Le triste visage de l'Atlético de Madrid de Diego Simeone

L'Atlético de Madrid a déçu ce mardi soir à Bucarest face à Chelsea (0-1, 8e de finale aller de Ligue des Champions). Diego Simeone est en première ligne.

Diego Pablo Simeone en action sur le banc de l'Atlético
Diego Pablo Simeone en action sur le banc de l'Atlético ©Maxppp
La suite après cette publicité

Olivier Giroud (34 ans) est partout à la une. Il faut dire que son but, d'un retourné acrobatique, a offert un précieux succès à Chelsea contre l'Atlético de Madrid (0-1), en 8e de finale aller de Ligue des Champions. Mais cette magnifique réalisation du Français ne doit pas faire oublier la prestation très pâle des Colchoneros, clairement venus à Bucarest pour défendre.

Outrageusement dominés en première période (plus de 70% de possession pour les Blues), les Madrilènes, un poil mieux au retour des vestiaires, n'ont pas réussi à mettre Édouard Mendy en danger. Ils n'ont pas réalisé le moindre tir cadré sur cette première manche, malgré quelques situations chaudes signées Luis Suarez notamment. Très inquiétant. Et forcément, Diego Simeone, qui a notamment aligné Thomas Lemar et Marcos Llorente aux postes de pistons, est en première ligne.

Mauvaise série

«Nous pensions qu'il fallait jouer comme vous l'avez vu, nous avons eu du mal à construire du jeu à la récupération et cela a donné un match très fermé. Il n'y a presque pas eu d'occasions de but, nous avons parfois réussi à maîtriser leur bonne attaque mais nous n'avons pas réussi à combiner pour être dangereux devant. Non, je ne crois pas que nous ayons manqué de courage», a-t-il lancé en conférence de presse d'après-match, sans rien regretter.

«On ne peut pas changer, c'est fait. J'aurais, je n'aurais pas... Cela ne sert plus à rien». Les 5 dernières sorties de l'Atlético (2 nuls, 2 revers et 1 succès toutes compétitions confondues) laissent imaginer une perte de vitesse chez les hommes du Cholo. Encore favoris pour le titre en Liga il y a quelques semaines, ils ont vu leur avance sur le Real Madrid fondre. Et se retrouvent donc en ballotage défavorable en C1. «J'ai confiance en mon équipe», a conclu Simeone. À suivre.

Plus d'infos

Commentaires