Presnel Kimpembe a bien cru que son cauchemar allait durer. Au sortir du match amical contre l’Islande (2-2), le défenseur du Paris Saint-Germain n’avait pas souhaité s’arrêter devant les médias, sans doute contrarié par une deuxième titularisation en sélection pas vraiment à son goût. Impliqué sur les deux buts encaissés par l’équipe de France (2-2), le Francilien bouclait une semaine très compliquée après son carton rouge reçu face à l’OL (5-0). Alors, quand l’arbitre de ce France-Allemagne a sifflé penalty (sévère) en faveur des hommes de Joachim Löw pour une main de Kimpembe, ce dernier a très rapidement déchaîné les enfers des réseaux sociaux, et notamment de Twitter.

Les inconditionnels du petit oiseau bleu n’ont en effet pas mis très longtemps pour souligner que l’international tricolore (5 capes) était impliqué sur les trois derniers buts encaissés par les Bleus. Un constat qui fait tache. Ancien défenseur de la maison bleue, Maxime Bossis, a d’ailleurs fait partie des observateurs les plus incisifs au sujet de l’état de forme actuel du Parisien. « Kimpembe a été en difficulté. Il n’a pas été au niveau auquel je m’attendais. Il n’offre pas suffisamment de sécurité à un poste qui en demande énormément. Et ça fait plusieurs semaines qu’il n’évolue pas à son niveau. (...) Je pense qu’il n’est pas en confiance aujourd’hui et on voit qu’Umtiti manque », a déclaré l’ancien joueur de l’équipe de France (76 sélections) dans les colonnes de L’Équipe.

Enfoncé par la critique, défendu par les Bleus

Une remise en question qu’ont nuancé les coéquipiers du joueur en sélection. À commencer par le penalty qui lui est reproché. « On sait ce que Presnel vaut. Pour le penalty, c’est de la malchance pour moi. Il tacle, et ça vient sur la main. c’est malheureux pour lui et pour nous, mais il est resté dans son match. On ne doute pas de lui et lui non plus, donc tant mieux », a déclaré Benjamin Pavard en zone mixte. De son côté, Hugo Lloris a minimisé ce fameux penalty pour souligner une vision du match de Kimpembe qui n’est pas vraiment celle de Bossis.

« Il a été fort ! Il est un peu malheureux sur le penalty. Lorsqu’on tacle, c’est difficile de garder les mains au sol. Ce soir il a été très fort. Il a été décisif en deuxième période dans des un-contre-un. Il ne faut pas non plus le juger sur un match, il faut lui donner du temps. C’est un jeune joueur, on connaît son potentiel et ce soir il a montré que c’était un super défenseur. Il a été très performant dans les duels, l’agressivité. En première période, ce n’était pas évident parce qu’on était aligné haut et on prenait des vagues allemandes. Il y avait beaucoup de situations en un-contre-un, mais Raphaël (Varane) et Kim ont très bien géré. C’est bien, ça lui sert d’expérience ». Reste que Kimpembe va maintenant devoir patienter (il est suspendu trois matches en Ligue 1) avant d’enchaîner pour oublier cette parenthèse internationale mitigée.