« Il a été incroyable aussi bien en tant que joueur que personne durant cette période. Est-ce qu’il va partir ? Non. Il s’est entraîné aujourd’hui. Pas d’entrées, ni de sorties ». Vendredi après-midi, l’entraîneur des Blues Frank Lampard se montrait très clair sur l’avenir d’Olivier Giroud, dont le contrat expire en juin prochain. Pourtant, l’attaquant français a eu bon nombre de prétendants tout au long de ce mercato hivernal, à commencer par l’Inter. Tout semblait être fait avec le club lombard, et les Intéristes n’avaient plus qu’à se mettre d’accord avec les Blues.

Un transfert qui ne s’est pas fait, et entre temps, le joueur passé par Arsenal a été annoncé du côté de Tottenham, de la Lazio, et même, avec moins d’insistance tout de même, dans le viseur du FC Barcelone et du Paris Saint-Germain. Dans la journée de vendredi, les Milanais sont même repassés à l’attaque pour un baroud’honneur qui n’a finalement rien donné. Plusieurs fois, Olivier Giroud, qui s’est lui montré discret médiatiquement, a cru avoir trouvé un nouveau point de chute. Sans succès donc.

En difficulté pour l’Euro ?

Il faut dire que la situation de l’attaquant de l’Equipe de France est compliquée. Cette saison, il n’a joué que 192 minutes en Premier League, réparties sur 5 apparitions. Il passe effectivement derrière Tammy Abraham, indiscutable en pointe de l’attaque londonienne, et Michy Batshuayi, le premier choix en sortie de banc devant. Pas idéal en année d’Euro. Didier Deschamps avait d’ailleurs prévenu le joueur dans l’Equipe à la mi-décembre : « ce serait mieux pour Olivier (de partir, NDLR), bien évidemment, d’aller dans un club où il aura plus de temps de jeu. S’il ne peut pas avoir ce temps de jeu à Chelsea, l’idée est de pouvoir l’avoir ailleurs ».

Et même s’il venait à être retenu par le sélectionneur national pour la grande compétition du mois de juin, dans quel état arrivera-t-il si son temps de jeu ne s’améliore pas d’ici là ? Tout dépendra également des prestations de ses concurrents sur la deuxième partie de saison. On pense notamment à Wissam Ben Yedder ou Moussa Dembélé, qui ont tous deux une carte à jouer. S’il aura probablement de nouveaux prétendants prestigieux dès la fin du mois de juin, Olivier Giroud risque donc de vivre une fin de saison 2019/2020 compliquée.