Coupe de France : l'OL éparpille Sochaux façon puzzle

Opposé au FC Sochaux-Montbéliard à l'occasion des seizièmes de finale de Coupe de France, l'Olympique Lyonnais, troisième de Ligue 1, n'a pas eu besoin de forcer son talent pour se qualifier, malgré un Chris Bedia intenable.

Rayan Cherki a inscrit ses deuxième et troisième but en Coupe de France cette saison.
Rayan Cherki a inscrit ses deuxième et troisième but en Coupe de France cette saison. ©Maxppp

Le Lyon dévore les Lionceaux. Bien que regroupés dans leur moitié de terrain, en espérant exploser en contre, les Jaune et Bleu n’ont pas tenu longtemps. Rayan Cherki a d’abord tranquillement longé la surface, de droite à gauche et sans être attaqué, avant d'armer un premier tir croisé pas assez appuyé (5e). Histoire de tester la défense adverse. Constat ? Friable. Houssem Aouar l'a tout de suite imité, en entrant vers l'intérieur de l'autre côté, avant d'obtenir le corner sur une frappe enroulée vers la lucarne opposée (8e). La faille était creusée, il fallait maintenant s'y glisser. L'OL a alors passé la seconde. Maxwel Cornet, à droite, a botté le coup de pied de coin au premier poteau, où Djamel Benlamri a coupé, en envoyant valser Johan Martial et Abdallah Ndour, et en transperçant Mehdi Jeannin d'un coup de casque en puissance (1-0, 9e).

La suite après cette publicité

Sur l'action suivante, Lucas Paquetá a porté le ballon côté droit, a décalé Mattia De Sciglio, qui a centré fort au premier poteau. Cornet, sur la trajectoire, en a profité pour doubler la mise d'une reprise en suspension (2-0, 10e). Même au petit trot, l'OL était largement au-dessus. Et, après dix minutes de répit, les locaux ont à nouveau accéléré. Lucas Paquetá, trouvé par Bruno Guimarães sur la droite de la surface, a conservé le ballon dos au but, avant de transmettre en retrait à Houssem Aouar. Le Gone a pris sa chance depuis le point de penalty mais Pape Abdou Paye s’y est opposé sur sa ligne de but (22e) ! Aouar, à la retombée de ce renvoi, a alerté dans la foulée Jeannin, mais ce dernier s’est imposé.

Cherki participe à la fête, Chris Bedia récidive

Mais alors que la partie tombait dans un faux rythme, Chris Bedia, entré à la place du malheureux Steve Ambri - sorti sur civière à la 34e -, s'est enfoncé dans la surface lyonnaise sur une passe de Bryan Soumaré, entre des centraux bien éloignés, puis a parfaitement ajusté Pollersbeck (2-1, 41e). Le fauve est donc sorti de sa sieste, le temps de griffer. Slimani, aux 20 mètres, a talonné pour Aouar dans la surface, qui a retrouvé Cherki en une touche sur sa gauche. Puis, la pépite rhodanienne ne s'est pas faite prier pour battre Jeannin en croisant son tir (3-1, 45e). Au retour des vestiaires, les vagues blanches ont continué de s'abattre sur le but de Sochaux. En deux minutes, Maxwel Cornet a touché du bois (48e), Paquetá a dévissé et Cherki a vendangé une opportunité en or (49e). Aouar, facile, s'est lancé dans un slalom à l'entrée de la surface, mais Pape Paye a mis le pied (52e).

Sochaux a alors frappé, une deuxième fois. Soumaré, encore, a transpercé la défense lyonnaise balle au pied, avant d'alerter Bedia qui faisait un appel croisé derrière la défense, puis Bedia a contourné Pollersbeck et glissé le cuir au fond des filets (3-2, 56e). Cherki a voulu répondre une nouvelle fois, et, après avoir dépassé le rond central, il s'est essayé à un lob lointain que Jeannin, vigilant, a dû claquer sous sa barre (68e). L'inévitable Chris Bedia a, dans la foulée, décoché un tir flottant que Pollersbeck a évacué des poings (70e). C'est finalement Jason Denayer, au cœur d'une période plus compliquée pour Lyon et après contact de Pape Paye sur Cherki dans la surface, qui a délivré les siens de la tête sur un corner tiré par...Cherki (4-2, 77e). Celui-là même qui, sur une offrande de Slimani, s'est offert un doublé pour clore la rencontre (5-2, 87e). L'OL a ensuite gardé les commandes du match jusqu'à son terme et rallie les huitièmes de finale de la compétition, Sochaux prend la porte.

Plus d'infos

Commentaires