La Coupe du monde approche à grands pas et la Russie s’apprête donc à recevoir de nombreux pays sur son vaste territoire. Ainsi, maintenant, elle accueille des matches amicaux pour se préparer sur le rectangle vert, mais aussi sur les autres terrains qui inquiètent les autorités. Nous parlons évidemment du hooliganisme bel et bien présent dans les rangs russes, mais ce n’est pas que ça puisque le pays hôte espère éloigner le racisme des stades cet été.

Cette trêve internationale, la dernière de la saison, était donc un bon test. Test que les Russes n’ont pas vraiment passé avec brio. Au-delà des résultats sportifs (défaite 1-3 contre la France et 0-3 contre le Brésil), des comportements racistes ont été remarqués notamment hier dans le stade de Saint-Pétersbourg. Les joueurs de l’équipe de France l’ont entendu et cela a ensuite été confirmé au journal L’Équipe par des photographes présents en bord de pelouse.

RMC Sport rapporte de son côté que ce serait à des cris de singes qu’auraient été confrontés Ousmane Dembélé, l’ailier droit des Bleus, et Paul Pogba, le fantasque milieu de terrain, lorsqu’il touchait le cuir vers la 73e minute. Dans un stade pas vraiment plein au coup d’envoi (même s’il a finalement accueilli plus de 50 000 spectateurs), les organisateurs du tournoi n’ont pas vraiment montré hier qu’ils étaient prêts, en termes d’esprit, d’organiser cette compétition internationale. Reste à savoir si les autorités russes parviendront à endiguer ce problème si cher à l’UEFA et à la FIFA. Mais il va falloir se dépêcher, la Coupe du monde arrive à grands pas et il serait bien qu’elle reste une fête sportive... comme elle l’a toujours été !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10