« Il est très bon à Monaco, j’espère que nos dirigeants le surveillent, c’est un joueur qui fait des différences et qui a des qualités, on verra ». Cette petite phrase de Marquinhos au sortir de la victoire du PSG face à Lyon dimanche soir (2-1) achève de prouver que Kylian Mbappé est sur toutes les lèvres. En France évidemment, où son année 2017 illumine la Ligue 1. Mais aussi à l’étranger, puisque chaque apparition du prodige déclenche désormais l’écriture d’un article dans les médias européens.

Comme souvent, tout a démarré avec la Ligue des Champions. En choisissant de titulariser le jeune attaquant lors du match aller à Manchester City, Leonardo Jardim a braqué les projecteurs sur son phénomène. Auteur ce soir-là d’un match époustouflant, il a ébahi les observateurs anglais, qui n’en avaient alors jamais entendu parler. Depuis, c’est un déferlement de superlatifs et bien sûr les comparaisons inévitables avec Thierry Henry. Et avec les journaux british, il y a rarement de demi-mesure. « Kylian Mbappé est destiné à devenir une star mondiale. Ses stats impressionnantes montrent qu’il est meilleur que Messi et Cristiano Ronaldo au même âge », s’emballe The Sun. Le Daily Mirror a lui dénombré les qualités du joueur : « la rapidité, la finition, le potentiel, les dribbles, la passion » et même « un nom marrant puisque, si on ne le prononce pas à la française, cela ressemble à la chanson des frères Hanson Mmmbop ».

Les Allemands ne sont pas surpris

Évidemment, qui dit Angleterre dit rumeurs de transferts. Arsenal et Manchester United sont annoncés sur les rangs, et José Mourinho aurait même déjà prévu une offre mirobolante pour l’arracher à l’AS Monaco, qui avait déjà récupéré 50 M€ (hors bonus) pour Martial. Le parallèle avec le Mancunien a forcément été établi. Mais pour l’édition anglaise de Goal, « Mbappé ne doit pas faire une Martial », soulignant les difficultés de Martial. « Monaco est intelligent avec Mbappé, gérant parfaitement son temps de jeu et s’assurant qu’il est prêt à marquer, généralement contre les équipes plus faibles de L1. La saison prochaine, il sera un joueur majeur, prêt à mener son équipe à temps complet. » Dans un sondage proposé par le Mirror, 86 % des lecteurs sont persuadés qu’il jouera un jour en Premier League.

Qu’en disent les Allemands, qui vont prochainement découvrir le phénomène lors du quart de finale entre le Borussia Dortmund et Monaco ? Contrairement aux Anglais, ils ont pu l’étudier et s’y intéresser un peu avant, à l’image de Spox, qui lui avait consacré un long papier en décembre dernier (avant son triplé en Coupe de France face à Rennes). La comparaison avec Thierry Henry s’y lisait déjà, tout comme l’anecdote sur le refus de Mbappé de rallier le Real Madrid lorsqu’il avait 14 ans. Depuis le début de l’année 2017 et les 13 buts inscrits par l’attaquant monégasque, les superlatifs pleuvent : « le super talent Kylian Mbappé » pour Sport 1. « Kylian Mbappé est l’un des joyaux de la couronne de l’AS Monaco. Avec ses incroyables statistiques, il a attiré cette saison l’attention des clubs européens », écrit aujourd’hui Spox. Mieux, le grand journal Die Welt a évoqué la rencontre entre Monaco et Caen avec ce titre : « Un show encore plus grand de Mbappé à Caen », faisant référence à la dernière rencontre face à Manchester City.

Au Portugal aussi, les prestations de Mbappé ne passent pas inaperçues. « Qui n’a pas Falcao, chasse avec Mbappé ! », s’exclame le portail Sapo, tandis que Record n’en oublie pas de citer son compatriote Leonardo Jardim. « Mbappé, l’étoile qui maintient Leonardo Jardim en haut du classement ». En Italie, plus que les exploits du jeune Français, c’est le prochain mercato estival et les intérêts à son sujet qui intéresse. « Guardiola insiste pour Mbappé », « Le Real Madrid entre dans la danse pour Mbappé », peut-on notamment lire sur TMW. « Comment pouvez-vous arrêter ce Mbappé », se demande le Corriere dello Sport de son côté.

La déclaration d’amour des Espagnols

Les médias espagnols sont plus bavards sur le sujet Mbappé. Notamment parce qu’ils l’annoncent bel et bien dans le viseur du Barça et du Real Madrid. Le quotidien pro-Barça Mundo Deportivo raconte d’ailleurs le scouting du joueur. « Le jour où les scouts du Barça sont restés la bouche ouverte, c’est quand ils ont vu un jeune attaquant de 17 ans en action, qui s’appelait Kylian Mbappé. La première chose à laquelle ils ont pensé, c’est qu’ils étaient en train de voir le jeune Thierry Henry lors de ses premiers matchs à Monaco, sous les ordres d’Arsène Wenger. Il ressemblait à un clone du crack des Ulis qui a joué dans le dream team de Pep Guardiola », peut-on lire.

L’inévitable comparaison avec Thierry Henry se retrouve dans le camp d’en face, le pro-Real Marca. « On dit que les comparaisons sont odieuses, mais dans son cas, elles sont inévitables. Ses enjambées, ses qualités de débordement dans le un contre un et sa finition poteau opposé rappellent le grand Thierry Henry, lui aussi formé à Monaco. La capacité qu’il a pour dribbler et sortir des actions de son chapeau fait partie de son ADN. Mais si quelque chose fait de Mbappé un joueur différent, c’est sa vitesse. On ne parle pas que de sa pointe de vitesse, mais du peu de temps dont il a besoin pour créer une action unique dans laquelle il laisse sur les fesses les défenseurs rivaux dans ce qui ressemble à des tours de magie », lit-on dans cette véritable déclaration d’amour.

Rarement un joueur de Ligue 1 aura, en l’espace de 3-4 mois, suscité une telle adhésion, et surtout autant de papiers dans la presse européenne. Comment peut-il en être autrement, alors qu’il présente, sur l’année 2017, de meilleures statistiques face au but que Messi et Cristiano Ronaldo ? Mais même hors du pré, Mbappé fait parler sa maturité. « Je ne dirais pas que c’est extraordinaire. Des joueurs extraordinaires, ce sont ceux qui mettent soixante buts et il n’y en a pas beaucoup. Ce serait banaliser le terme. Je dirais que je suis dans une bonne phase ». Impressionnant jusqu’au bout.