OL : Juninho allume l'état d'esprit des joueurs

Juninho fête aujourd'hui son anniversaire au poste de directeur sportif de l'Olympique Lyonnais. À cette occasion, le Brésilien s'en est pris à l'attitude de ses joueurs.

Juninho et Jean-Michel Aulas en tribunes lors d'un match de l'OL
Juninho et Jean-Michel Aulas en tribunes lors d'un match de l'OL ©Maxppp

Il y un an tout juste, Juninho devenait le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais. Une nouveauté dans le mode de fonctionnement de l'OL et surtout des nouveaux habits pour le crack brésilien qui n'avait jamais connu de rôle de dirigeant. Critiqué pour un mercato à moitié raté, notamment au niveau de l'entraîneur (Sylvinho étant déjà parti), le magique tireur de coup franc a décidé de faire un bilan de sa première année. Et il n'a pas été tendre avec ses joueurs.

La suite après cette publicité

« De mon époque (de joueur, ndlr), les gens nous disent : "vous étiez plus forts". La vérité, c’est qu’on s’entraînait comme on jouait, et c’était un plaisir. Tous ceux qui arrivaient savaient qu’ils n’avaient pas le droit d’être à 70% car nous, les anciens, donnions l’exemple. La clé de tout, c’était l’intensité aux entraînements. Aujourd’hui, c’est incroyable qu’on soit obligé de demander de l’intensité. Si à Liverpool, à City, tu ne travailles pas à 100%, c’est tribune tout de suite », a-t-il indiqué dans les colonnes du Progrès.

Juninho a une idée

Une phrase qui ne va pas du tout plaire au vestiaire, mais Juninho a son idée du style de jeu qu'il aimerait voir chez les hommes de Rudi Garcia : « relancer derrière en mettant ton gardien dans le jeu, parce qu’aujourd’hui il y a moins d’espaces, et ça va trop vite. (…) Ta deuxième obligation, quand tu perds le ballon en attaque, c’est de réagir en équipe. Si un mec n’a pas envie de le faire, il va avoir une seconde de retard, l’adversaire va s’en sortir et c’est fini. On ne le fait pas assez. »

Clair, net et précis. Avec une septième place cette saison en Ligue 1, l'Olympique Lyonnais ne devrait pas être européen l'année prochaine, sauf s'il bat le Paris SG en finale de la Coupe de la Ligue BKT, pour la première fois depuis de nombreuses années. Et Juninho en est comptable aussi, il le sait. Reste maintenant à changer la donne cet été avec un recrutement intéressant et surtout une mise en place peut-être un peu plus sérieuse pour les mois à venir.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires