L’Olympique Lyonnais passera les fêtes de fin d’année au chaud. Fort de sa belle série de six victoires pour une défaite lors des sept dernières journées de Ligue 1, le club septuple champion de France s’est replacé à une belle quatrième place au classement, à dix longueurs de Nice, leader. Avec un match en moins qui sera soit rejoué soit gagné sur tapis vert, le fameux Metz-OL arrêté pour des jets de pétards sur Anthony Lopes, les Gones peuvent nourrir de grands espoirs avant la reprise, eux qui sont d’ailleurs des habitués des deuxièmes parties de saison canon.

L’heure est donc à l’espoir dans les rangs lyonnais, et Jean-Michel Aulas affichait un visage radieux en zone mixte ce mercredi soir après la victoire de son équipe à domicile devant le SCO d’Angers (2-0). Le président de l’OL, qui s’est notamment confié au sujet de l’AS Monaco, en a profité pour faire un premier point mercato. L’occasion d’évoquer une possible arrivée entre Rhône et Saône : « Il n’y a rien de décidé pour le moment. Ce qu’on sait, c’est qu’on va perdre deux joueurs pour la CAN dont Rachid Ghezzal qui fait un très bon parcours. Si on devait rechercher, ce serait dans cette direction-là, une alternative à Rachid et à Alexandre Lacazette sur le côté et devant », a-t-il tout d’abord identifié, avant de se montrer plus précis.

Pas de Pépé, un départ pour Grenier ?

« Il faut que le profil soit suffisamment pertinent pour que d’une part, il ne fasse pas la CAN, ce qui vous évitera de poser une question sur le joueur qui vient de nous rencontrer (Nicolas Pépé, international ivoirien d’Angers, est annoncé dans le viseur de l’OL) et, deuxièmement, qu’il n’ait pas fait l’Europa League pour qu’il puisse jouer avec nous cette compétition ». Une dernière remarque qui met probablement un terme à la piste Juan Iturbe, qui a disputé six matches de C3 avec l’AS Roma cette saison. Pour le reste, dans le sens des départs cette fois, un joueur, comme l’été dernier, fait office de candidat idéal à la porte de sortie.

« Si Clément (Grenier) a une proposition, il pourra évidemment sortir avec des conditions privilégiées, c’est-à-dire qu’on n’exige pas un transfert, ça peut être un prêt. Le problème, c’est que jusqu’à maintenant, les seuls clubs qui nous ont demandés ont été rejetés par Clément. Je viens de le voir, il a un talent fou mais n’arrive plus à l’exprimer totalement à Lyon, on aspire à ce qu’il puisse trouver chaussure à son pied. Si on peut lui faciliter la vie, on le fera. Mais il faut que des clubs fassent des propositions et, pour le moment, je n’ai pas connaissance de propositions », a-t-il fait savoir. L’appel est lancé.