Premier League : le 11 des révélations de la saison 2020-2021

Comme chaque année, la saison 2020-2021 de Premier League a révélé son lot de talents et de surprises. De jeunes pépites confirmant leur talent à joueurs plus âgés se révélant sur le tard, en passant par de jolies trouvailles dénichées par les recruteurs anglais, voici le onze des révélations de la saison en Angleterre.

Illan Meslier (Leeds), Wesley Fofana (Leicester), Emile Smith Rowe (Arsenal) et Ollie Watkins (Aston Villa).
Illan Meslier (Leeds), Wesley Fofana (Leicester), Emile Smith Rowe (Arsenal) et Ollie Watkins (Aston Villa). ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après un exercice 2019-2020 coupé en deux en raison de la pandémie de Covid-19, la Premier League a repris son rythme normal et infernal en 2020-2021. Une saison pré-Euro 2020 qui a vu Manchester City glaner son septième titre de champion d'Angleterre, alors que Sheffield United, West Bromwich Albion et Fulham n'ont pas réussi à se maintenir dans l'élite. Comme chaque année, la très réputée Premier League a vu éclore de nombreux jeunes talents mais a aussi permis de découvrir des joueurs plus âgés se révélant aux yeux du grand public. Voici le onze des révélations de cette saison de l'autre côté de la Manche concocté par Foot Mercato, en se basant sur un critère principal : avoir disputé au minimum 20 matchs de championnat pour figurer dans cette équipe type, disposée en 4-3-1-2.

Gardien de but

Illan Meslier (21 ans, Leeds United)

Un peu à l'image de Leeds United en 2020-2021, le portier français a fait sensation en Premier League dans les buts du promu au jeu spectaculaire et offensif. Sous les ordres de Marcelo Bielsa, le natif de Lorient a énormément progressé depuis son départ des Merlus, en août 2019. Remplaçant de Kiko Casilla en Championship lors de l'année de son prêt, en 2019-2020, il avait profité de la suspension de l'Espagnol pour s'imposer dans les buts des Peacocks (10 matchs joués, 8 victoires et 7 clean sheets), qui n'ont pas regretté l'option d'achat obligatoire (6,5 M€) incluse dans son prêt. Dans l'élite du football anglais, le Français est resté dans la lignée de ses performances (35 matchs, 52 buts encaissés et 11 clean sheets), se montrant impérial sur sa ligne et allant vite au sol malgré son mètre 96. L'une de ses plus grandes qualités demeure son pied gauche, si cher au football prôné par El Loco. S'il est encore un peu frêle physiquement pour la rugueuse Premier League, Illan Meslier dispose d'une marge de progression énorme et nul doute qu'il aura son mot à dire dans la hiérarchie des gardiens en équipe de France dans les prochaines années, lui qui a honoré sa première cape chez les Espoirs à l'Euro U21 cet été (1-2 contre les Pays-Bas, en quart de finale).

Défenseurs

Vladimir Coufal (28 ans, West Ham United)

C'est peut-être l'une des plus belles trouvailles sur le mercato estival 2020 pour un club anglais. Recruté début octobre pour seulement 6 M€ au Slavia Prague, l'international tchèque (17 sélections, 1 but) de 28 ans a quitté son pays pour venir exprimer ses multiples qualités au pays du football, à Londres. Deux jours après son arrivée, Vladimir Coufal avait été lancé d'emblée dans le grand bain de la Premier League, sur la pelouse de Leicester. Et le natif d'Ostrava avait été l'un des grands artisans de cette victoire 3-0 au King Power Stadium, son volume de course lui permettant de se montrer remuant dans tout son couloir droit. Le latéral droit tchèque est aussi à l'aise défensivement qu'offensivement, à l'image de son efficacité dans le dernier geste cette saison avec les Hammers (7 passes décisives en 34 matchs de Premier League). Ses performances ne sont pas étrangères à la 6ème place décrochée par West Ham en championnat, synonyme de Ligue Europa en 2021-22.

Ben White (23 ans, Brighton & Hove Albion)

Les suiveurs assidus et les amoureux du Championship connaissaient déjà cet Anglais costaud d'1,89m, prêté à Leeds en 2019-2020 avant le début de l'exercice 2020-2021 en Premier League. Mais le grand public a bel et bien pu réellement découvrir Ben White tout au long de la saison écoulée. Après avoir grandement participé à la montée des Peacocks (qui voulaient d'ailleurs le garder) dans l'élite l'année précédente, le natif de Poole a fait preuve d'une solidité importante au sein de la charnière centrale des Seagulls, dont il est devenu le patron. Si Brighton s'est maintenu en Premier League, Ben White y est pour quelque chose. Il a solidifié l'arrière-garde de l'équipe, qui n'a encaissé que 46 buts en championnat, ce qui en fait la 8ème défense du Royaume (et la co-meilleure défense ex aequo de la deuxième partie de tableau, avec Aston Villa). Il a même tapé dans l'œil de Gareth Southgate, qui l'a convoqué pour l'Euro 2020 avec l'Angleterre, avec qui il compte désormais 2 sélections. Une récompense méritée.

