Ce qui bloque encore pour le PSG dans le dossier Tanguy Ndombélé

Le PSG reste toujours la priorité de Tanguy Ndombélé, malgré le pressing d'Everton et Valence notamment. Mais le club de la capitale doit d'abord vendre pour espérer boucler ce dossier.

Tanguy Ndombele au duel avec Bapstiste Santamaria.
Tanguy Ndombele au duel avec Bapstiste Santamaria. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Plus que jamais sur le départ, Tanguy Ndombélé agite les derniers jours de ce mercato d'hiver 2022. Le milieu de terrain français intéresse fortement le PSG, qui aimerait le récupérer en prêt comme nous vous le révélions. Mais le club de la capitale n'est pas le seul sur ce dossier. Tottenham est ouvert à un prêt à condition de ne pas prendre en charge le salaire. Tout comme Everton et Valence, qui se montrent intéressés, le PSG est prêt à prendre en charge 100% du salaire du joueur.

Les dirigeants parisiens ont tenté de proposer plusieurs joueurs dans la transaction. Pour récupérer Ndombélé, le PSG a essayé d'envoyer Draxler, Danilo, Paredes et Herrera. Mais les Spurs ne sont pas intéressés par ces joueurs. D'autres ne veulent tout simplement pas quitter Paris, comme c'est le cas pour Paredes.

Trop de joueurs dans l'effectif parisien

Mais pour le moment, le PSG est dans l'incapacité de finaliser le dossier. La faute à un trop grand nombre de joueurs dans l'effectif, plus qu'à un souci d'ordre financier. Même si les dirigeants parisiens arrivent à vendre Dina Ebimbe, ce n'est pas dit que cela débloque la situation. Un départ de Kurzawa pourrait éventuellement permettre une avancée dans ce dossier, mais rien n'est sûr.

Pour le joueur, malgré un intérêt prononcé de Valence et d'Everton, sa priorité reste le PSG. L'ancien Lyonnais n'est d'ailleurs pas emballé par les Toffees. Actuellement, seul Valence pourrait lui convenir en cas d'échec dans les négociations avec le PSG. Naples et la Roma se sont positionnés, mais cela n'aboutira pas. L'Atlético Madrid a porté un intérêt, sans aller plus loin dans les discussions pour le moment. Quoi qu'il en soit, le dossier Ndombelé devrait encore faire parler.

Plus d'infos

Commentaires