Santos n’avait plus connu pareil phénomène de précocité depuis un certain Neymar. Rodrygo (17 ans) est aujourd’hui considéré par le club paulista comme un joyau. Et ses premiers pas professionnels confirment tout le talent du jeune garçon (3 buts en 12 rencontres de Paulistão, 1 réalisation en 2 matches de Série A et 1 but en 5 apparitions en Copa Libertadores depuis le début de l’année 2018).

Déjà sollicité avant la signature de son premier contrat professionnel avec le Peixe, l’attaquant a vu sa cote continuer à grimper en flèche. Sport assure ainsi ce mercredi que les prétendants se bousculent déjà au portillon pour tenter de convaincre Santos de faire affaire à l’avenir, une fois que la starlette aura soufflé ses 18 bougies, en janvier 2019. Le FC Barcelone s’est ainsi positionné, mais fait face à une féroce concurrence venue de Premier League.

Le Barça et les cadors de Premier League déjà en action !

Chelsea, Manchester United et Liverpool ont en effet eux aussi lancé l’opération séduction auprès de la direction du club auriverde, annonce le quotidien sportif espagnol. Rien n’est encore officiel, mais les grandes manœuvres ont donc déjà démarré et d’autres écuries devraient suivre. Le Paris SG, alerté dès les premières étincelles du Santista chez les jeunes, pourrait aussi se positionner. Santos prépare déjà ses arrières pour celui qui a été élu révélation du championnat de l’État de São Paulo en début d’année.

ESPN Brasil explique ainsi que, face à cette agitation, l’écurie brésilienne souhaite entamer les discussions avec l’entourage de son n° 43 pour retoquer son contrat, valable jusqu’en décembre 2020 (il a signé en 2017 jusqu’en décembre 2022, mais le règlement FIFA est clair, un premier contrat professionnel ne peut excéder trois ans). L’idée est d’augmenter son salaire (11 800€ par mois) et le montant de sa clause libératoire (50 M€) pour le convaincre de rester le plus longtemps possible et de résister aux sirènes européennes. Le feuilleton Rodrygo ne fait sans doute que commencer...