Eintracht Francfort : la deuxième vie de Mario Götze

Annoncé rapidement comme le futur grand talent du football allemand, Mario Götze a connu des débuts prometteurs qui lui ont permis notamment de gagner la Coupe du monde avec un but en finale. Cependant, la suite a été plus compliquée, que ce soit au Bayern Munich ou lors de son deuxième passage au Borussia Dortmund avec de graves problèmes de santé. Se relançant au PSV Eindhoven aux Pays-Bas et revenant par la grande porte en Allemagne, Mario Götze est en train de s'offrir une nouvelle trajectoire du haut de ses 30 ans.

Mario Götze steht bis 2024 bei der PSV unter Vertrag
Mario Götze steht bis 2024 bei der PSV unter Vertrag ©Maxppp
La suite après cette publicité

Maracana, 13 juillet 2014, le football allemand décroche une nouvelle étoile, grâce à la comète Mario Götze. Lancé sur la gauche, André Schürrle retrouve le gamin de Memmingen qui trompe Sergio Romero d'un magnifique enchaînement. Également vainqueur de 5 Bundesliga (2 avec le Borussia Dortmund, 3 avec le Bayern Munich) et finaliste d'une Ligue des Champions en 2013 avec le BvB contre ... Le Bayern Munich, Mario Götze dispose d'un joli CV. Malgré tout, une certaine déception se lit au moment de faire les bilans. Malgré un palmarès XXL, le numéro 10 allemand n'a pas réussi à éclabousser suffisamment le monde du football de tout son talent. En situation d'échec au Bayern Munich entre 2014 et 2016 (malgré une première saison honorable), le droitier est revenu dans son club formateur. Quatre saisons où il aura rendu des services sans pour autant retrouver son meilleur niveau, victime de graves problèmes de santé. Victime d'une myopathie musculaire, qui provoque des inflammations musculaires de façon chroniques, il vivra des saisons compliquées avec les Marsupiaux jusqu'à la fin de son contrat.

Libre, il fera à l'été 2020 le choix du PSV Eindhoven. Une décision motivée par la volonté de travailler avec son compatriote Roger Schmidt. Buteur dès son premier match officiel avec les Boeren contre le PEC Zwolle, il laissait entrevoir de belles promesses. «Ça fait du bien d'être de retour sur le terrain, de marquer et d'aider l'équipe. Physiquement, je vais de mieux en mieux. Je sais qu'il faudra encore quelques matchs pour revenir à 100 pour cent, mais il est important que je retrouve le bon rythme. Donnez-moi quelques semaines de plus et je serai encore mieux» expliquait-il. Positionné comme ailier trois d'un 4-4-2, mais pouvant revenir dans l'axe lors de sa première saison, il terminait l'exercice avec un bilan de 6 buts et 7 offrandes en 25 matches où il aura eu un rôle prépondérant malgré une blessure à l'aine qui lui aura fait manquer près de 2 mois de compétition. Revenant dans les petits papiers du sélectionneur lui qui n'a plus été appelé depuis le 14 novembre 2017 et un match contre la France (2-2) n'a toujours pas reporté le maillot allemand, mais reste un vaste sujet de début Outre-Rhin.

Un nouveau défi à Francfort

Retrouvant constance et continuité au PSV Eindhoven, Mario Götze a intégré aussi de nouvelles habitudes dans sa vie courante comme le développement personnel, le yoga (une séance hebdomadaire de 3h30) et le taekwondo. Des changements du quotidien qui ont l'air de lui réussir puisqu'il a confirmé lors de son second exercice avec la formation néerlandaise (12 buts et 11 offrandes en 51 matches). Trouvant sa place en pointe haute d'un milieu à trois avec Ibrahim Sangaré et Joey Veerman, Mario Götze était mis dans des dispositions encore meilleures pour lui et cela s'est ressenti. Pour autant, cet été était synonyme de changement pour lui. Alors que Roger Schmidt a pris la destination de Benfica, le milieu offensif aurait pu venir dans ses valises au Portugal. Néanmoins, il a tranché en faveur d'un retour au pays. Direction, l'Eintracht Francfort, une équipe qui monte en Allemagne sous les ordres d'Oliver Glasner, qui a gagné la dernière Ligue Europa et qui disputera la prochaine Ligue des Champions. Trouvant un environnement propice, Mario Götze a vite été séduit. Le discours et la posture de son nouveau coach Oliver Glasner a eu de l'importance notamment : «je ne le connais que depuis quelques jours. Il est frappant qu'il dégage beaucoup de calme, de clarté, de souveraineté et de conviction. Il nous parle beaucoup et rend tout très compréhensible. J'aime ça.»

Pour Sport Bild, le technicien autrichien est d'ailleurs revenu sur l'intégration de sa nouvelle star. À qui il veut d'ailleurs offrir un environnement idéal pour s'exprimer : «après douze buts et onze passes décisives la saison dernière, il peut nous donner un coup de pouce pour marquer. Il a une grande gestion de l'espace et c'est lui qui peut souvent transférer les offensives de la défense à l'attaque. Cela s'appelait autrefois un connecteur [...] Je lui ai déjà dit : je ne te montrerai pas d'espaces sur le terrain, tu les trouveras mieux. Il devrait être libre ici.» Auprès de la pépite danoise Jesper Lindstrøm et en soutien de Rafael Borré, Mario Götze a connu deux matches bien différents avec une large victoire en Coupe contre Magdebourg (4-0) pensionnaire de D2 allemande, puis une lourde défaite 6-1 contre le Bayern Munich en Bundesliga. Défiant ce mercredi le Real Madrid en Supercoupe d'Europe (rencontre à suivre sur notre live commenté), Mario Götze peut marquer d'un trophée son retour sur le sol allemand, lui qui revient revanchard au pays.

Plus d'infos

Commentaires