Wesley Fofana (20 ans, Leicester City)

Impressionnante. Voilà comment l'on pourrait définir la première saison de l'international Espoirs français (3 capes) en Premier League, à seulement 20 ans. Le tout avec seulement une demi-saison avec les pros du côté de l'AS Saint-Étienne, en 2019-2020, qui n'a pas pu résister au chèque de 35 M€ offert par Leicester pour s'offrir l'aussi talentueux que prometteur Wesley Fofana. Le natif de Marseille n'a pas eu froid aux yeux au moment de découvrir le Royaume de Sa Majesté, qui est tombé sous le charme de ses qualités athlétiques (1,90m), si importantes de l'autre côté de la Manche, mais aussi de sa technique intéressante. Sa maturité affichée dans le jeu et sa sérénité n'ont pas laissé d'autre choix à Brendan Rodgers d'en faire l'un de ses piliers en défense. Hormis le premier match arrivant deux jours après sa signature avec les Foxes, l'ancien Stéphanois a disputé tous les matchs pour lesquels il était disponible en championnat (28, hors blessure). L'heure de la confirmation a sonné pour Wesley Fofana, qui a déjà changé de dimension.

Stuart Dallas (30 ans, Leeds United)

Parmi les joueurs de Leeds, difficile de ne pas citer le Nord-Irlandais tant il a fait forte impression en Premier League. Cette saison 2020-2021 marquait pour lui la découverte de l'élite du football anglais, alors qu'il végétait en Championship depuis plusieurs années (230 matchs de deuxième division), d'abord à Brentford puis avec les Peacocks depuis 2015 (Leeds avait déboursé 1,9 M€ pour s'attacher ses services). Impressionnant de régularité, il a d'ailleurs démarré toutes les rencontres de Premier League, ne manquant pratiquement pas une minute (il n'a été remplacé qu'une fois à la 81e minute, le 2 novembre à Leicester). Surtout, le natif de Cookstown a marqué les esprits par sa grande polyvalence et sa capacité à s'adapter à différents postes pour dépanner. S'il a joué le plus de matchs en tant que latéral gauche (10), il a aussi joué à droite (8), plus haut sur ce même côté (5), ainsi que milieu central (7) et offensif (8). Le tout avec un total de 8 buts et 2 passes décisives distillées. Une grande première remarquable.

Milieux de terrain

Kalvin Phillips (25 ans, Leeds)

C'est l'une des très belles histoires du Royaume de Sa Majesté. Enfant de Leeds, où il a vu le jour, Kalvin Phillips a vécu une enfance difficile et connu une trajectoire peu commune. Formé par les Peacocks, ce milieu de terrain à la chevelure tressée facilement identifiable sur le rectangle vert a fait toutes ses gammes dans son club de toujours, dont il est rapidement devenu un cadre dans l'entrejeu. Comme beaucoup d'autres joueurs avant lui, il a pris une nouvelle dimension sous l'aile de Marcelo Bielsa. Homme clé de la montée en Premier League en 2019-20, il a confirmé et s'est révélé aux yeux de tous les amoureux du football anglais dans l'élite. Capable de dépanner en défense centrale, Kalvin Phillips, à la générosité sans limites, rassure tout le monde devant la défense et soulage par son abattage au milieu de terrain, alors qu'il a fait de gros progrès techniquement balle au pied. Il a inscrit même inscrit 1 but et délivré 2 passes décisives en 29 apparitions en championnat (28 titularisations). Un chiffre résume bien l'importance qu'il occupe au sein de son équipe. Leeds s'est incliné à 7 reprises lors des 9 matchs manqués (pour cause de blessure notamment) par le nouveau chouchou du public anglais, qui crée d'ailleurs la sensation à l'Euro 2020 avec les Three Lions (12 sélections) et qui continue d'écrire les pages de sa belle histoire.

Joe Willock (21 ans, Arsenal/Newcastle)

Comment ne pas citer le pur produit d'Hale End, le centre de formation d'Arsenal, tant il a brillé en fin de saison avec Newcastle, participant grandement au maintien des Magpies en Premier League ? Barré chez les Gunners (7 apparitions, dont 6 bouts de matchs), le milieu de terrain international Espoirs anglais (4 capes) a impressionné lors de son prêt du côté de St. James' Park en deuxième partie de saison, en inscrivant notamment 8 buts en 14 rencontres disputées de Premier League avec les Toons. Il est devenu au passage le plus jeune joueur de l'histoire du championnat anglais (à 21 ans et 272 jours) à inscrire un but lors de 6 matchs consécutifs (un total porté ensuite à 7). Son bagage technique, sa grande débauche d'énergie, son volume de course et surtout son sang-froid devant le but ont conquis le cœur des fans de Newcastle. Joseph Willock arrive désormais à un tournant de sa jeune carrière où il devra confirmer, que ce soit avec Arsenal ou avec un autre club si Mikel Arteta n'est pas décidé à lui faire de la place dans son effectif.

