Manchester United, Portugal : le terrible déclin du roi Cristiano Ronaldo

Après son départ avorté lors du dernier mercato estival, Cristiano Ronaldo vit un début de saison très compliqué avec Manchester United. La trêve internationale n'aura pas permis au joueur de 37 ans de lever les doutes qui entourent son potentiel déclin.

Cristiano Ronaldo n'en croit pas ses yeux
Cristiano Ronaldo n'en croit pas ses yeux ©Maxppp
La suite après cette publicité

Habitué aux statistiques mirobolantes, Cristiano Ronaldo a réalisé l'une de ses moins bonnes saisons de sa carrière pour son retour à Manchester United l'année dernière. Avec «seulement» 24 réalisations et 3 passes décisives, même si ces chiffres restent très honnêtes pour n'importe quel attaquant, on parle là de l'international portugais (191 sélections pour 117 brindilles et 43 offrandes), l'un des meilleurs joueurs de l'histoire à n'en pas douter. Sauf que son équipe a terminé à une triste 6ème place, synonyme de non-participation à la Ligue des Champions. Un déclin statistique qui s'est confirmé cette saison, déjà lors du mercato estival, quand l'homme aux 5 Ballons d'Or a voulu quitter le navire pour trouver un club qui participerait à la prochaine édition de la coupe aux grandes oreilles.

Son départ des Red Devils n'ayant finalement pas eu lieu, le Portugais, qui a pourtant frappé à plusieurs portes, a dû se résigner à rester du côté de Manchester pour participer à la Ligue Europa avec le club anglais. Surtout, sa préparation a été tronquée par des problèmes personnels. L'entraineur mancunien, Erik ten Hag, déclarait d'ailleurs à l'intersaison : « si je suis inquiet pour la préparation de Cristiano Ronaldo ? Bien sûr. Mais «inquiet» n'est peut-être pas le bon mot. Je me focalise sur les joueurs qui sont ici, ils font une très bonne préparation, ils sont en bonne forme. Je préfère développer ceci et me concentrer là-dessus. » Des signes précurseurs d'une saison compliquée pour le natif de Funchal ? Sûrement, même si à l'époque cela semblait encore trop précipité. A l'heure d'aujourd'hui, les doutes commencent à se transformer en certitudes. Et si Cristiano Ronaldo était réellement sur le déclin ?

Des statistiques en chute libre

La question mérite d'être posée, surtout à 37 ans. Le génial attaquant portugais arrive dans la dernière ligne droite de sa carrière professionnelle. D'autant plus que ses prestations ne sont plus au niveau de ce qu'elles étaient par le passé. Cette saison, Cristiano Ronaldo est apparu certes à 6 reprises en Premier League mais son temps de jeu reste dérisoire. Le Portugais est resté sur le pré pendant seulement 220 minutes sur ces 6 rencontres (ce qui nous fait une moyenne de 36 minutes par match disputé dans le championnat anglais) sans avoir été impliqué sur le moindre but de son équipe ! Très loin de ses standards donc. Manchester United vit donc un début de saison tourmenté et le Portugais n'est pas étranger à la méforme du club anglais. Seulement 5ème de Premier League (avec un match en moins), les Red Devils peuvent espérer repasser devant Brighton dans l'immédiat.

Seul motif de satisfaction, ses performances en Ligue Europa même si cela ressemble bel et bien à un pied de nez vis-à-vis de ses envies de départ. Dans cette compétition, l'avant-centre a presque joué l'intégralité des deux rencontres disputées par le club anglais et s'est même fendu de sa seule réalisation de la saison lors de la victoire des mancuniens contre le Sheriff Tiraspol (2-0). Des statistiques qui restent bien maigres pour celui qui espérait rejoindre un top club européen. Alors que son passage à vide se poursuit de manière relativement inquiétante en Angleterre, Cristiano Ronaldo avait envie de montrer ce dont il est encore véritablement capable avec sa sélection du Portugal. Une trêve internationale qui devait tomber à pic afin d'oublier les débuts éprouvants qu'il a vécus et aussi de repartir sur une dynamique positive avant les prochaines échéances (dont un derby contre Manchester City dès ce week-end).

Des critiques toujours plus nombreuses

Mais tout ne s'est pas passé comme prévu durant la pause internationale. Le capitaine de la Seleção n'a pas semblé dans son assiette, loin de là. Déjà lors de la rencontre face à la République tchèque, Cristiano Ronaldo vivait une nouvelle soirée à oublier le plus rapidement possible malgré la large victoire de son équipe (4-0). Entre sa blessure au nez dès le début de la partie après un choc avec le portier adverse, Tomas Vaclik, et ses nombreuses occasions gâchées, l'attaquant ne participait pas vraiment à la fête, la réussite fuyant le meilleur buteur de la sélection lusitanienne. Les critiques commençaient alors logiquement à affluer en sa direction. Déjà, dans la foulée d'une précédente joute face à l'Espagne, le journal A Bola titrait en couverture : « plus de Portugal, moins de Ronaldo ». Ambiance...

Mais ce mardi, à nouveau contre les Espagnols, le numéro 7 se montrait plus à son avantage sans réussir toutefois à réellement peser sur le jeu de sa sélection comme si cette mauvaise habitude commençait à vraiment s'installer. Après le coup de sifflet final, la consternation était d'ailleurs grande parmi les joueurs portugais, le capitaine jetant même son brassard au passage. « Il est indéfendable. Il manque de rythme, il manque de confiance, il manque de vitesse et il manque de compétition pour qu’il ait joué le jeu à fond » s'emportait alors le journaliste Vítor Serpa dans l’édito du quotidien sportif portugais. Malgré les nombreuses critiques, plusieurs personnes sont montées au créneau pour le soutenir. Fernando Santos, son entraineur en sélection, s'est d'ailleurs exprimé sur le sujet. « Cristiano était frustré (contre l'Espagne, ndrl), comme nous tous. Il veut marquer des buts et les buts vont arriver. Ce sont des phases » a rappelé le sélectionneur de la Seleção. Durant la rencontre, certains supporters se sont même mis à chanter le nom de famille de l'attaquant, selon Record.

Une légende vivante pas assez respectée

Pas suffisamment pour la sœur du capitaine lusitanien, Katia Aveiro, apparemment. De son côté, elle a tenu à rappeler le rôle et le poids que son frère a toujours eu sur ses épaules pour le bien de son pays tout en pointant du doigt le peu de mémoire des supporters : « il faut donner la main à ceux qui ont toujours donné la leur pour le Portugal. Mais les Portugais sont malades, mesquins, sans âme, stupides, ingrats et encore ingrats. Ce gars qui est assis un peu rincé depuis un moment. Il n’y a personne pour lui donner la main. C’est cruel. Et ça fait tellement longtemps, tellement que c’est acté, bon sang. Celui qui est assis s’appelle Cristiano Ronaldo et n’est autre que le meilleur joueur du monde. » De plus en plus en difficulté en club comme en sélection, le roi CR7 peut compter sur le soutien de sa famille dans cette période plus que délicate.

Plus d'infos

Commentaires