« La défaite doit faire mal. Certains marquent des points, d’autres en perdent. Ce sont des éléments de réponse quand j’aurai à faire ma liste en mai prochain ». Didier Deschamps était colère en conférence de presse après la défaite de son équipe de France face à la Belgique (3-4) en amical, au Stade de France, ce dimanche. Le sélectionneur national n’a pas franchement aimé voir certains de ses hommes baladés par les Diables Rouges. Plusieurs éléments sont évidemment dans le viseur. On pense à la charnière centrale Raphaël Varane-Laurent Koscielny, dépassée par moments les mouvements de Christian Benteke, Marouane Fellaini et consorts.

« Prendre quatre buts à domicile, oui en tant que défenseur je suis énervé. Ce soir notre ligne de défense a été confrontée à une attaque belge qui avait trop de possibilités. On n’a pas mis en place ce qui faisait notre force notamment au Mondial, un bloc compact, agressif », a notamment confié le Madrilène en zone mixte après la rencontre, conscient de ses lacunes. Il n’est toutefois pas le seul à être passé à côté de sa rencontre. Yohan Cabaye, qui a vécu une saison compliquée au Paris SG, n’a pas profité de sa titularisation pour se rassurer, loin de là. Dans son rôle de sentinelle, il a été incapable d’imprimer un rythme assez soutenu pour gêner les Belges.

La jeunesse au rendez-vous

Antoine Griezmann et Benoît Témoulinas, qui sortent eux d’un exercice plein avec l’Atlético Madrid et le FC Séville, ont eux aussi affiché un visage inquiétant. L’attaquant n’a presque rien réussi au cours de ses quarante-cinq minutes de jeu quand le latéral gauche a souffert défensivement sur son côté. Olivier Giroud n’a lui pas franchement profité de l’absence de Karim Benzema. Mais tout n’est pas à jeter dans la prestation des Bleus. Les entrées de Nabil Fekir et Paul-Georges Ntep, buteur et passeur décisif, ont fait du bien. « Les jeunes comme Paul-Georges et moi, on a une carte à jouer et on prend le temps, sans se précipiter », a lancé le Lyonnais en fin de match après son premier but en sélection.

Le Rennais a confirmé. « J’étais pressé de découvrir tout ça, de faire mes débuts en Bleu. Je me suis concentré pour jouer simple, provoquer et être décisif. C’est ce que j’ai fait. Je dois gagner en régularité et prendre du coffre, l’important c’est de me montrer à la hauteur quand le sélectionneur m’utilise », a-t-il glissé au micro de Canal +, plein d’ambition. Dimitri Payet, buteur en toute fin de match, a également marqué des points. Quelques bonnes nouvelles pour un Didier Deschamps qui doit remettre ses troupes en état de marche, et ce, dès cette semaine pour le dernier rendez-vous de la saison contre l’Albanie. L’Euro arrive dans un an...