Les gros clubs européens fondent sur les pépites du FC Barcelone

Si le FC Barcelone ne veut pas se séparer de ses meilleurs jeunes, il risque de crouler sous les offres pour quatre d'entre eux...

Ansu Fati et Pedri
Ansu Fati et Pedri ©Maxppp

Le FC Barcelone est dans le dur. Dans le très dur même, alors que le club risque même la faillite s'il ne parvient pas à réduire de 30% sa masse salariale dans les prochains jours... Une situation critique dont, sans surprise, d'autres clubs veulent profiter dans les prochains mois. Mundo Deportivo explique que plusieurs jeunes, déjà convoités ces derniers temps, vont encore faire objet d'offres dans un avenir proche.

La suite après cette publicité

Si le club est englué dans un marasme institutionnel et financier sans précédent, il peut au moins compter sur une jeunesse radieuse. Dernière pépite à se distinguer, Pedri, qui sort notamment d'une prestation XXL face à la Juventus. Pour le média, son match a attiré l'attention de beaucoup d'écuries au niveau européen, alors que l'été dernier, c'était plutôt en Espagne qu'il était convoité. Plusieurs clubs comme le Celta, le Betis et la Real Sociedad souhaitaient l'enrôler sous forme de prêt. Mais maintenant, ce sont des clubs bien plus huppés et puissants financièrement qui risquent de venir aux nouvelles.

Des grosses offres déjà refusées

Concernant Ansu Fati, pour qui le club a déjà refusé des offres colossales, risque aussi d'être au cœur de batailles de club qui sont aujourd'hui bien plus riches que le FC Barcelone. Sa clause libératoire est désormais de 400 millions d'euros, mais si les difficultés du Barça se prolongent, les dirigeants barcelonais pourraient être contraints de s'en séparer pour bien moins.

Viennent ensuite les cas de Francisco Trincão et d'Ousmane Dembélé. Le premier a déjà été objet d'une offre de 60 millions d'euros l'été dernier, alors qu'il n'avait pas encore joué la moindre minute sous la tunique catalane, alors que le Français plaît beaucoup à la Juventus. Plusieurs clubs pourraient ainsi passer à l'attaque pour le Lusitanien et le Français cet hiver. Pas de doutes, la direction catalane devra avoir les reins solides pour conserver tout ce beau monde...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires