« Le Groupe a prévu la création d’une chaîne thématique de football qui aura une programmation ininterrompue sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et qui sera, pour sa distribution, offerte à tous les opérateurs de TV Premium opérants en France. Mediapro possède une grande expérience dans la gestion de droits sportifs, la production et la distribution de contenus. Le Groupe compte sur une équipe de plus de 6500 professionnels présents dans 50 sièges implantés sur 4 continents, dont le siège de Mediapro France qui opère depuis dix ans sans interruption », indiquait même hier un communiqué du groupe Mediapro.

Avant-hier, la Ligue de Football Professionnel avait cédé les droits de la Ligue 1 pour la période 2020-2024 pour une somme de 1,153 milliard d’euros. Les heureux vainqueurs furent le Groupe Mediapro donc et beIN Sports. Canal +, le diffuseur historique étant éjecté à partir de la saison 2020. Dans son édition du jour, L’Équipe donnait la parole à Maxime Saada, le président du directoire de la chaîne cryptée, pour recueillir ses impressions et, surtout, avoir une vision pour l’avenir. Mais pour cela, il fallait attendre que Mediapro communique.

Vers une chaîne à 25 € par mois

Aujourd’hui, la conférence de presse a eu lieu et c’est Jaume Roures, le CEO du groupe, qui s’est présenté face aux journalistes. « On a un projet stratégique. On n’arrive pas pour acheter à 10 et revendre 12 et repartir à la maison. Nous avons eu des contacts avec la LFP il y a un an et demi. On s’est revu il y a deux mois, quatre ou cinq fois. Quand on a entendu que l’appel d’offres avançait. On a eu les lots qu’on voulait », a-t-il expliqué avant d’avancer sur son projet.

« Je parle beaucoup des opérateurs. Les abonnés ne doivent pas s’enfuir de Canal. J’espère que notre chaîne sera dans Canal+. On doit travailler avec les opérateurs de télécoms, de câble, d’OTT (Over The Top Service, ou offre hors du fournisseur d’accès à l’internet). On ne va pas faire des chaînes à 50 euros. Si vous faites la division entre ce qu’on a payé et 3 millions d’abonnés, on peut faire une chaîne pour 25 euros par mois », a-t-il enfin conclu. Reste à savoir comment les consommateurs de football vont prendre cette nouvelle, eux qui considèrent souvent qu’il faut trop d’abonnements pour suivre le football à la télévision.