Emile Smith Rowe (20 ans, Arsenal)

C'est la grande surprise de la saison du côté d'Arsenal. Après l'émergence de Bukayo Saka la saison passée, les Gunners ont vu une nouvelle pépite de leur centre de formation éclore au plus haut niveau en cet exercice 2020-2021. Le gamin de Croydon au style atypique, chaussettes baissées très bas sur ses mollets imposants, est l'une des principales satisfactions du club du nord de Londres à l'issue d'une nouvelle année plus que décevante (pas de Coupe d'Europe, une première depuis 25 ans). Sorti du chapeau par Mikel Arteta un soir de derby londonien contre Chelsea, Emile Smith Rowe avait brillé et été l'un des grands artisans de la victoire éclatante des Gunners face au Blues (3-0) à l'Emirates. Depuis, ESR s'est imposé comme un cadre de cette équipe parfois en manque d'inspiration, une chose à laquelle il a essayé de remédier de par sa fougue et son explosivité. Ses prises de décisions, notamment dans la zone décisive et dans le dernier geste, ont fait un bien immense à Arsenal, avec qui il a trouvé le chemin des filets à 2 reprises et distillé 4 passes décisives en 20 matchs de Premier League. Les Gunners tiennent une perle rare.

Phil Foden (21 ans, Manchester City)

On ne peut pas dire que le grand public a découvert le nom de ce joueur élégant cette année. On peut en revanche assurer que la saison 2020-2021 a marqué l'avènement de l'un des joyaux les plus précieux de l'Angleterre en la personne de Phil Foden. Cet enfant du club a pris son envol et s'est imposé comme l'un des meilleurs joueurs des Cityzens de Pep Guardiola. Sacré champion du monde U17 aux côtés de Jadon Sancho ou encore Mason Mount et meilleur joueur de la compétition à l'époque, en 2017, le natif de Stockport, dans la banlieue sud de Manchester, a pris une toute nouvelle dimension et a enfin confirmé les nombreux espoirs placés en lui outre-Manche. Avec ses 9 buts et 5 passes décisives en 28 matchs, il a tout simplement réalisé la meilleure saison de sa jeune carrière, poussant les stars des Skyblues comme Sergio Agüero et Raheem Sterling sur le banc, notamment en Ligue des Champions, où il a fait parler la poudre. Son petit gabarit, son habileté, sa capacité à casser les lignes, son intelligence dans les déplacements et dans ses prises de décisions, alliés à une qualité technique au-dessus de la moyenne, font de lui l'un des plus grands talents du football mondial. Une belle récompense pour le centre de formation de Manchester City et pour le principal concerné.

Attaquants

Ollie Watkins (25 ans, Aston Villa)

Il faut parfois savoir saisir les opportunités que la vie nous offre. Ollie Watkins est très bien placé pour le savoir et peut en témoigner. Le natif de Torquay a réalisé une saison plus qu'honorable ayant marqué les esprits du côté d'Aston Villa, avec qui il a découvert la Premier League (14 buts et 5 passes décisives en 37 matchs). Car il faut préciser que les Villans ont déboursé 34 M€ pour convaincre Brentford, où il évoluait depuis 2017 (49 réalisations et 17 offrandes en 143 apparitions), de le laisser partir, un transfert survenu en urgence en septembre seulement en raison de la grave blessure en début de saison 2020-21 de l'avant-centre titulaire du côté de Villa Park, Wesley (24 ans). Ollie Watkins a su saisir sa chance pour convaincre tout le monde. Ses qualités athlétiques et de finisseur ont même destiné Gareth Southgate à le convoquer chez les Three Lions, avec qui il compte désormais 3 capes (1 but).

