaucoup de clubs en sont dépendants. Certains prennent donc des décisions radicales, à l'image de Tottenham qui a choqué en annonçant la réduction de salaire de 20 % de l'ensemble de son personnel, à savoir 550 personnes, sauf... les joueurs. Un accord est actuellement négocié mais cela prend du temps.

La suite après cette publicité

Un club est pourtant moins impacté que les autres. Ce n'est pourtant pas celui qui récolte les éloges pour ses prestations sur le terrain ces dernières saisons. Mais s'il y a bien un domaine où Manchester United est resté très performant ces dernières années, c'est bien celui de la finance. Détrôné par le Real Madrid en janvier 2019 au classement des clubs les plus riches du monde (établi sur la saison 2017-2018), le club mancunien a su multiplier les sources de revenus. Ce qui minimise aujourd'hui l'impact du coronavirus sur son économie.

MU peut encaisser l'absence des droits TV

Comme l'explique le Daily Mail, sous la houlette du vice-président exécutif Ed Woodward, Manchester United n'a jamais rechigné à enchaîner les contrats publicitaires, parfois farfelus à l'image d'une campagne pour la marque japonaise de pâtes Nissin. Sur les 310 M€ obtenus en guise de revenus commerciaux, près de 200 M€ proviennent des différents contrats de sponsoring et autres publicités de ce type. Une sacrée somme qui permet de plus facilement compenser les 272 M€ générés par les droits TV et les 125 M€ par les recettes des jours de match. Ce sont les chiffres de la saison précédente et les premiers retours sur l'année 2019 laissaient présager une augmentation pour la saison 2019-2020.

Critiqué pour ses mauvais investissements sur le marché des transferts depuis la fin de l'ère Sir Alex Ferguson, Manchester United est toujours aussi pertinent lorsqu'il s'agit de muscler ses finances. Une bonne nouvelle pour les employés du club, qui n'ont pas le même traitement qu'à Tottenham, mais aussi pour les supporters, qui ont été les premiers du Royaume à se voir proposer des remboursements de billet et des ajustements sur le prix de l'abonnement.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires