Real Madrid - FC Barcelone : les Français sont à la peine...

Les joueurs français évoluant au sein des deux cadors du championnat espagnol ont, pour beaucoup, du mal. Focus avant ce Clasico très attendu.

Antoine Griezmann, Ousmane Dembélé, et Karim Benzema
Antoine Griezmann, Ousmane Dembélé, et Karim Benzema ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ces dernières années, les chocs entre les deux frères ennemis du pays de Cervantes ont souvent eu une saveur française. Plus encore depuis l'été 2019, quand Ferland Mendy et Antoine Griezmann ont respectivement rejoint la capitale et la Catalogne, pendant que des joueurs comme Clément Lenglet, Raphaël Varane ou Karim Benzema devenaient ou continuaient d'être indispensables pour leur coach. Mais cette saison, le niveau de nos compatriotes évoluant dans les rangs blaugranas et merengues laisse clairement à désirer, la plupart d'entre eux étant encore loin de leur meilleur niveau.

Le cas d'Antoine Griezmann reste forcément le plus frappant. Le champion du monde était attendu au tournant après une première saison décevante du côté du Camp Nou, où on a clairement senti qu'il n'avait pas encore enregistré dans son logiciel les différents rouages de l'équipe, affichant une entente quasi inexistante avec ses coéquipiers sur le pré. Et cette saison n'a pas vraiment mieux démarré pour le Maconnais, bien au contraire. Dans un nouveau système - Ronald Koeman a troqué le 4-3-3 pour le 4-2-3-1 - le Français peine toujours à trouver ses marques. Et il a encore moins le droit à l'erreur puisque contrairement à la saison dernière, les autres joueurs offensifs barcelonais brillent, à l'image d'un Philippe Coutinho qui renaît de ses cendres. Dans le même temps, ses déclarations considérées comme une pique à Ronald Koeman ont agacé les fans et les médias, d'autant plus que ce samedi face à Getafe, il a pu jouer dans une position plus axiale et a encore déçu.

Où est passé Samuel Umtiti ?

Mais s'il regarde autour de lui, l'ancien de l'Atleti peut s'estimer heureux. Il bénéficie encore du soutien de son entraîneur, qui est confiant quant à un retour en force de la tignasse blonde. Le Batave compte bien l'aider à retrouver son niveau, comme l'expliquait la presse catalane le week-end dernier. Dans le même temps, il n'aurait en revanche pas beaucoup confiance en Ousmane Dembélé, qui va devoir se contenter de participations dans des rencontres anecdotiques. Titularisé face à Getafe pour la première fois depuis un an dans ce contexte post-trêve et pré-LDC, l'ancien Rennais a livré une prestation catastrophique, enchaînant les pertes de balle et ne réussissant tout simplement rien. Et même s'il revenait de blessure et que son entrée convaincante face à Ferencváros (1 but, 1 passe décisive) devrait lui faire du bien, la jauge de patience et de bienveillance à son égard déjà plus qu'entamée. Pas sûr qu'on le voie à l'œuvre sur le terrain contre l'ennemi rival.

Même cas de figure pour Samuel Umtiti, qui a tout simplement disparu des radars, n'ayant pas disputé la moindre minute cette saison à cause des blessures, et tout porte à croire que même lorsqu'il sera remis, la situation n'évoluera pas. Le club voulait s'en débarrasser cet été, mais n'a pas pu trouver preneur, les clubs étant refroidis par son lourd historique de blessures et son salaire colossal pas en accord avec son niveau actuel. Ronald Araujo lui est passé devant dans la hiérarchie, alors qu'un autre Français, Clément Lenglet, est devenu indéboulonnable. Il est le seul des quatre Français de l'effectif barcelonais à évoluer à un niveau pour le moins honnête, sachant qu'il est tout de même un peu en-dessous du meilleur Lenglet qu'on a pu voir sous la tunique bleue et grenat.

Karim Benzema a du mal en ce début de saison

Côté Merengue, le constat est un peu moins dévastateur, mais il y a aussi de quoi s'inquiéter. Karim Benzema traverse lui aussi un moment un peu compliqué, tant au niveau de son apport dans le jeu que d'un point de vue statistique. Un petit but inscrit en cinq rencontres de Liga pour l'instant, pour plusieurs occasions ratées et certaines difficultés à assumer ce rôle de leader offensif madrilène qu'il avait plutôt bien endossé ces derniers mois. De quoi lui valoir, déjà, de nouvelles critiques dans les médias. « Karim Benzema commence la saison déconcentré », titrait Marca après seulement trois matchs. Quant à Raphaël Varane, on ne peut pas dire qu'il soit mauvais, mais on est aussi assez loin de sa meilleure version, le défenseur tricolore montrant quelques lacunes dans le placement et dans les duels depuis le coup d'envoi de cette Liga 20/21.

Ferland Mendy, à l'image de Clément Lenglet, s'en sort pour l'instant avec les honneurs. Mais force est de constater que, des deux côtés, le bilan n'est pas franchement reluisant. Zinedine Zidane, qui peine souvent à trouver des solutions en cours de match pour régler les soucis d'animation offensive de son équipe, peut aussi être inclus dans cette réflexion. Il est lui aussi la cible de critiques, principalement des supporters plus que de la presse. D'autant plus que la gestion de certains cas - James Rodriguez et Sergio Reguilon par exemple - a du mal à passer. De façon globale, on s'aperçoit que même au-delà des frontières de la Péninsule Ibérique, les internationaux français et particulièrement les champions du monde 2018 sont dans le dur. Peut-être payent-ils, comme beaucoup de joueurs des grosses écuries européennes, les pots cassés d'une fin de saison dernière chaotique et du rythme effréné de ce nouvel exercice. Quoi qu'il arrive, les prestations des joueurs cités ci-dessus seront analysées de très près samedi après-midi...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires