Mateja Kezman tente d'expliquer les raisons de sa carrière chaotique

Véritable globe-trotter du football européen, Mateja Kezman a évolué dans douze clubs dans neuf championnats différents. Interrogé par la presse espagnole, l’ancien attaquant du PSG évoque sa carrière chaotique qui aurait pu basculer le jour où il devait s’engager avec le FC Barcelone.

Kezman plombe les finances du PSG
Kezman plombe les finances du PSG ©Maxppp

En France Mateja Kezman n’a pas vraiment laissé de bons souvenirs. Durant ces quelques mois passés au PSG, il a plus fait parler de lui par son manque de réalisme plutôt que pour ses talents de buteur. Mais au début de sa carrière, l’attaquant serbe était un incroyable buteur qui avait notamment inscrit 129 buts en quatre saisons au PSV Eindhoven. En 2003, alors qu’il vient réaliser la meilleure saison de sa carrière (35 buts en 33 matches, un record encore aujourd’hui aux Pays-Bas), Mateja Kezman fait l’objet de nombreuses sollicitations dont une vient du FC Barcelone.

La suite après cette publicité

Un des candidats à la présidence du Barça, Jordi Majo souhaite recruter Guus Hiddink alors à la tête du PSV Eindhoven. Le technicien néerlandais signe d’ailleurs un pré-contrat avec le club catalan en compagnie de Mateja Kezman. Mais Joan Laporta remporte haut la main et le pré-contrat signé avec le Barça devient caduque. Un véritable coup dur pour l’attaquant serbe comme il l’explique dans les colonnes du quotidien espagnol Sport.« La vie est ainsi faite, ce fut douloureux et ça m'a beaucoup peiné, mais j’ai ensuite eu l'opportunité de jouer dans de grands clubs comme Chelsea ou l'Atlético Madrid. »

Malheureusement pour lui, Mateja Kezman ne parviendra pas à s’imposer dans ces deux prestigieux clubs. D'ailleurs, il peine toujours à expliquer ces multiples échecs. « Je n'en ai aucune idée. À Chelsea c’était un peu bizarre, je n'ai pas eu confiance de l'entraîneur (José Mourinho). Avant de partir à Madrid, nous avons éliminé le Barça en Ligue des Champions. C’était l'un des meilleurs matches de ma vie, j'ai donné deux passes décisives. Après ce jour-là, j’ai attendu plus de considération de la part de José Mourinho mais rien n’a changé. » Après une saison mitigée à Chelsea, il file à l'Atletico Madrid qui le cède un an plus tard à Fenerbahce. Il restera 2 ans en Turquie puis tentera sa chance sans succès au PSG, au Zenith Saint Petersbourg puis à Hong Kong.

À 32 ans, Mateja Kezman est un véritable globe-trotter du football mondial. Un statut qu’il assume parfaitement.« Toute ma vie, j'ai été un touriste. L’argent n’a jamais été un problème et j’ai toujours été bien payé partout où j’allais. Mais j’ai découvert des cultures, des vies et des langues différentes. » Il dispose d’une énième chance de se relancer avec BATE Borisov. S’il n’a toujours pas marqué depuis son arrivée, il espère être aligné face au Barça ce soir avec l’espoir de faire de nouveau parler de lui puisqu’il est en fin de contrat avec la formation biélorusse au 31 décembre. « J'ai signé jusqu'en décembre, j'espère bien briller en coupe d’Europe pour signer pour une autre équipe en décembre. » C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires