Le tirage au sort de l’Euro 2020 a réservé du lourd à l’équipe de France. Les Champions du Monde ne connaissent pas encore toutes les équipes qu’ils affronteront mais ils savent déjà qu’ils auront affaire, en poules, à l’Allemagne et au Portugal, tenant du titre. Mais là n’est pas le sujet. Si Lucas Hernandez semble s’être imposé au poste de latéral gauche, son frère, Theo, qui évolue depuis cette année à l’AC Milan et qui joue au même poste, aimerait beaucoup le rejoindre.

« Ma décision est prise depuis quelques années. J’ai joué en équipe de France dès les moins de 18 ans, même si l’Espagne nous a fait des appels du pied à Lucas et à moi. Sa réussite avec les Bleus a encore renforcé ce choix. Je suis tellement fier de le voir champion du monde », a déclaré le défenseur rossonero dans les colonnes de l’Équipe en ce dimanche matin. Toutefois, pour le moment, à son poste il y a déjà au moins trois joueurs : Ferland et Benjamin Mendy mais aussi Lucas Digne.

Un litige en 2017 avec la FFF

Il est conscient, semble-t-il, du chemin qu’il lui reste à parcourir : « avant d’y penser (à l’EdF, ndlr), il faut travailler. Mais oui, j’ai envie d’y aller, de rejoindre Lucas un jour. Après il faudra qu’il passe dans l’axe. Sinon je vais le dégager ». Sauf que l’histoire avec les Bleus ne plaide pas forcément en la faveur de Theo Hernandez. En effet, en juin 2017 il est appelé par Sylvain Ripoll pour rejoindre les Espoirs. Il décide de ne pas y aller et s’affiche même en vacances sur Instagram.

« J’ai fait une erreur de jeunesse. Mais ce n’était pas clair non plus à tous les niveaux. L’Atlético avait déjà refusé de me libérer en 2016 pour faire l’Euro des moins de 19 ans. (...) Mais j’ai fait une connerie. C’est de l’histoire ancienne maintenant. J’ai grandi, mûri, et si la France m’appelle, je serai enchanté d’y aller », explique-t-il. Une chose est sûre, il va falloir qu’il mette les bouchées doubles (même si son début de saison est bon avec l’AC Milan) pour espérer déloger ses concurrents et enfin rejoindre son frère, Lucas, sous les ordres de Didier Deschamps.