Mai 2018. À quelques semaines de la Coupe du Monde, Adrien Rabiot surprend tout le monde en refusant son statut de réserviste en équipe de France. Une décision qu’il a expliquée à Didier Deschamps, le sélectionneur, à travers une lettre. « Si j’ai décidé de me retirer de la liste des suppléants, c’est que je considère que le choix du sélectionneur à mon égard ne répond à aucune logique sportive car depuis toutes ces années le message était clair, ce sont les performances en club qui ouvrent les portes de l’Équipe de France », expliquait notamment le joueur alors au Paris Saint-Germain sur sa décision. Depuis, les dirigeants des Bleus, Didier Deschamps ou encore Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), ont souvent pris la parole pour revenir sur ce cas.

Interrogé quasiment un an plus tard sur ce dossier, ce dernier avait notamment évoqué les derniers contacts avec le joueur de la Juventus et sa mère et agent, Véronique : « j’ai sollicité Adrien Rabiot pour qu’il vienne s’expliquer dans mon bureau. Et c’est Madame Rabiot qui a répondu en disant qu’elle voulait venir d’abord elle toute seule au rendez-vous. Je lui ai dit qu’il n’en était pas question, même en rêve. C’était après qu’il a renoncé à être réserviste pour le Mondial. Il y a eu ensuite un deuxième contact, où elle nous a indiqué, cette fois-ci, qu’elle viendrait avec son fils. Ce n’était pas ce que je souhaitais, donc il n’y a pas eu de rendez-vous. » Rare dans les médias comme son fils, aujourd’hui à la Juventus, Véronique Rabiot a cependant tenu à éclaircir la situation en cette nouvelle année.

« M. Le Graët est un menteur »

Interviewée par téléphone dans l’émission « L’Equipe d’Estelle » sur La Chaîne L’Equipe, cette dernière a eu des mots assez forts envers Noël Le Graët. « Je n’ai eu aucun contact avec M. Le Graët. Il ne m’a pas parlé, je ne lui ai pas parlé. Evidemment, je n’ai rien demandé. On ne s’est pas parlés. Je sais que les journalistes disent que j’ai eu des contacts avec M. Le Graët, ce qui est faux. Je sais ce que M. Le Graët a déclaré et aujourd’hui, droit dans mes bottes, je vous dis : M. Le Graët est un menteur. Donc je n’ai, en aucune manière, parlé avec M. Le Graët », a déclaré Véronique Rabiot il y a quelques instants, avant d’enchaîner sur l’avenir d’Adrien en équipe de France, lui qui n’a plus porté le maillot bleu depuis le 27 mars 2018.

« C’est une question qu’il ne faut même pas poser. Quel est le footballeur qui ne voudrait pas jouer en équipe de France ? Quand vous dites qu’Adrien a refusé, Adrien n’a rien refusé. Reprenez le courrier qui a été fait, il n’a jamais dit qu’il refusait. Ce sont des mots de journalistes... Vous reprenez le courrier d’Adrien, il n’est pas écrit "je refuse d’être réserviste." C’est faux. Il est écrit qu’il ne peut pas être à disposition du contrôle antidopage, ce qui est totalement différent », a poursuivi la mère du Bianconero. En tout cas, Adrien Rabiot est actuellement épanoui à Turin : « oui, il est heureux surtout là depuis qu’il joue davantage puisque c’est ce qu’il aime le plus, joueur au football. Il est heureux, il apprend l’italien, tout se passe bien. Turin est une très belle vie. Je pense qu’il est heureux. » Pas sûr cependant qu’il retrouve les Bleus dans un avenir proche.