Rennes : l'énorme point mercato de Florian Maurice

Invité à s'exprimer sur la teneur du mercato rennais, le directeur sportif des Rouge-et-Noir s'est confié. Sans langue de bois.

Florian Maurice en conférence de presse
Florian Maurice en conférence de presse ©Maxppp

Sixième du dernier classement de Ligue 1, le Stade Rennais ne disputera pas la Ligue des Champions, ni la Ligue Europa. Mais le club breton ne manquera pas d’ambitions pour autant. Invité de l’émission En Pleine Lucarne diffusée sur TVR et sur Ouest France, le directeur sportif des Rouge-et-Noir, Florian Maurice, est venu faire un gros point mercato. Interrogé sur plusieurs dossiers, l’ancien Lyonnais n’a esquivé aucune question. « Il faut cibler les joueurs. Le tarif des joueurs se négociera avec les clubs. L’idée c’est de ne pas dépenser pour dépenser. L’idée c’est de renforcer l’équipe. Mais aujourd’hui, tout est complètement bloqué. Le budget, quand on joue la Ligue des Champions, est forcément plus important. Cette année, ce sera moins, mais on aura les moyens d’investir dans le recrutement cette année », a-t-il indiqué, avant d’évoquer dans un premier temps les joueurs ayant un bon de sortie.

La suite après cette publicité

À commencer par l’attaquant sénégalais M’Baye Niang, revenu d’un prêt en Arabie Saoudite. « J’ai des discussions avec M’Baye pour trouver des solutions. M’Baye Niang sort d’un prêt plutôt moyen en Arabie Saoudite, on essaie de trouver des portes de sortie. La volonté du club c’est de trouver un accord avec un club et M’Baye. » Idem pour Sacha Boey « parce qu’il ne lui reste qu’un an de contrat », tout comme Yann Gboho. Quant à Romain Del Castillo, un départ à l’Olympiakos semble compromis, Maurice ayant indiqué que le club grec n’a fait aucune proposition.

Steven N’Zonzi, lui, est bel et bien parti. Prêté par l’AS Roma pendant un an et demi, le milieu de terrain de 32 ans n’a pas été conservé. Et voici pourquoi. « On a été très content de ce qu’il a fait. Après, on attendait peut-être un petit peu plus pour un joueur de ce standing-là. On attend peut-être aussi un peu plus de dynamisme. On souhaite avoir une animation un peu différente dans ce secteur. » Enfin, qu’en est-il du dossier Camavinga ? Sous contrat jusqu’en 2022, l’international tricolore (3 sélections, 1 but) semblait partant pour prolonger, avant de changer son fusil d’épaule. Aujourd’hui, Camavinga aimerait rallier le PSG, mais pour le moment, rien à signaler.

Pas d’offre du PSG ni de MU pour Camavinga

« Pour l’instant, on n’a pas d’accord que ce soit d’un côté ou de l’autre. Pour l’instant Eduardo est là. Il y a des discussions qui existent entre les clubs, avec le joueur également. On n’a toujours pas trouvé de solution. Sur un joueur à qui il reste un an, soit on trouve une solution pour le prolonger, soit un club s’intéresse à Eduardo et on réfléchira par rapport à la proposition qu’on aura. On n’est pas dans l’obligation de vendre un joueur à qui il reste un an de contrat. Aujourd’hui, il n’y a aucune proposition qui est arrivée sur le bureau du président », a-t-il indiqué, avant d’affirmer que ni le PSG, ni Manchester United n’ont fait d’offre pour le jeune joueur. « Non. Il y a certainement des clubs qui veulent Eduardo. Eduardo a un prix également, et il faudra qu’il y ait un accord aussi à ce niveau-là. (…) Il sera là (mardi, pour la reprise de l’entraînement), après on aura des discussions pour savoir réellement son envie et sa détermination. On est dans une situation pour un joueur est encore au Stade Rennais. On attend de voir ce qu’il se passera. Je pense qu’Eduardo ne souhaitera pas partir libre de Rennes. Soit on trouvera un accord cet été avec un club, soit on trouvera une solution pour le prolonger ».

Après ce tour complet du côté des (éventuels) départs, Maurice a ensuite abordé le volet des arrivées. L’occasion pour le dirigeant rennais de démentir plusieurs pistes annoncées dans la presse. Ainsi, David Luiz, Nicolas Nkoulou et Michaël Cuisance sont des noms à oublier. Idem en ce qui concerne l’attaque. Le secteur offensif ne sera pas la priorité du SRFC durant ce mercato. « On a absolument besoin d’un défenseur central avec le départ de Damien (Da Silva à l’OL). Je cherche un numéro un. (…) Je me fixe de signer peut-être deux milieux de terrain dont un sera peut-être à la place d’Eduardo (Camavinga). Je fais comme si Eduardo était partant et on verra ce qu’il se passera. »

Négociations avancées pour Cajuste, un autre Doku pisté

En défense, Maurice a confirmé avoir eu un contact avec Arsenal pour un défenseur central. Il n’en a pas dit davantage, mais il n’est pas compliqué d’affirmer qu’il s’agissait du Français William Saliba, prêté à Nice la saison dernière. Ce que Maurice a fini par avouer quelques instants plus tard. « Oui, c’est une piste qu’on étudie actuellement. C’est un peu bloqué. Il y a des discussions et on n’est pas les seuls en Ligue 1 (Nice) et à l’étranger ». Le dossier du Lensois Loïc Badé a aussi été évoqué. Pour rappel, nous vous révélions que Rennes avait mis 15 M€ sur la table pour le Sang-et-Or. Mais pour le moment, le RCL joue la montre. « On est dans des discussions. C’est une cible qui a été identifiée très tôt. Ça peut mettre un peu de temps. Le joueur a envie de venir, oui Lens est gourmand », a déclaré Maurice qui a confirmé dans la foulée que le Belge Dedryck Boyata faisait bien partie des pistes étudiées.

Tout comme celles menant à deux joueurs de Midtjylland : Jens Cajuste (21 ans) et Kamaldeen Sulemana (19 ans). Concernant le premier cité, pour lequel nous vous avions évoqué en exclusivité l’intérêt des Bretons, Maurice a carrément confié que le SRFC était en négociations avancées avec son homologue danois. « C’est un international suédois, c’est un joueur qu’on suit depuis plus d’un an. Joueur très intéressant avec un potentiel futur très intéressant. On est en discussions assez avancées, on espère pouvoir aller encore plus loin. » Quant à Sulemana, Maurice se voit déjà engager un joueur dont le profil ressemble au Belge Jérémy Doku. « C’est un peu le pendant de Doku. Caractéristiques très fortes dans le un contre un, de dribble. Joueur que j’apprécie beaucoup, contact fait déjà. On étudie la piste de manière très forte. Il y a beaucoup de concurrence sur des joueurs comme ça ». Décidément, le mercato du Stade Rennais promet d’être animé !

Plus d'infos

Commentaires