Patrick Bamford (27 ans, Leeds)

Recruté par Chelsea à l'âge de 18 ans en provenance de Nottingham Forest pour 1,8 M€ en 2012, Patrick Bamford était alors une belle promesse du football britannique. Entre cette époque et son explosion à Leeds United, le natif de Grantham a connu un parcours tumultueux semé de prêts à répétition à l'échelon inférieur Milton Keynes Dons, Derby County) et dans des écuries de Premier League (Crystal Palace, Burnley, Norwich) sans jamais s'y imposer, ou presque, et justifier les espoirs placés en lui. Les Blues, qui ne lui ont jamais laissé sa chance avec les pros, ont dont fait le choix de s'en séparer en 2017 en échange d'un chèque de 6,9 M€ signé par Middlesbrough, où il avait réalisé une saison en prêt correcte en 2014-2015 dans l'antichambre du football anglais. En 2018, Leeds décide de miser sur lui (7,9 M€). Après une première saison mitigée avec les Peacocks (9 buts en championnat), il détone l'année suivante (16 buts) et participe à la montée du club historique en Premier League. Bien décidé à prendre sa revanche, Patrick Bamford, aussi redoutable dans les airs que tueur dans la finition avec des qualités athlétiques plus qu'utiles à la pointe de l'attaque, a explosé en 2020-2021, inscrivant 17 buts et distillant 8 passes décisives en 38 matchs. Incontournable aux yeux de Marcelo Bielsa, l'ancien joueur de Chelsea a surgi là où personne ne l'attendait. Les gardiens du Royaume de Sa Majesté savent désormais à quoi s'en tenir.

Mais aussi...

Parmi les joueurs qui auraient pu figurer dans ce onze type du côté de la Premier League, on retrouve l'excellent Sam Johnstone (28 ans, WBA), auteur d'une saison lui ayant ouvert les portes de la sélection anglaise après avoir lui aussi connu une carrière compliquée.

En défense, James Justin (23 ans, Leicester, 2 buts et 2 passes décisives en 23 matchs de Premier League) aurait probablement fait de l'ombre à Vladimir Coufal au poste de latéral droit s'il n'avait pas vu son impressionnant début de saison stoppé net par une rupture des ligaments croisés. Matty Cash (23 ans, Aston Villa), débarqué l'été dernier en provenance de Nottingham Forest, fait partie des belles trouvailles des Villans, avec qui il a disputé 28 rencontres de championnat (2 offrandes). Son coéquipier, le défenseur central Ezri Konsa (23 ans, Aston Villa), a confirmé sa saison intéressante réalisée en Championship l'année précédente. L'international Espoirs anglais (7 sélections, 1 but) a fait preuve de régularité et d'une solidité essentielle aux Villans (36 matchs). Enfin, en défense, mention spéciale à Luke Ayling (29 ans, Leeds), l'un des hommes de base des Peacocks (aucun match raté) n'en finissant plus de progresser grâce à la rigueur d'El Loco Marcelo Bielsa.

Dans l'entrejeu, plusieurs joueurs auraient pu prétendre à une place dans notre onze de départ, à l'image de Mateudz Klich (30 ans, Leeds). L'international polonais a pris une tout autre dimension avec Marcelo Bielsa en Angleterre (4 buts et 5 passes décisives en Premier League cette saison), où son volume de jeu et sa débauche d'énergie sont loin d'être passés inaperçu pour un joueur encore méconnu du grand public il y a peu. Conor Gallagher (21 ans, WBA/Chelsea) a lui profité de son prêt du côté de The Hawthorns pour affirmer sa personnalité dans l'entrejeu des Baggies (2 buts et 2 passes décisives en 30 apparitions). Et puis comment ne pas citer Curtis Jones (20 ans, Liverpool), qui a profité des pépins physiques dans l'effectif de Jürgen Klopp pour faire parler de lui en bien (1 but et 2 passes décisives en 24 matchs de championnat).

Le malheureux Tariq Lamptey (20 ans, Brighton) avait démarré sa saison sur les chapeaux de roue (1 but et 3 offrandes en 11 matchs de Premier League) mais sa grave blessure l'a stoppé net dans son élan, l'empêchant au passage de figurer dans notre 11 type des révélations de la saison, même si l'ancien joueur de Chelsea avait déjà affiché son talent lors du restart la saison dernière. Si Eberechi Ezé (22 ans, Crystal Palace) avait pris place dans ce XI de départ, cela n'aurait souffert d'aucune contestation. Recruté pour 17,8 M€ par les Eagles, l'international Espoirs anglais a confirmé en Premier League toutes les bonnes choses montrées en Championship (4 buts et 6 offrandes en 34 rencontres en 20-21).

Aux avant-postes, Jack Harrison (Leeds/ Manchester City, 24 ans) se présentait comme un prétendant sérieux à cette équipe type des révélations en Premier League. Prêté à Leeds depuis trois saisons par les Cityzens, il s'est imposé comme un joueur majeur du collectif des Peacocks, et ce ne sont pas ses 8 buts ni ses 8 passes décisives en 2020-21 (en 36 matchs) qui feront dire le contraire. Si West Ham a surpris cette saison, Jarrod Bowen (24 ans, West Ham) n'y est pas étranger. Pour sa première saison pleine avec les Hammers, celui qui est arrivé en janvier 2020 en provenance d'Hull City a cumulé 8 buts et 5 passes décisives la saison passée, le tout en jouant tous les matchs et en faisant preuve de régularité.

Plus d'infos

Commentaires