Les transferts les plus fous de l'histoire du mercato hivernal

Souvent considéré comme un mercato d'opportunité qui doit permettre aux clubs de faire des réajustements dans l'effectif, le mercato hivernal a pourtant démontré au fil de l'histoire qu'il pouvait à l'instar du mercato estival, être le théâtre de transfert historique. Chez Foot Mercato, on a décidé de vous présenter notre top 10 des transferts les plus fous durant cette période en prenant en compte le coût du transfert bien évidemment, mais également l'impact du joueur au sein de son nouveau club.

Les transferts les plus fous de l'histoire du mercato hivernal
Les transferts les plus fous de l'histoire du mercato hivernal ©Maxppp
La suite après cette publicité

Fernando Torres et la malédiction des n°9 à Chelsea

Réputé pour être le championnat le plus dépensier à chaque période de mercato, la Premier League a été le théâtre de quelques transferts historiques. Durant son passage à Liverpool (2007-2011), Fernando Torres est considéré comme l'un, si ce n'est le meilleur numéro 9 de la planète. Celui qui est surnommé El Nino enfile les buts comme des perles avec le maillot des Reds, avec pas moins de 82 réalisations en 142 matchs. Mais l’absence de perspectives de trophées pousse le chouchou du Kop à quitter Liverpool dans les dernières heures du mercato hivernal 2011. Direction Chelsea, le nouveau riche de la planète football qui casse sa tirelire en déboursant le montant record de 58M d'euros. Si le champion du monde espagnol assouvit sa soif de trophée chez les Blues, Fernando Torres est loin d'avoir le même rayonnement que chez les Reds. Pire, il traverse même un énorme passage à vide lors de son arrivée à Londres. Il a fallu attendre 14 matches et 732 minutes pour voir El Nino ouvrir son compteur but avec les Blues. Il en inscrit finalement 45 en 172 apparitions à Chelsea. Mais pour les supporters londoniens, le transfert de Fernando Torres restera comme l'un des plus gros flops de l'histoire de la Premier League.

Adriano, l'un des plus grands gâchis du football brésilien

Dans le même style qu'Erling Haaland au potentiel similaire, mais à la trajectoire différente, on retrouve un certain Adriano. Le Brésilien à la patte gauche surpuissante est repéré par des clubs du Vieux Continent après des débuts prometteurs à Flamengo. Le natif de Rio de Janeiro débarque à l'Inter à l'hiver 2001 pour la somme de 23,4M d'euros. Un gros investissement pour celui qui était appelé à succéder à Ronaldo dit Fenomeno. Jugé trop frêle, le Brésilien enchaîne une série de prêts avant de revenir lors de la saison 2003-2004. Il explose véritablement cette saison et forme alors un duo diablement efficace avec Christian Vieiri. Mais l'intermittence du gaucher freine les ardeurs du club intériste qui préfère miser sur le duo Zlatan Ibrahimovic – Hernan Crespo. L'imperatore, surnom donné par les tifosi, débute ensuite sa longue descente aux enfers après la mort de son père en 2004. Un décès qu'il n'arrivera jamais à surmonter. Entre problèmes d'alcool et de surpoids, Adriano restera à jamais comme l'un des plus gros gâchis de l'histoire du football. Pour ceux qui n'ont pas eu la joie de voir le TGV auriverde à l’œuvre, ils ont certainement pu avoir un petit aperçu de son talent avec le légendaire opus de 2006 de la saga PES.

Coutinho, le plus gros flop de l'histoire du ballon rond ?

Après avoir perdu Neymar à l'été 2017, le Barça réinvestit une grande partie des 222M d'euros sur le virtuose de Liverpool. En cinq saisons chez les Reds, le meneur de jeu éclabousse la Premier League de tout son talent. Ce qui justifiait à cette époque les 160M d'euros investis par le Barça, faisait du Brésilien le troisième joueur le plus cher de la planète football. Mais en Catalogne, l'intéressé perd son football. Si certains espéraient voir en Philippe Coutinho le successeur d'Andrés Iniesta, c'est raté. Trimballé à tous les postes, le Brésilien ne parvient pas à s'adapter au jeu barcelonais. Entre blessures et prêts, le magicien, surnom donné à l'époque des Reds, erre sur le terrain comme une âme en peine et traîne le poids de son transfert. Tous les amoureux du ballon rond espèrent que son retour en premier League, à Aston Villa, lui permettra de retrouver un peu de sa magie.

Regardez la vidéo ci-dessus pour découvrir les transferts les plus fous de l'histoire du mercato hivernal.

Plus d'infos

Commentaires