France-Pologne : Wojciech Szczesny, le rempart de Varsovie

Par Constant Wicherek
3 min.
France-Pologne : Wojciech Szczesny, le rempart de Varsovie @Maxppp

Si la Pologne est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde et affrontera la France, c'est bien grâce à son portier, Wojciech Szczesny. Wojciech, un gardien pas comme les autres.

La suite après cette publicité

« La clé pour stopper Mbappé ? C'est moi », expliquait Wojciech Szczesny, le gardien de but polonais après sa qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde où il affrontera les Bleus dimanche prochain. Car si Robert Lewandowski est l'atout offensif numéro un des Polonais, Wojciech Szczesny en est bien le héros.

Avant la confrontation perdue contre l'Argentine (0-2), il régnait sur sa défense, qui n'avait alors encaissé aucun but. Et c'est en grande partie grâce à lui, car il avait notamment arrêté un penalty contre l'Arabie Saoudite, avant de se relever à la vitesse de l'éclair et de repousser une reprise de près.

À lire Randal Kolo Muani raconte son duel perdu face à Emiliano Martínez

Des statistiques de fou sur penalty

Contre l'Argentine, sur une faute franchement peu évidente, l'arbitre de la rencontre désignait une nouvelle fois le point de penalty. L'occasion pour le Polonais de rigoler avec Messi : *« je ne sais pas si c'est autorisé à la Coupe du monde, je vais peut-être même être banni pour cela, mais je m'en moque. Je ne vais pas non plus le payer. Messi s'en fout de 100 euros, je pense qu'il n'en a pas besoin! », rigolait-il en zone mixte après avoir parié 100€ avec la Pulga que le penalty ne serait pas accordé après l'intervention de la VAR.

La suite après cette publicité

Mais il a bien arrêté ce penalty tiré à mi-hauteur sur son côté gauche. Avec cet arrêt, il en est à 26 penalties stoppés sur 61, soit bien plus d'un sur trois. Des statistiques assez phénoménales. « On ne peut pas devenir des héros en marquant des buts, mais, au moins, on peut essayer d'aider l'équipe, déclarait alors le natif de Varsovie. Ça fait partie du travail. On joue le match dans sa tête et on analyse l'adversaire pendant des heures. On analyse toujours les tireurs de penalty. Parfois ça fait sens, parfois ça ne sert à rien », analysait-il.

Mal chanceux en compétition

D'ailleurs s'il n'avait pas été en grande forme, les Polonais auraient probablement été éliminés puisqu'ils auraient pris une vraie valise contre l'Albiceleste. « Ça a été dur (...), mais, heureusement, Szczesny est en grande forme », avouait son sélectionneur Czeslaw Michniewicz. Une véritable revanche pour lui.

La suite après cette publicité

Car jusqu'ici, Szczesny n'avait pas été chanceux. Pour l'Euro 2008, il s'était cassé l'avant-bras à l'entraînement, l'empêchant de disputer l'Euro en Autriche et en Suisse, quatre ans plus tard, en Ukraine et en Pologne, chez lui, il écopait d'un carton rouge pour son premier match. En 2016, il s'est immédiatement blessé quand lors de la dernière édition, il a marqué contre son camp. Cette fois, il profite bien de sa compétition et espère arrêter encore un penalty, ou des tirs au but comme les Polonais s'y préparent, pour le plus grand bien de son pays.

A l'occasion de ces huitièmes de finale de l'Équipe de France en Coupe du Monde, Parions Sport en Ligne vous propose votre premier pari doublé jusqu’à 100€ et 10€ de freebets offerts sans dépôt avec le code FMCDM. Créez votre compte dès aujourd’hui pour profiter de cette offre exclusive. Misez 10 € sur une victoire 3-0 de la France contre la Pologne, pour remporter 67 €. (cotes soumises à variation)

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité