PSG : l'heure du grand pardon pour Kylian Mbappé

Auteur d'un match plein contre Angers (2-1, 10e journée de Ligue 1), Kylian Mbappé a été ovationné par le public du Parc des Princes. Le début de la réconciliation.

Kylian Mbappé plane après un but avec le PSG
Kylian Mbappé plane après un but avec le PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une feuille de statistiques bien remplie. Ce vendredi soir, face au SCO Angers (2-1, 10e journée de Ligue 1), Kylian Mbappé (22 ans) a délivré une passe décisive d'un amour de centre pour Danilo Pereira avant de marquer sur penalty pour offrir une 9e victoire cette saison en championnat au Paris SG. L'attaquant compte désormais 5 réalisations et 4 offrandes depuis le début de l'exercice sur la scène nationale. Un joli bilan.

Mieux, lorsque l'international tricolore (51 sélections, 19 buts) trouve le chemin des filets au Parc des Princes en L1, le PSG l'emporte toujours (37 victoires en autant de rencontres). Le Parc, justement, semble commencer à lui pardonner ses envies d'ailleurs estivales, récemment assumées publiquement, alors que le Real Madrid était à ses trousses. Contre les Angevins, le champion du monde 2018 n'a essuyé aucun sifflet.

L'hommage du Parc

Ni à l'échauffement, ni à l'annonce de la composition des équipes, contrairement à ce qui avait pu arriver contre Strasbourg ou Clermont notamment. Encore moins pendant la rencontre, tant il a été le seul Parisien à véritablement créer le danger face à un onze angevin très bien organisée. Courses tranchantes, centres dangereux, dribbles chaloupés, toute la panoplie y est passée. Parti célébrer son but face aux supporters, il a reçu des applaudissements nourris et en a bien profité.

Il a même finalement eu droit à une standing ovation en toute fin de rencontre, quand Mauricio Pochettino, qui ne perd pas espoir de le voir prolonger son contrat (juin 2022) et l'a encensé face aux journalistes, l'a remplacé, pour la forme, par Éric Junior Dina Ebimbe dans le temps additionnel. Une manière de lui offrir une réconciliation en bonne et due forme avec son public. Faute avouée à moitié pardonnée dit l'adage. À Kylian Mbappé de continuer à affoler les statistiques pour finir complètement le travail.

Plus d'infos

Commentaires