Premier League : nouvelle désillusion pour Arsenal, battu par Everton à la maison

Au terme d'un match dominé par Arsenal, Everton s'est imposé à l'Emirates Stadium grâce à une boulette de Bernd Leno, quatrième buteur contre son camp cette saison pour les Gunners. La formation entraînée par Mikel Arteta, qui a concédé sa 9ème défaite de la saison à domicile toutes compétitions confondues, du jamais vu depuis 1930, confirme son mal-être en Premier League et devra tout miser sur la Ligue Europa, tandis qu'Everton retrouve des couleurs en championnat.

Richarlison face à Arsenal
Richarlison face à Arsenal ©Maxppp

C'est dans un contexte toujours aussi tendu, en lien avec le projet de Super League finalement abandonné par Arsenal, aux alentours de l'Emirates Stadium, que les Gunners recevaient Everton, ce vendredi, dans le cadre de la 33ème journée de Premier League. Pour cette 200ème confrontation en championnat entre ces deux formations, l'enjeu était le même pour les deux équipes, seulement séparées de trois points au coup d'envoi : engranger un maximum de points pour espérer accrocher le wagon européen en fin de saison. Mikel Arteta mettait en place un 4-2-3-1 avec notamment Thomas Partey, Nicolas Pépé ou encore Eddie Nketiah en attaque. Carlo Ancelotti misait lui sur un 4-4-2 comprenant Lucas Digne, Allan, Richarlison ainsi que James Rodriguez.

La suite après cette publicité

Dans ce début de partie, synonyme de fameuse période d'observation entre les 22 acteurs, Arsenal contrôlait le ballon sans réel danger pour une défense d'Everton bien en place. Les hommes de Mikel Arteta et ceux de Carlo Ancelotti peinaient à mettre de l'intensité pour prendre à défaut leurs adversaires. Il fallait attendre la 18e minute pour voir Bukayo Saka buter sur Jordan Pickford et allumer la première mèche à la conclusion d'un mouvement intéressant. Mason Holgate faisait ensuite preuve de vigilance dans sa surface pour couper court à une action de Nicolas Pépé et des Londoniens (25e). Trois minutes plus tard, les Toffees se procuraient la première occasion franche de ce match par l'intermédiaire de Richarlison, dont la frappe était repoussée par un Bernd Leno impeccable (30e). Everton terminait bien la première période, puisque James Rodriguez voyait sa frappe repoussée par le pied d'un Gunner (35e) alors que Gilfy Sigurdsson trouvait la barre du portier allemand sur coup franc (39e).

Bernd Leno plombe Arsenal

Au retour des vestiaires, Everton poursuivait sur sa lancée et Sigurdsson, bien servi par Richarlison, était seulement repris de justesse par Rob Holding (47e). Mais à la suite d'une faute de Richarlison, les Gunners pensaient pouvoir faire la différence quand Dani Ceballos obtenait un penalty finalement annulé après intervention de la VAR pour une position de hors-jeu... du haut de l'épaule de Nicolas Pépé (53e). Si ce fait de jeu ne devrait pas manquer de relancer le débat sur l'arbitrage vidéo en Angleterre, cela avait au moins le mérite de remettre les Gunners sur de bon rails, le danger se faisant de plus en plus pressant sur les cages de Pickford à l'heure de jeu, à l'image de cette reprise de volée de Calum Chambers fuyant le cadre des Toffees (64e) ou encore de cette frappe de Ceballos obligeant Pickford à se déployer (66e). Les Londoniens manquaient néanmoins de justesse dans le dernier geste (69e) alors que les visiteurs peinaient à dépasser la ligne médiane. Pourtant, sur une contre-attaque et un centre a priori anodin de Richarlison, Leno commettait une faute demain et laissait le cuir s'échapper dans son propre but (0-1, 76e).

Malgré les entrées de Willian, de Martin Odegaard ou encore de Gabriel Martinelli, qui butait une ultime fois sur la main très ferme de Jordan Pickford pour rassurer ses partenaires (90e+4), les Gunners ne parvenaient pas à revenir au score et concédaient leur 13ème défaite de la saison face aux hommes de Carlo Ancelotti (0-1). Arsenal (9ème, 46 points) enchaîne une deuxième rencontre sans victoire, déçoit une nouvelle fois dans cette Premier League édition 2020-2021 et confirme son statut d'équipe de milieu de tableau qui devra tout miser sur la Ligue Europa en fin de saison afin d'espérer une qualification en coupe d'Europe la saison prochaine. Everton, qui restait de son côté sur cinq matchs sans victoire en Premier League dont trois nuls consécutifs, retrouve le chemin du succès dans ce championnat d'Angleterre grâce à sa première victoire sur le terrain d'Arsenal depuis 1993 et promet de se battre jusqu'au bout dans la lutte pour l'Europe.

Retrouvez le classement de la Premier League

Plus d'infos

Commentaires