Manchester United : le mercato estival vire au fiasco !

Seulement sixième de Premier League et absent de la prochaine Ligue des Champions, Manchester United visait, cet été, un renouvellement total. Pourtant, malgré l'arrivée d'Erik ten Hag sur le banc mancunien, le mercato des Red Devils tarde toujours à décoller.

Cristiano Ronaldo sous le maillot de Manchester United.
Cristiano Ronaldo sous le maillot de Manchester United. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Un titre en Ligue Europa, voici le triste bilan de Manchester United depuis le départ de Sir Alex Ferguson en 2013. La suite ? De nombreux échecs, des désillusions, des millions d'euros dépensés et aucune stabilité trouvée, parfois même le néant. Symbole d'un club en perdition, cet exercice 2021-2022, une nouvelle fois, plus que décevant. Autant dans le jeu que dans les résultats, les Red Devils n'ont, en effet, jamais trouvé la recette et le départ d'Ole Gunnar Solkjaer n'y aura rien changé. Sous la houlette de son successeur Ralf Rangnick, les Mancuniens, emmenés par Cristiano Ronaldo - de retour à Old Trafford l'été dernier - n'ont cessé de décevoir. Conscientes des lacunes, et ce malgré l'apport certain du quintuple Ballon d'Or, auteur de 24 buts et 3 passes décisives en 38 matches toutes compétitions confondues, les hautes sphères mancuniennes se devaient de réagir.

Par où commencer ? Telle était la question que devait ainsi se poser Avram, Joel, Kevin, Bryan, Darcie et Edward, les six fils de l'ancien propriétaire défunt Malcolm Glazer. Dans cette optique, le board mancunien a alors confié les reines de l'équipe à Erik ten Hag avec la volonté d'installer le technicien batave sur la durée. Outre ce nouveau changement d'entraîneur, le huitième depuis le départ de Sir Alex Ferguson, de retour au club dans un rôle de conseiller aux côtés de l'ancien PDG David Gill, de l'ex-capitaine iconique Bryan Robson et de l'actuel directeur du football John Murtough, Manchester United promettait également d'enflammer le mercato estival. Aussi bien dans le sens des arrivées que celui des départs. Et pour cause. Hormis Bruno Fernandes, récemment prolongé jusqu'en 2026 et tête de gondole du projet Red Devils, ou David De Gea, régulièrement décisif la saison passée, très peu de joueurs semblent intouchables du côté d'Old Trafford.

Une vague de départs !

Dans ce sens, le début du mercato estival - qui refermera ses portes dans un peu plus de deux semaines - a d'ores et déjà acté le départ de plusieurs joueurs du côté de Manchester. Si aucun club n'a, pour l'heure, tenté le pari Maguire, en grande difficulté la saison passée et acheté plus de 80 millions de livres il y a trois ans, Nemanja Matić est lui parti libre à Rome, tout comme Paul Pogba, de retour à la Juve. Prêté à Séville, Alex Telles a lui aussi décidé de voguer vers de nouveaux horizons, tout comme Jesse Lingard, recruté librement par Nottingham Forest, qui a également obtenu le prêt de Dean Henderson. Enfin, Andreas Pereira a lui été transféré à Fulham. Sans parler d'Edinson Cavani et Juan Mata, libérés par les Red Devils, la vague de départs a donc bien eu lieu même si Eric Bailly, trop souvent blessé et pisté par l'OM, Victor Lindelof, toujours en difficulté, et Phil Jones, tout simplement plus au niveau, sont eux-aussi priés de trouver une porte de sortie. Mais c'est surtout du côté des arrivées que le bât blesse.

Certes, Manchester United peut d'ores et déjà se targuer d'avoir mis la main sur Christian Eriksen, recruté libre après la fin de son contrat à Brentford. Lisandro Martinez, défenseur argentin de 24 ans, est lui venu renforcer l'arrière-garde mancunienne pour la modique somme de 58 millions d'euros, pouvant monter jusqu'à 68 en fonction des bonus. Enfin, le board mancunien a trouvé les mots justes pour s'offrir Tyrell Malacia, tout proche de rejoindre l'Olympique Lyonnais. Et puis c'est tout. Malgré les innombrables pistes annoncées, les dirigeants mancuniens avancent au ralenti. Pire encore, ils sont désormais confrontés à un sacré dilemme concernant Cristiano Ronaldo, déterminé à quitter le club pour s'offrir un nouveau challenge dans une formation qualifiée pour la prochaine Ligue des Champions. De quoi inquiéter Erik ten Hag, battu par Brighton (1-2) pour sa première sortie en Premier League et qui demandait encore, récemment, des renforts à sa direction.

Un recrutement estival perturbé par l'avenir de CR7 !

«Nous avons besoin de plus d'options offensives, c'est vital si nous voulons gagner. Je suis très content des performances de nos milieux de terrain et de nos attaquants en ce moment. Mais je sais aussi que la saison a beaucoup de matches, la Coupe du monde... Donc, nous avons besoin de plus d'options. Vous avez une bonne équipe, mais il ne s'agit pas que de l'équipe. Vous avez besoin d'un bon effectif pour obtenir de vrais résultats à la fin de la saison», assurait, en ce sens, l'ancien coach de l'Ajax. Oui mais voilà, après plusieurs semaines de mercato du côté du Théâtre des Rêves, les refus s'enchaînent, les dossiers ne se concrétisent pas et les fans rongent leur frein. De Darwin Nunez, feu follet du Benfica Lisbonne parti à Liverpool, à Antony, ailier de l'Ajax considéré comme l'une des cibles prioritaires en passant par Lautaro Martinez, Declan Rice, James Ward-Prose, fabuleux tireur de coup-franc de Southampton, Aurélien Tchouaméni, aujourd'hui sous les couleurs du Real Madrid, Pau Torres ou encore Frenkie de Jong, convoité depuis plusieurs mois, United a multiplié les échecs.

Ajouté à cela l'interrogation autour de CR7, les déboires de Mason Greenwood et l'inconstance de Marcus Rashford, pisté par le Paris Saint-Germain au cours de ces dernières heures, l'été mancunien est loin d'être rassurant. Oui les chantiers semblent infinis du côté d'Old Trafford et les dernières pistes menant à Mauro Icardi, poussé vers la sortie au PSG, ou Adrien Rabiot ne sont pas forcément celles escomptées quand on souhaite redonner à ce club son lustre d'antan. Ces dernières heures, la piste menant à Hakim Ziyech, joueur de Chelsea, est également réactivée mais là-encore Erik ten Hag se heurte à sa propre direction. Triple vainqueur de la Ligue des Champions, Manchester United est tombé bien bas et la reconstruction, timidement débutée cet été, risque de prendre beaucoup plus de temps que prévu. En attendant, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo se déplaceront, ce samedi à 18h30, sur la pelouse de Brentford pour tenter de relever la tête et ainsi éviter un début de crise à Erik ten Hag.

Plus d'infos

Commentaires